Toronto French School: l’art dans tous ses états!

Partagez
Tweetez
Envoyez

Jeudi 26 mars 2015, 18 heures. Une journée comme une autre s’achève à la Toronto French School, sauf qu’on voit arriver progressivement un peu plus de monde. L’événement, source de cet afflux,  est le vernissage (inauguration privée d’une exposition artistique) des travaux des futurs diplômés de TFS.

Le Département des Arts est à l’honneur! L’accueil donne le ton, puisque c’est l’orchestre de l’école, entouré des tableaux,  qui berce les invités, parents et amis, raccourcissant ainsi le temps d’attente.

Puis les portes de la salle s’ouvrent, mettant un terme à l’émotion ou l’excitation difficilement cachées des parents! En effet, le vernissage est l’aboutissement des travaux commencés au Niveau 4 (11e année) que beaucoup ont tenu loin des yeux de leurs parents.

Comme récipiendaire, chaque candidat à l’obtention du Baccalauréat International (Arts) devait rédiger une profession expliquant son choix et le but poursuivi. Les affiches valaient le détour!

Pour celui-ci, le thème choisi est «une façon de retrouver sa zone de confort et le parfait équilibre entre la géométrie et la vie».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un autre candidat estime que son travail «couvre la perception de chacun par rapport à son identité».

Une troisième écrit que son œuvre vise à choquer en présentant la détérioration associée à l’âge, mais aussi une réflexion sur la vie!

Comme on peut le voir à travers ces quelques formulations, les travaux ont couvert une variété de sujets allant du politique au social,  du concret à l’abstrait, plongeant dans l’espace, le temporel, le spirituel. Les matériaux utilisés ont également donné une idée de l’ingéniosité des candidats : charbon, essences minérales, bois, papier, matériau de récupération divers, résine, etc.

Une chose est certaine, ces jeunes ont confirmé, à leur manière, la formule selon laquelle l’art est un moyen de communiquer sans mot.

Encadrés  par  Marina Nicolaou, ces élèves se sont progressivement épanouis à travers leur création, acquérant des nouvelles connaissances et consolidant celles déjà acquises.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En faisant le tour de la salle polyvalente devenue, pour la circonstance, galerie d’exposition, c’est certainement une vision du monde qui s’est exprimée.

Les professeures d’art qui ont accompagné ces jeunes pouvaient, ce soir-là, comme leurs élèves, avoir une nuit tranquille.  Le jury, quant à lui aura fort à faire, face à la qualité du travail et à l’audace de certains candidats.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur