Le mystère H1N1: pourquoi des gens en santé?


14 décembre 2010 à 13h47

Un des mystères du H1N1 fut la sévérité avec laquelle il a frappé – et même tué – des gens dans la force de l’âge. Blâmez la grippe saisonnière! Selon une étude parue récemment dans Nature Medicine, la banale grippe aurait en effet eu le résultat imprévisible de faire réagir tout de travers le système immunitaire des gens qui ont par la suite attrapé le H1N1.

Un rappel: tout virus entraîne chez nous, tout comme chez des animaux, la production d’anticorps qui, dès lors, se mettent à combattre l’ennemi. Même une fois le virus éliminé, les anticorps continuent de circuler dans le sang, et c’est ainsi qu’ils seront capables de reconnaître le virus, s’il se présente à nouveau. C’est d’ailleurs le secret de la vaccination: on injecte une version affaiblie du virus, de manière à ce que nous produisions des anticorps qui seront plus tard capables de reconnaître et combattre l’ennemi, si jamais il se présente.

Or, dans l’épisode H1N1, c’est presque le contraire qui s’est produit, écrivent le pédiatre Fernando Polack, de l’Université Vanderbilt (Tennessee) et ses collègues. En examinant les anticorps de gens de 30 à 50 ans qui avaient été infectés par le H1N1 en 2009, ils ont découvert que ces anticorps reconnaissaient bel et bien le virus, mais qu’ils attaquaient le corps lui-même, notamment les poumons. En comparaison, chez les gens plus âgés, qui avaient vraisemblablement été en contact avec un proche cousin du H1N1 en 1957, les anticorps faisaient plus correctement leur travail, et c’est ce qui expliquerait que les gens âgés aient été moins affectés par cette grippe, contrairement aux prévisions.

Chez les gens d’âge moyen, que les anticorps «créés» pour combattre la grippe saisonnière n’aient pas reconnu le H1N1, n’est pas la surprise. Ce sont des souches de la grippe assez différentes, et c’est pour cela que les autorités médicales étaient si inquiètes en 2009.

Mais pourquoi ces anticorps se sont-ils retournés contre le malade lui-même? Les anticorps de ces adultes ont manifestement «reconnu» le virus comme une grippe, mais étant incapables de l’arrêter, leur système immunitaire s’est mis à surréagir, à la manière d’une armée qui envoie des anticorps frapper sur tout ce qui bouge. Attaquant, entre autres, les poumons, avec des effets dévastateurs.

Le fait que les enfants infectés n’aient pas connu le même sort ne serait pas anormal. Leur système immunitaire est habitué à rencontrer continuellement des infections qui sont nouvelles pour lui, et en conséquence, il est «programmé» pour fabriquer continuellement des anticorps nouveaux. Entre les plus âgés et les plus jeunes, les adultes étaient donc «programmés» pour être moins chanceux face au H1N1.

www.sciencepresse.qc.ca

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur