Le loup qui n’était pas encore un chien

Partagez
Tweetez
Envoyez

La surprise génétique du mois: si les chiens ont bel et bien évolué à partir d’un groupe de loups, ce groupe s’est éteint il y a des milliers d’années.

Cette nouvelle, qui a rapidement fait le tour du monde après sa parution le 14 novembre dans Science, laisse en plan la plus importante des questions: pourquoi une partie de cette famille est-elle disparue, tandis que l’autre s’est tellement bien adaptée qu’elle dort aujourd’hui sur de confortables coussins aux quatre coins du monde?

La génétique ne permet pas d’y répondre. L’équipe dirigée par Olaf Thalmann, de l’Université de Turku, en Finlande, a analysé l’ADN (ou ce qu’il en reste) de 18 fossiles canins âgés de 1000 à 32 000 ans. Il les a comparés avec l’ADN de 49 loups et 77 chiens modernes. Le dernier ancêtre commun aux chiens et aux loups aurait vécu il y a 32 000 ans en Europe, et le dernier ancêtre commun à tous les chiens actuels aurait vécu il y a 18 800 ans.

Entre ces deux dates, un groupe s’est rapproché des humains, et une partie de ce groupe s’est révélée plus chanceuse que l’autre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur