Le mystère H1N1: pourquoi des gens en santé?


14 décembre 2010 à 13h47

Un des mystères du H1N1 fut la sévérité avec laquelle il a frappé – et même tué – des gens dans la force de l’âge. Blâmez la grippe saisonnière! Selon une étude parue récemment dans Nature Medicine, la banale grippe aurait en effet eu le résultat imprévisible de faire réagir tout de travers le système immunitaire des gens qui ont par la suite attrapé le H1N1.

Un rappel: tout virus entraîne chez nous, tout comme chez des animaux, la production d’anticorps qui, dès lors, se mettent à combattre l’ennemi. Même une fois le virus éliminé, les anticorps continuent de circuler dans le sang, et c’est ainsi qu’ils seront capables de reconnaître le virus, s’il se présente à nouveau. C’est d’ailleurs le secret de la vaccination: on injecte une version affaiblie du virus, de manière à ce que nous produisions des anticorps qui seront plus tard capables de reconnaître et combattre l’ennemi, si jamais il se présente.

Or, dans l’épisode H1N1, c’est presque le contraire qui s’est produit, écrivent le pédiatre Fernando Polack, de l’Université Vanderbilt (Tennessee) et ses collègues. En examinant les anticorps de gens de 30 à 50 ans qui avaient été infectés par le H1N1 en 2009, ils ont découvert que ces anticorps reconnaissaient bel et bien le virus, mais qu’ils attaquaient le corps lui-même, notamment les poumons. En comparaison, chez les gens plus âgés, qui avaient vraisemblablement été en contact avec un proche cousin du H1N1 en 1957, les anticorps faisaient plus correctement leur travail, et c’est ce qui expliquerait que les gens âgés aient été moins affectés par cette grippe, contrairement aux prévisions.

Chez les gens d’âge moyen, que les anticorps «créés» pour combattre la grippe saisonnière n’aient pas reconnu le H1N1, n’est pas la surprise. Ce sont des souches de la grippe assez différentes, et c’est pour cela que les autorités médicales étaient si inquiètes en 2009.

Mais pourquoi ces anticorps se sont-ils retournés contre le malade lui-même? Les anticorps de ces adultes ont manifestement «reconnu» le virus comme une grippe, mais étant incapables de l’arrêter, leur système immunitaire s’est mis à surréagir, à la manière d’une armée qui envoie des anticorps frapper sur tout ce qui bouge. Attaquant, entre autres, les poumons, avec des effets dévastateurs.

Le fait que les enfants infectés n’aient pas connu le même sort ne serait pas anormal. Leur système immunitaire est habitué à rencontrer continuellement des infections qui sont nouvelles pour lui, et en conséquence, il est «programmé» pour fabriquer continuellement des anticorps nouveaux. Entre les plus âgés et les plus jeunes, les adultes étaient donc «programmés» pour être moins chanceux face au H1N1.

www.sciencepresse.qc.ca

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les nouvelles technologies ont-elles raison de votre cou ?

cervicalgies
Avec près de 5 milliards de détenteurs de smartphones et un temps de navigation quotidien estimé à 6 heures, vous n’êtes probablement pas épargnés...
En lire plus...

20 octobre 2018 à 11h00

Les vins Fino et Amontillado: deux xérès secs à découvrir

vins
L’image des aïeux buvant le xérès dans de petites coupes s’avère tenace. Comme si les générations plus jeunes se dissociaient de ce modèle. Le...
En lire plus...

20 octobre 2018 à 8h00

Les Archives publiques de l’Ontario, centre historique de la province

Archives publiques de l'Ontario
Fondées en 1903 à Toronto, les Archives publiques de l'Ontario rassemblent des milliers de documents retraçant l'histoire de la province.
En lire plus...

19 octobre 2018 à 16h00

Blaise Ndala, écrivain-éponge de son temps

Blaise Ndala et Gabriel Osson
Le romancier Blaise Ndala, originaire d'Ottawa, a lancé la série Croisée des mots, jeudi soir, à la Bibliothèque publique de Toronto. La rencontre littéraire...
En lire plus...

19 octobre 2018 à 12h30

ApéroChic fête ses sept ans avec Zadig et Voltaire

ApéroChic
Le 23 Octobre, ApéroChic célébrera ses sept années d'existence lors d'une soirée au Bisha Hôtel. L'Express a rencontré les fondatrices de ce concept.
En lire plus...

19 octobre 2018 à 11h00

Non, l’immigration n’est pas en croissance rapide

immigration foule
L’immigration est devenue un enjeu électoral dans plusieurs pays, voire une obsession pour certains gouvernements. Pourtant, une recherche quantitative permet d'entrer en contradiction avec...
En lire plus...

19 octobre 2018 à 7h00

Les Leafs chutent à domicile face aux Penguins de Pittsburgh (3-0)

Leafs
Les Maple Leafs ont été battus ce soir par les Penguins de Pittsburgh sur le score de 3-0. L'Express était présent à l'Arena Scotiabank.
En lire plus...

18 octobre 2018 à 21h37

Quel déguisement choisir pour l’Halloween ?

maquillage de vampires
Alors que l'Halloween approche à grand pas, vous n'avez surement pas encore décidé comment vous déguiser. L'Express est là pour vous aider.
En lire plus...

18 octobre 2018 à 17h00

Le rapprochement entre centres culturels et municipalités à l’étude

Martin Théberge
Un comité chez Patrimoine canadien demande au fédéral de rendre son soutien aux centres culturels plus flexible et durable, d’encourager leurs liens avec les...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 14h30

Keep Cool, la nouvelle salle de sport innovante

Keep Cool
La salle de sport Keep Cool, exportée à Toronto par un entrepreneur Français, est un club moderne et innovant où il y en a...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur