Le maire veut réexaminer les communications multilingues

Appui au Comité franco de la Ville

Réunion du Comité franco de la Ville le 29 janvier autour du président Norm Kelly (à g.). Au centre: Brendan Nolan, du bureau de la direction générale de la Ville.


29 janvier 2018 à 19h19

Le Comité consultatif francophone de la Ville de Toronto (CFVT) a demandé au City Manager (direction générale) de la métropole de réexaminer sa politique de communication avec les citoyens, afin de s’assurer que le français ne soit plus oublié dans les documents multilingues.

Le maire John Tory en a fait lui-même une proposition dans une lettre adressée le 29 janvier au Comité, qui tenait ce jour-là sa première réunion en 9 mois.

Plus de réunions

Cinq des six membres issus de la communauté ont d’ailleurs aussi suggéré que le CFVT se réunisse plus souvent que les deux fois par année prévues dans les statuts.

En 2018, la prochaine réunion du mois de mai est la dernière au calendrier, puisque tous les comités consultatifs communautaires seront dissous en septembre à l’approche des élections de l’automne, pour être reconstitués à l’hiver 2019 pour un nouveau mandat de quatre ans.

Gilles Marchildon, Diane Chaperon-Lor, Ghislain Caron.

Gilles Marchildon co-président

Deux nouveaux membres, René Viau du Centre francophone de Toronto et Ghislain Caron du Théâtre français, rejoignaient Léonie Tchatat de La Passerelle, Diane Chaperon-Lor du Club canadien et Gilles Marchildon de Reflet Salvéo, anciennement de l’ACFO-Toronto, qui a été élu co-président.

Les Centres d’Accueil Héritage ont été invités la semaine dernière seulement à désigner quelqu’un pour siéger au CFVT, suite au départ de sa directrice générale, mais on n’avait pas reçu leur réponse à temps pour cette réunion du 29 janvier.

Langue officielle à respecter

Le conseiller municipal Norm Kelly, qui présidait la réunion, s’est dit d’avis que «le français n’est pas une langue minoritaire, mais bien une langue officielle» et se doit de figurer sur le plus grand nombre de communications de la Ville, surtout quand d’autres langues que l’anglais s’y trouvent.

C’est une question de «respect», dit-il, même si la municipalité n’est pas soumise à la Loi sur les langues officielles du Canada ni à la Loi sur les services en français de l’Ontario.

L’été dernier, les gestionnaires de la métropole – sans consulter le CFVT – ont accordé une plus grande latitude aux divers départements en matière de communication de leurs services ou dans certains quartiers. Résultat: on a recommencé à voir des affiches et dépliants multilingues excluant le français.

Selon M. Kelly, la recommandation du maire de soumettre l’affaire au Comité exécutif, si le City Manager se traîne les pieds, est un signe qu’il prend l’affaire au sérieux: «le Comité exécutif est le plus important de tous les comités».

René Viau, Léonie Tchatat.

Infractions de stationnement

Le CFVT s’est toutefois contenté de «recevoir» les explications des fonctionnaires municipaux dans l’affaire de la dévolution du processus de contestation des infractions de stationnement de la Cour provinciale (bilingue) à l’administration municipale (où la procédure doit être lancée en anglais, mais où on a droit à un interprète si une audience est accordée).

Gilles Marchildon admet avoir été pris de court: «Je ne m’attendais pas à ce que des fonctionnaires soient présents pour discuter de ça en détail aujourd’hui.» On reviendra peut-être là-dessus à la réunion de mai. Par ailleurs, le Commissariat aux services en français de l’Ontario a ouvert une enquête sur cette dévolution.

Maison et Université

Presque la première moitié des trois heures de la réunion du CFVT a été consacrée aux projets de Maison de la francophonie et d’Université franco-ontarienne, au sujet desquels les responsables municipaux ont paru peu informés.

Norm Kelly proposait que Toronto se porte candidate à accueillir la nouvelle université jusqu’à ce qu’on finisse par lui faire comprendre, à travers la traduction simultanée et les débats bilingues, que la décision a déjà été prise l’automne dernier par le gouvernement provincial… Pourquoi était-ce à l’ordre du jour?

Enfin, le CFVT a adopté des félicitations à Céline Marcoux-Hamade pour son dévouement comme chef des services en français de la Bibliothèque municipale. La semaine dernière, elle recevait les Palmes académiques françaises à l’occasion de son départ à la retraite.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Keep Cool, la nouvelle salle de sport innovante

Keep Cool
La salle de sport Keep Cool, exportée à Toronto par un entrepreneur Français, est un club moderne et innovant où il y en a...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 11h00

Josée Forest-Niesing, une nouvelle Franco-Ontarienne au Sénat

Sénat du Canada
Le 11 octobre dernier, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la nomination de Josée Forest-Niesing au Sénat du Canada. Portrait de cette nouvelle...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 8h00

De nouveaux défis pour la ministre Mélanie Joly

Mélanie Joly et Denis Simard
La ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie Mélanie Joly a présenté ses nouveaux défis pour les semaines à venir.
En lire plus...

17 octobre 2018 à 17h00

Nouveau gouvernement québécois, nouveau regard sur le Québec

Infographies Québec
François Legault présentera le premier gouvernement de la Coalition Avenir Québec le jeudi 18 octobre. Pour l’historien Gilles Laporte, c’est un moment on ne...
En lire plus...

17 octobre 2018 à 14h30

Marc Cormier souhaite préserver le patrimoine historique de Toronto

Marc Cormier
Marc Cormier, résident torontois depuis 28 ans, se présente aux élections municipales du 22 octobre dans la circonscription 11 de University-Rosedale. Il évoque pour...
En lire plus...

17 octobre 2018 à 11h00

La «tolérance au lactose» se démocratise universellement

Verre de lait
L’évolution biologique est toujours en marche, même chez les humains : de génération en génération, des Chiliens sont en train de développer la capacité...
En lire plus...

17 octobre 2018 à 7h00

Saveurs, histoire, sport et nature d’octobre à Hamilton

Depuis quelques années, Hamilton sort de l’ombre de Toronto. La ville reine devient tellement grande qu’on aime parfois redécouvrir l’esprit communautaire de la ville...
En lire plus...

16 octobre 2018 à 17h00

Beaucoup d’entreprises se préparent au choc de la légalisation

Lucie Laboisonnière
Beaucoup s’inquiètent des répercussions de la légalisation de la marijuana récréative dans les entreprises. Une chose est certaine, les employeurs doivent s'adapter depuis le...
En lire plus...

16 octobre 2018 à 14h30

La Péninsule-Bruce, des paysages à couper le souffle

Bruce Peninsula
Située à 300 kilomètres au nord de Toronto, la Péninsule-Bruce est l'un des lieux incontournables du patrimoine de l'Ontario.
En lire plus...

16 octobre 2018 à 11h00

Méfiez-vous de l’ADN de vos proches

ADN
Depuis la résolution de nombreuses affaires grâce à l'ADN des membres de la famille des suspects, une troublante question se pose : on approche...
En lire plus...

16 octobre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur