L’élu qui ne voulait pas prêter serment à la Reine siégera

Conseiller municipal à Hearst

Après avoir refusé de prêter allégeance à la reine, le 3 décembre, Gaëtan Baillargeon, un autochtone, a été nommé conseiller municipal lors d’une réunion extraordinaire.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Après avoir refusé de prêter allégeance à la reine, le 3 décembre, Gaëtan Baillargeon a été officiellement fait conseiller municipal de Hearst lors d’une réunion extraordinaire tenue le 11 décembre.

Le 3 décembre, Gaëtan Baillargeon, membre de la Première Nation de Constance Lake, avait demandé à la greffière de changer un paragraphe de la déclaration d’assermentation, ce que la greffière avait refusé. Il avait alors été contraint de renoncer momentanément à son siège.

Intervention du ministre

À la suite du refus de M. Baillargeon, Steve Clark, ministre des Affaires municipales et Logement, a établi une nouvelle version de la déclaration d’allégeance des élus municipaux pour les membres des Premières Nations.

Le quatrième paragraphe de la nouvelle version du serment se lit comme suit: «Je m’identifie comme une personne autochtone et j’affirme que la présente déclaration d’allégeance à Sa Majesté la reine Elizabeth II serait contraire à mon opinion sur les relations entre la Couronne et les peuples autochtones.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«C’est beaucoup moins de stress», a commenté le nouvel élu, visiblement heureux du dénouement. «Le monde de Hearst avait voté pour moi, puis j’étais déçu [de ne pas avoir] pu rentrer la journée même, avec les autres.

Progrès pour les Autochtones

Il est aussi particulièrement heureux que la situation ait fait évoluer la question des conseillers municipaux autochtones. «Je suis content que le ministre ait vu mon point et ait réalisé que c’était un manque ou un oubli. Je suis extrêmement content que ça soit fait en quatre jours.»

Le conseil a aussi remercié M. Clark lors de la réunion d’avoir «réagi et [d’être] intervenu immédiatement» pour la modification de la déclaration d’allégeance des élus municipaux.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur