Les Algériens de Toronto célèbrent l’Aid Al Adha

L'Association algérienne du Grand Toronto veut organiser au moins un événement par mois

Algérie, Toronto
La vice-présidente de l'association, Souhila Benabadji, présente l'événement aux membres présents.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le rendez-vous était donné dimanche dernier au Collège Boréal à toute la communauté algérienne de Toronto pour fêter l’Aid Al Adha.

Sacrifice du mouton

«Cette fête est la célébration du sacrifice du mouton, un moment que tous les musulmans célèbrent à la fin du pèlerinage à La Mecque», explique Souhila Benabadji, la vice-présidente de l’Association algérienne du Grand Toronto (AAGT). «Le but étant ensuite de partager la viande avec la famille les amis.»

Couscous et gâteaux typiques étaient aussi à l’honneur lors de ce troisième événement réussi pour l’AAGT, créée il y a deux mois seulement.

Algérien, Toronto, Collège Boréal
Buffet proposé par l’Association.

Le rassemblement s’est déroulé dans une ambiance festive. «Je suis venu parce que l’Aid est une fête familiale et comme je n’ai pas de famille ici, c’est un bon moyen de se retrouver», indique Abdel, membre de l’Association.

Pus de la moitié des participants étaient de nouveaux membres, un point très positif pour Souhila Benabadji. «Aujourd’hui c’est une réussite, car on a rencontré de nombreuses personnes qui se sont inscrites et qui veulent nous rejoindre.»

Nouveaux amis

La création de l’AAGT est venue combler un vide pour la communauté algérienne à Toronto. En effet, pour bon nombre de participants à cette journée, il manquait une telle organisation dans la ville afin de rassembler une communauté dispersée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Algérien, Toronto, Collège Boréal
La salle de réception au Collège Boréal, au 3e étage du 1 rue Yonge.

«Avant d’avoir commencé à travailler dans les écoles, je ne savais même pas qu’il y avait des Algériens ici. Et je suis ici depuis 5 ans», confie Abdel. Désormais, ce dernier n’hésite pas à promouvoir l’Association dans son entourage.  «J’ai un ami à moi qui vient de France, que j’ai rencontré au foot et à qui j’ai dit de venir», ajoute-t-il.

Pour Youssef, qui a grandi à Montréal où la communauté algérienne est plus importante, c’était une première ce dimanche au Collège Boréal. Il est très heureux de voir émerger un organisme proposant des événements à cette communauté. «Cette association est une très bonne chose, car je ne connais pas encore d’Algériens ici, donc ce sera l’occasion d’en rencontrer.»

Une activité par mois

«On a eu de bons échos, les gens aiment ce qu’on fait. Certains s’inscrivent pour devenir membres, d’autres pour faire du volontariat. On a grandi et on continue de grandir», précise Souhila Benabadji.

Algérien, Toronto, Collège Boréal
Mini marché d’artisanat algérien.

Preuve de son dynamisme, l’Association reçoit de plus en plus de demandes d’informations sur son activité via son site internet. De plus, elle n’hésite pas à rencontrer ses adhérents pour recueillir leurs attentes.

Les membres fondateurs se fixent désormais pour objectif l’organisation d’une activité par mois. «Pour septembre, nous préparons un spectacle au théâtre. En octobre, une présentation de l’Algérie en anglais et en novembre une activité sur le 1er novembre 1954, date du début de la Guerre d’Indépendance», détaille la vice-présidente de l’Association.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur