Le lutin-réfugié du Père Noël

Conte de Noël

Des Haïtiens entrant au Canada à partir des États-Unis dans les bois près du poste frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle. (Photo: capture d'écran d'un reportage de Radio-Canada)


20 décembre 2017 à 11h40

On sait que le Père Noël demeure au Pôle Nord. Comme son code postal est H0H 0H0, il est un Canadien, le plus illustre de toute évidence. C’est lui qui reçoit le plus de lettres au monde, cent millions de fois plus que Donald Trump, dit-on.

C’est à partir de la mi-novembre que les lettres commencent à arriver à un rythme de cent mille par jour. S’il fallait attendre la première neige pour écrire au Père Noël, les petits Torontois et Torontoises risqueraient de rater leur chance de planter une idée dans la tête de l’auguste personnage.

Toute une équipe de lutins trie le courrier selon l’âge des enfants et selon le genre de cadeau souhaité. Comme le lutin-en-chef du Bureau de poste H0H 0H0 aime bien rire, on l’appelle Riposte.

Cette année, Riposte a remarqué que trois lettres canadiennes ne provenaient pas d’enfants, mais de personnalités politiques. Voilà qui est plutôt étrange. Aussi, le lutin-en-chef du bureau de poste est-il allé voir le grand patron pour lui montrer ces trois missives et recevoir ses ordres.

La première lettre vient du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen. La deuxième est envoyée par le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale. Enfin, le premier ministre lui-même, Justin Trudeau, a aussi écrit au Père Noël.

Tout ce beau monde signale la présence de milliers de réfugiés nouvellement arrivés au Canada, dont un grand nombre d’enfants haïtiens. Il en arrive presque tous les jours au poste de Saint-Bernard-de-Lacolle, au Québec, précisent ces hommes politiques.

Devant cette situation, le Père Noël décide de faire un tour de reconnaissance deux semaines avant sa distribution de cadeaux. Il amène avec lui Ricardo et Rihanna, deux lutins qui rient bien ensemble.

Vue Google Earth de la frontière canado-américaine à Saint-Bernard-de-Lacolle.
Vue Google Earth de la frontière canado-américaine à Saint-Bernard-de-Lacolle.

Du haut de son traîneau, le Père Noël aperçoit un enfant qui tente de se frayer un chemin dans un sentier passablement à l’écart du poste frontalier. Il lui fait signe de s’approcher. Devant un sourire engageant et une main offrant des vêtements chauds, le jeune Haïtien n’hésite pas à monter à bord du traîneau.

– Je peux t’offrir du manger, un lit confortable et des amis qui aiment rire.

– Comment je vais faire pour trouver des membres de ma famille à Montréal?

– Pas de problème, je vais passer par là le 24 décembre.

– Et d’ici là, je vais demeurer où? Qu’est-ce que je vais faire?

– On va aller au Pôle Nord H0H 0H0, tu vas devenir le lutin Hi et tu vas m’aider à préparer les cadeaux pour des milliers d’enfants haïtiens.

– C’est un drôle de nom…

– Sans doute, comme Hi, hi, hi! Mais c’est aussi le début et la fin du mot Haïti.

Ricardo et Rihanna présentèrent Hi à leurs amis Riposte, Rita, Riyad, Rina, Richard, Rifka et Ritchi. Riposte ne tarda pas à trouver une adresse à Montréal et la signala derechef au Père Noël. Ce dernier fit venir Hi et lui expliqua que plusieurs voyages s’effectuaient dans la nuit du 24 décembre.

– Tu vas venir avec moi lors de l’expédition VROUM: Voyage Rigolo Organisé Uniquement à Montréal.

– C’est là que je vais retrouver tonton Jean Pierre-Pierre?

– Eh oui! Et tu apporteras à tes cousins les petits castors que tu fabriques si bien dans mon atelier.

– Ho, ho, ho, quelle bonne idée!

Le poste frontalier canadien de Saint-Bernard-de-Lacolle.
Le poste frontalier canadien de Saint-Bernard-de-Lacolle.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

S’installer et vivre à Toronto: mode d’emploi

Vue de Toronto du lac Ontario
Dans le nouveau guide français « S'installer à Toronto », Nathalie Prézeau livre de précieux conseils aux expatriés souhaitant venir vivre dans la Ville-Reine....
En lire plus...

19 mars 2019 à 14h41

Les Raptors se relancent aisément face aux Knicks

Les Raptors de Toronto se devaient de réagir après avoir perdu à Détroit, pour la troisième fois en trois confrontations face à l’équipe désormais...
En lire plus...

19 mars 2019 à 10h45

L’AFO va «crier» à Queen’s Park mercredi matin

Le 20 mars prochain, Journée internationale de la Francophonie, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) va organiser à Queen’s Park sa première «criée»...
En lire plus...

19 mars 2019 à 9h00

Taxer le sucre : une stratégie efficace?

Ces dernières années, plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France et le Mexique, ont mis en place une taxe sur les boissons sucrées afin...
En lire plus...

Le «Réveil algérien» est suivi de près à Toronto

Dundas Square 16/03/2019
Après des manifestations à Ottawa et Montréal, une partie de la communauté algérienne de Toronto s'est rassemblée au Dundas Square, samedi dernier, pour exprimer...
En lire plus...

18 mars 2019 à 16h30

Le programme relais du Collège Boréal: un tremplin d’intégration

programme Relais Leadership et Management
C’est un moment émouvant qui s’est déroulé au 3e étage du 1er Yonge Street, dans l’auditorium du Collège Boréal, le 14 mars. Cette année,...
En lire plus...

18 mars 2019 à 14h42

Extrémisme: des solutions à connecter au 21e siècle

fusillade, tuerie, massacre
La vitesse à laquelle la propagation de la vidéo du tueur de Christchurch s’est faite illustre le dérapage social que sont devenus les réseaux...
En lire plus...

Une semaine d’activités pour souligner la francophonie

La Semaine de la francophonie de Toronto sera lancée le mercredi 20 mars, Journée internationale de la francophonie. S’en suivra, jusqu’au 30 mars, une...
En lire plus...

18 mars 2019 à 9h00

Des règles internationales sur l’édition du génome humain?

OMS, ONU, Nations-Unies
Les modifications génétiques de l’embryon sont peut-être à nos portes, mais comment les encadrer? C’est pour apporter un éclairage que l’Organisation mondiale de la...
En lire plus...

18 mars 2019 à 7h00

Aucune société n’est immunisée contre le virus de la haine

fusillade, tuerie, massacre
50 morts, 40 blessés: l'attaque raciste contre la mosquée de Christchurch nous rappelle qu’aucune société n’est à l’abri de ce genre de délire, et...
En lire plus...

17 mars 2019 à 17h55

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur