Le MOCA se réinvente dans le Junction Triangle

Le musée clandestin depuis 2015 repousse encore sa date d'ouverture

maquette
Maquette du MOCA (l'édifice à gauche).
Partagez
Tweetez
Envoyez

Prévue initialement pour la fin mai, la grande réouverture du Museum of Contemporary Art (MOCA) complètement réinventé se fera finalement le 22 septembre. La présidente Heidi Reitmaier souligne néanmoins que le musée d’art contemporain participera les 26 et 27 mai à Doors Open Toronto qui permettra à qui le souhaite de visiter les locaux.

C’est 5 millions $ que le gouvernement provincial a alloués au musée presque clandestin qui a fermé ses portes en 2015. «Le gouvernement continue à investir dans l’art», proclame Cristina Martins, la députée libérale de Davenport, qui a suivi de près le projet.

Anciennement sur Queen Street West, le musée d’art contemporain a trouvé un nouveau point de chute au 213 Sterling Road dans le secteur du Junction Triangle, un ancien quartier industriel en plein embourgeoisement.

Réunion MOCA
Mercredi dernier, le MOCA a donné rendez-vous a une petite trentaine de personnes pour l’annonce de son arrivée dans le Junction Triangle.

Un passé ouvrier tendance

Ce sont les arômes chocolatés des usines Nestlé en contrebas de la rue Sterling qui nous guide jusqu’aux portes du futur musée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le bâtiment du MOCA promet d’être le parfait mélange entre modernité et respect d’un passé ouvrier. Le musée joue sur cette combinaison moderne et se targue de conserver l’héritage industriel des lieux.

colonnes
Derrière les colonnes de béton, des oeuvres d’arts modernes

5 000 mètres carrés d’art contemporain accueilleront performances et expositions, artistes locaux et internationaux… Un programme ambitieux pour ce musée qui veut devenir une importante plateforme artistique de Toronto.

La présidente du musée parie de Junction Triangle, un quartier prometteur en ébullition: «On savait que la ville développait des infrastructures et on était très intéressé, on voulait en faire partie.»

Le site est encore en construction et les travaux ont pris du retard. Même si les quatre étages semblent être terminés, le premier mobilise 70 personnes depuis plusieurs jours, qui font leur possible pour que l’espace soit prêt pour la première visite de fin mai.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur