Le «mysticisme» des grands maîtres

Des raretés de Monet, Van Gogh, Gauguin à l’AGO

Vincent Van Gogh, "La nuit étoilée sur le Rhône à Arles", 1888, huile sur toile, 73 x 92 cm Collection du musée d’Orsay, Paris (France/Bridgeman Images).
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Musée des beaux-arts de l’Ontario (Art Gallery of Ontario) accueille depuis la semaine dernière et jusqu’à la fin janvier des oeuvres «mystiques», c’est-à-dire d’inspiration religieuse ou spirituelle, de 36 grands artistes de 15 nations – dont Claude Monet, Vincent van Gogh, Paul Gauguin, Edvard Munch, James McNeill Whistler, Georgia O’Keeffe, Emily Carr.

Les oeuvres proviennent du musée d’Orsay à Paris, avec qui l’exposition est organisée, mais aussi du Musée des beaux-arts du Canada, de Tate Britain et de musées écossais, suédois, norvégien, tchèque, autrichien et américains.

Cette exposition se positionne «à l’intersection de l’art, de la nature et du mysticisme», indique la responsable Katharine Lochnan, qui a travaillé pendant cinq ans sur ce projet. Les chefs-d’œuvre sélectionnés représentent, pour chacun de ces artistes, «l’expression d’une expérience mystique de quelque chose de plus grand qu’eux».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Comme pour tenter d’établir un lien avec l’au-delà, on a aussi programmé des conférences et des séances de méditations, et un planétarium a été monté à l’AGO par des astronomes de l’Université de Toronto. L’astronaute canadien Chris Hadfield, entre autres, participera à l’une des activités. Le philosophe Charles Taylor viendra discuter de la montée du mysticisme au tournant du 20e siècle.

Un catalogue richement illustré de 356 pages, Mystical Landscapes: From Vincent van Gogh to Emily Carr, comprend 22 essais de théologiens et astrophysiciens, historiens de l’art et historiens du monde, médecins et psychologues.

Renseignements: http://www.ago.net/ (site en anglais seulement, comme toute la publicité de l’AGO, même si cette institution reçoit des dizaines de millions de dollars du gouvernement de l’Ontario).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur