Ötzi, le migrant assassiné

L’homme de 5 000 ans était omnivore

Otzi

Le corps d'un homme assassiné il y a plus de 5000 ans a été retrouvé dans les glaces des Alpes italiennes. (Photo: pxhere.com)


24 juillet 2018 à 7h00

Ötzi traversait à pied une région des Alpes orientales, à 3 200 mètres d’altitude, il y a plus de 5 000 ans. Il avait manifestement prévu marcher un bout de temps encore, à en juger par le contenu de son estomac, tel qu’il serait révélé par l’autopsie: parce que l’homme d’environ 45 ans avait été mortellement blessé au dos par un objet contondant, une heure seulement après avoir pris son dernier repas.

À ce jour, son identité et son origine restent inconnues. Ses maigres possessions et son ADN laissent la porte ouverte à plusieurs possibilités mais une chose est sûre: comme quantité de migrants avant et après lui, il suivait grosso modo un parcours allant du Sud au Nord, dont les archéologues ont établi qu’il est utilisé par les voyageurs de passage depuis pas moins de 7 000 ans.

La vedette de 5 000 ans

Pourquoi a-t-il été tué? Par qui? Bien que la science ait fait des pas de géants depuis la découverte de son corps dans un glacier en septembre 1991, il est possible que ces questions restent à jamais sans réponses.

Sa dépouille repose aujourd’hui au Musée d’archéologie du Sud-Tyrol à Bolzano, dans le nord-ouest de l’Italie. Ötzi, ou «l’homme des glaces» , comme on l’appelle, est devenu une célébrité. Ironie dans cette Italie qui a élu cette année des dirigeants politiques opposés aux migrations.

Ötzi est aussi devenu une vedette des plus lucratives pour la ville: à la mi-juillet, la file d’attente était longue pour voir l’exposition… et son corps, à travers une petite vitre donnant sur une salle réfrigérée. Le Musée a été créé spécialement pour l’homme de 5 000 ans, après une brève dispute sur le pays qui devrait en avoir la garde.

Otzi
Otzi l’homme trouvé dans la glace, selon le Musée d’archéologie du Sud-Tyrol en Italie.

Avant Celtes et Étrusques

On sait peu de choses des groupes qui habitaient les Alpes orientales à son époque, mais on sait que bien peu y habitaient depuis longtemps, et bien peu y resteraient longtemps.

Ces groupes n’étaient pas encore des Celtes , qui seraient remplacés par les Étrusques , qui seraient supplantés par les Romains, qui verraient arriver les Ostrogoths et ainsi de suite, dans de périodiques déplacements doublés de jeux politiques.

Au point où l’Italie, telle qu’on la définit aujourd’hui, n’apparaîtrait comme État qu’en 1861. Et la région dont fait partie Bolzano, appelée Sud-Tyrol ou Haut-Adige, a continué de faire partie de l’Autriche jusqu’en 1919, et a acquis une autonomie en 1946 lui garantissant un statut bilingue (italien et allemand).

Grand voyageur

Ötzi était-il un «étranger» à cette montagne qui a vu sa fin, comme pourraient le suggérer les taux de strontium et de plomb laissés dans ses os par son alimentation des 20 années précédentes? Ou était-il un personnage important d’un clan local, comme pourrait le suggérer sa hache en cuivre, matériau rare et précieux à son époque?

Le Musée laisse aussi cette question en suspens. Mais «il avait beaucoup voyagé»: le strontium et le plomb, les fibres de ses vêtements rapiécés, l’état de ses genoux, quatre traces de sang différentes sur ses flèches, deux types de cuir, bovin et mouton, dans ses chaussures, des pollens d’un environnement forestier dans ses vêtements et dans les pochettes attachées à sa ceinture…

Quant à son ADN, il révèle des lignées paternelles et maternelles arrivées en Europe depuis le Proche-Orient pendant «les migrations du Néolithique», il y a 8000 ans. Soit avant d’autres migrations venues du Proche-Orient et qui, elles, avaient commencé, à l’époque de notre homme des glaces, à apporter l’agriculture dans le Sud de l’Europe.

Le dernier repas d’Ötzi

Il est plutôt rare qu’on puisse analyser un repas vieux de 5 000 ans. Celui d’Ötzi était composé de graisse en majorité, complétée par de la viande rouge, des céréales et quelques fougères toxiques.

Selon les chercheurs de l’Institut des études de momies en Italie qui ont pu étudier le contenu de son estomac, la composition particulièrement élevée en graisse est adaptée pour un homme devant vivre en montagne.

On ne sait pas si la viande consommée était fraîche ou séchée, mais l’analyse confirme qu’Ötzi était omnivore.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

S’installer et vivre à Toronto: mode d’emploi

Vue de Toronto du lac Ontario
Dans le nouveau guide français « S'installer à Toronto », Nathalie Prézeau livre de précieux conseils aux expatriés souhaitant venir vivre dans la Ville-Reine....
En lire plus...

19 mars 2019 à 14h41

Les Raptors se relancent aisément face aux Knicks

Les Raptors de Toronto se devaient de réagir après avoir perdu à Détroit, pour la troisième fois en trois confrontations face à l’équipe désormais...
En lire plus...

19 mars 2019 à 10h45

L’AFO va «crier» à Queen’s Park mercredi matin

Le 20 mars prochain, Journée internationale de la Francophonie, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) va organiser à Queen’s Park sa première «criée»...
En lire plus...

19 mars 2019 à 9h00

Taxer le sucre : une stratégie efficace?

Ces dernières années, plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France et le Mexique, ont mis en place une taxe sur les boissons sucrées afin...
En lire plus...

Le «Réveil algérien» est suivi de près à Toronto

Dundas Square 16/03/2019
Après des manifestations à Ottawa et Montréal, une partie de la communauté algérienne de Toronto s'est rassemblée au Dundas Square, samedi dernier, pour exprimer...
En lire plus...

18 mars 2019 à 16h30

Le programme relais du Collège Boréal: un tremplin d’intégration

programme Relais Leadership et Management
C’est un moment émouvant qui s’est déroulé au 3e étage du 1er Yonge Street, dans l’auditorium du Collège Boréal, le 14 mars. Cette année,...
En lire plus...

18 mars 2019 à 14h42

Extrémisme: des solutions à connecter au 21e siècle

fusillade, tuerie, massacre
La vitesse à laquelle la propagation de la vidéo du tueur de Christchurch s’est faite illustre le dérapage social que sont devenus les réseaux...
En lire plus...

Une semaine d’activités pour souligner la francophonie

La Semaine de la francophonie de Toronto sera lancée le mercredi 20 mars, Journée internationale de la francophonie. S’en suivra, jusqu’au 30 mars, une...
En lire plus...

18 mars 2019 à 9h00

Des règles internationales sur l’édition du génome humain?

OMS, ONU, Nations-Unies
Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la...
En lire plus...

18 mars 2019 à 7h00

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

fusillade, tuerie, massacre
50 morts, 40 blessés: l'attaque raciste contre la mosquée de Christchurch nous rappelle qu’aucune société n’est à l’abri de ce genre de délire, et...
En lire plus...

17 mars 2019 à 17h55

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur