Parler comme un chien

Partagez
Tweetez
Envoyez

Il y a le chien qui gronde lorsqu’un autre chien approche sa nourriture et celui qui gronde lorsque l’autre chien approche sa balle. À nos oreilles, ce sont les mêmes sons. Mais les chiens, eux, se comprennent.

C’est un des constats du chercheur — et amoureux avoué des chiens — Brian Hare dans son livre The Genius of Dogs.

Bien que tout porte à croire que l’aboiement soit un résultat de la domestication, les sons émis par les chiens s’avèrent plus variés que nos oreilles ne le perçoivent, lorsqu’on en décode les enregistrements, ou qu’on analyse la plasticité de leurs cordes vocales.

Cela confirme la capacité de ces animaux à produire une grande variété de sons, qui ont manifestement des significations différentes, à en juger par le fait que les autres chiens, tout dépendant du son émis, vont réagir différemment.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur