Les années Super 8 d’Annie Ernaux: l’affirmation d’une femme et l’émergence d’une écrivaine

Au cinéma Hot Docs du 13 au 31 janvier

Les années super 8, Annie Ernaux
Une scène des années super 8: Annie Ernaux et ses enfants en voyage. Photo: Les Films Pelléas
Partagez
Tweetez
Envoyez

Annie Ernaux écrit depuis plus de cinquante ans et a reçu de très nombreux prix littéraires. Pourtant, on n’a probablement jamais autant parlé d’elle que depuis octobre dernier, alors qu’elle était nommée récipiendaire du prix Nobel de littérature 2022.

Pour ceux qui, comme moi, la connaissent peu ou pas, il se trouve que de façon tout à fait fortuite un film concernant le début de sa carrière, mais aussi sa vie de femme, est actuellement présenté au cinéma Hot Docs à Toronto.

Du personnel à l’universel

Les années super 8 est un film documentaire d’une heure tiré des films de famille tournés de 1972 à 1981 par Philippe Ernaux, le mari d’Annie. On y voit une famille de jeunes trentenaires avec deux enfants qui grandissent et évoluent dans la France des années 70.

Le film, surtout sur grand écran, a la granularité et les couleurs un peu délavées des films super 8 amateurs. Organisé de manière chronologique, on y suit les Ernaux à travers leurs fêtes de Noël et leurs anniversaires, tout comme leurs déménagements et multiples voyages.

En même temps, il représente une période de profonds changements qui ont succédé aux mouvements de mai 68 et cherché à répondre aux besoins d’ouverture d’une nouvelle génération.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Annie Ernaux
Annie Ernaux dans les années 1970. Photo: Les Films Pelléas

L’importance du commentaire

Ce qui rend ce film particulièrement intéressant, c’est la voix off d’Annie Ernaux qui commente les images et fournit un contexte à ce que l’on voit.

Ce contexte est multiple. Parfois politique quand elle exprime clairement leurs allégeances. Parfois social alors que son mode de vie est en rupture avec ses origines. Ou un contexte personnel en évoquant son propre malaise, tandis qu’elle ne se sent pas toujours à sa place.

Sa voix fait écho à ses écrits. Celle qui a abandonné le roman pour ce qu’elle appelle une écriture «plate» livre d’une voix sans relief un texte essentiellement factuel, quoique parfois teinté de pudeur et exprimant à demi-mot ses difficultés d’épouse, les tentions que vit son couple, et leur séparation.

Les années super 8, d'Annie Ernaux.
Les années super 8, sur Annie Ernaux.

Une France et un monde en mutation

On se replonge dans la France des années 70 avec la mort de Pompidou et l’élection de Giscard d’Estaing, dont le gouvernement légalise l’avortement grâce à Simone Veil.

C’est aussi l’époque où les Français voyagent de plus en plus pour le plaisir. Le couple Ernaux n’y fait pas exception.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les images de leurs nombreux voyages, nous donnent un aperçu du Chili de 1972 sous Salvador Allende. Et de sa déception, quelques années plus tard, lors d’une visite sous haute surveillance en Albanie. Ou encore de l’Espagne après Franco.

Une autrice en devenir

Quand les films commencent en 1972, Annie Ernaux écrit déjà depuis plusieurs années. Elle est professeure de lettres. Quand elle n’enseigne pas, elle écrit en cachette de sa famille. Elle en parle comme d’un besoin essentiel.

Elle reconnaît aussi volontiers que la présence de sa mère, qui vit avec eux et se dévoue pour ses petits-enfants, lui permet de trouver le temps dont elle a tant besoin pour écrire.

Durant les neuf années couvertes par le film, elle a publié trois romans autobiographiques chez Gallimard. Dont Les armoires vides en 1974. Et La femme gelée en 1981, qui parle de son mal-être et qui va sceller la fin de son couple.

Annie Ernaux
Annie Ernaux. Photo: courtoisie

Des bobines longtemps oubliées

À la dissolution de leur couple, la caméra est partie avec son mari, et Annie a hérité des bobines de film qui ont été de moins en moins regardées. Il faut attendre que David Ernaux-Briot, son fils cadet, ait des enfants qui, vers 2016, commencent à poser des questions, pour que les bobines soient sorties de leurs boîtes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Elles sont projetées à un nouveau public qui les découvre pour la première fois. Les films muets génèrent à chaque bobine des questions, des commentaires et des explications de sa mère.

David a alors l’idée d’enregistrer cette rencontre avec sa caméra digitale comme souvenir de famille.

David Ernaux-Briot
David Ernaux-Briot. Photo: courtoisie

La genèse du film et sa réalisation

Cet enregistrement, ainsi que ses journaux intimes, ont permis à Annie de remonter le temps, de se remémorer les circonstances et de développer la trame sonore du film.

Une trame d’ailleurs sans musique, malgré les nombreuses références aux chansons populaires de l’époque: Dassin, Ferrat et autres.

Le travail de David Ernaux-Briot, avec l’aide d’un monteur, a consisté à faire un montage du matériel visuel en support à cette narration.

hot docs
Le cinéma Hot Docs. Photo: courtoisie

Le film Les années super 8 est présenté jusqu’à la fin du mois au cinéma Hot Docs, rue Bloor Ouest près de Bathurst, qui propose une série de sept représentations du vendredi 13 au mardi 31 janvier 2023.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur