Le Québec dans tous ses états

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Institut du Nouveau Monde a publié ce printemps L’état du Québec 2012. Ce genre de survol revient chaque année depuis 1995 et fournit l’ensemble des données utiles sur le Québec dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’économie, de la politique, de la culture, etc.

Cette dix-septième édition de L’état du Québec offre d’abord une chronologie détaillée des événements marquants de l’année écoulée.

Il est évidemment question des élections fédérales du 2 mai, de la déroute du Bloc Québécois et de la vague orange de Jack Layton. On souligne aussi l’entente en la ville et la province de Québec pour la construction d’un amphithéâtre sportif.

Le survol note la disparition de plusieurs grands ténors québécois: l’historien Marcel Trudel, les chanteurs Claude Léveillée et Alys Robi et l’écrivain Gil Courtemanche, pour n’en mentionner que quelques-uns.

Il est question, bien entendu, des défections péquistes, de l’arrivée de la Coalition Avenir Québec, du mouvement des Indignés, voire du congédiement de l’entraîneur-chef Jacques Martin (un Franco-Ontarien).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le dossier de L’état du Québec 2012 pose la question suivante: le Québec est-il en panne de leadership? Toute une palette de spécialistes y répond en parlant tour à tour d’une ambivalence prometteuse, d’ingrédients essentiels, des traits de personnalité gagnants en politique, du leadership des femmes dans le secteur public, du leadership partagé comme condition du développement local, du leadership des mouvements sociaux, du leadership politique médiatique et de leaders démagogiques.

Plus de 75 articles traitent d’une quinzaine de thèmes aussi variés que les scandales dans la construction, l’évaluation des enseignants et le discours de la Coalition Avenir Québec. On cherche même à savoir ce qui pousse quelqu’un à être souverainiste en 2012.

Je me suis arrêté plus particulièrement aux données culturelles, notamment à une entrevue avec la metteure en scène Brigitte Haentjens qui deviendra bientôt directrice du Théâtre français au Centre national des Arts à Ottawa.

Lorsqu’on lui demande si les artistes sont des agents de changement social, elle répond: «Si l’on peut agir seulement sur un être humain, le bouger, le toucher, le brutaliser même (!), alors cette ouverture qui se produit dans la carapace va agir à son tour sur les autres.»

L’ouvrage fournit plusieurs statistiques culturelles, dont certaines sur le nombre d’emplois salariés dans les industries de la culture et des communications.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On y apprend que les compagnies d’art d’interprétation sont passées de 1748 emplois en 1991 à 4085 en 2010, alors que dans le secteur de la radiodiffusion et de la télédiffusion les emplois ont chuté de 13 132 à 10 490.

Au chapitre de la consommation des biens et services culturels, un tableau indique la somme moyenne dépensée en 1997 comparativement à 2009.

La location de vidéocassettes, DVD et jeux vidéo est passée de 122 $ à 60 $. De même, les dépenses pour l’achat de ou l’abonnement à des journaux ont chuté de 145 $ à 69 $.

Ce sont les dépenses pour le câble et les satellites qui ont le plus progressé, passant de 322 $ à 402 $ puis à 448 $. Les spectacles en salle ont aussi connu une augmentation, mais plus légère, passant de 71 $ à 88 $.

L’état du Québec 2012 offre un rappel de quelques anniversaires importants. On souligne le 50e anniversaire de la nationalisation de l’hydroélectricité (il faut lire le texte en ligne) et le 100e anniversaire de l’intégration du territoire de l’Ungava à la province Québec. Il est aussi question de 200e anniversaire de la Guerre de 1812.

Enfin, l’ouvrage présente un bref portrait géopolitique du Québec et une chronologie de son histoire, qui va de 8000 av. J.-C. (arrivée des premiers groupes humains sur le territoire actuel du Québec) à 2011 (Coalition Avenir Québec).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur