Le gène le plus populaire du monde

Associé au développement d'un grand nombre de cancers

adn

4 décembre 2017 à 7h45

Le champion toutes catégories de nos gènes, selon le regard très particulier des scientifiques? TP53. Il a droit, en moyenne, à deux articles par jour!

Il y a une bonne raison à ça: on le retrouve associé au développement d’un grand nombre de cancers.

TP53 (qui signifie tumor protein p53) est un gène «suppresseur de tumeurs», ce qui signifie que son rôle est de réguler la prolifération cellulaire. Il faut se rappeler qu’une tumeur est un groupe de cellules qui se met à croître de façon incontrôlée.

Beaucoup d’inconnus

Il y a trois ans, l’étudiant au doctorat en bio-informatique Peter Kerpedjiev avait fait une première compilation des «20 gènes les plus étudiés» à partir de la base de données massive du NCBI (National Center for Biotechnology Information), qui rassemble gratuitement, les «données biologiques» d’autres bases, dont GenBank, plaque centrale des études en génétique.

De concert avec une équipe de la revue Nature, Kerpedjiev a repris l’exercice ces dernières semaines. Le nouveau classement ne révèle pas de surprise (outre TP53, la deuxième place appartient aussi à un gène lié au cancer, TNF), mais élargit la perspective: sur les 20 000 gènes responsables de la production de protéines dans notre génome, à peine une centaine ont raflé plus du quart des articles scientifiques.

«C’est révélateur de la quantité de choses que nous ignorons, juste parce que nous ne nous soucions pas de faire des recherches sur eux», commente l’historienne des sciences britannique Helen Anne Curry.

Du sida au cancer

Si ces classements additionnent tout ce qui s’est publié sur chaque gène depuis aussi loin qu’il est possible de remonter dans les bases de données, une analyse plus fine de ces «palmarès», décennie par décennie, peut aussi se révéler instructive.

Ainsi, avant 1985, une grosse fraction de la recherche en génétique (plus de 10%) se concentrait sur l’hémoglobine, cette molécule qui transporte l’oxygène dans notre sang.

Le tournant des années 1990 vit un pic d’intérêt pour un nouveau venu, CD4, à cause de son rôle dans les infections au VIH, le virus responsable du sida. TP53, identifié pour la première fois en 1979, s’est hissé au sommet vers l’an 2000.

Qui sera la prochaine vedette? À moins que ne surgisse une maladie inconnue et aussi dévastatrice que l’a été le sida, il est facile de prévoir que le cancer ne cessera pas de sitôt d’attirer l’attention.

Mais les dysfonctionnements du système immunitaire, de même que les maladies cardiovasculaires, rôdent pas très loin derrière, avec quelques suspects (interleukines, APOE) qui se maintiennent bon an mal an dans le «Top 10».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Charismatiques mais en voie de disparition

Il ne resterait plus que 3000 lémuriens à Madagascar. (Photo: Pixabay)
Il ne resterait plus que 3000 lémuriens à Madagascar
En lire plus...

9 décembre 2017 à 10h00

L’évolution continue en ville

Pinson de Phoenix, Haemorhous mexicanus. (Photo: Daderot — Wikimedia Commons)
De nouvelles espèces urbaines
En lire plus...

9 décembre 2017 à 8h30

Les premiers Russes en Alaska

Un renard polaire. (Photo: Ansgar Walk / Wikipedia Commons)
Une expédition de 10 ans financée par le tsar Pierre Le Grand
En lire plus...

9 décembre 2017 à 7h00

Des lumières d’hiver et une patinoire à la Place de l’Ontario

La patinoire synthétique de la Place de l'Ontario. (Photo: ministère du Tourisme)
Un feu de camp les fins de semaine
En lire plus...

8 décembre 2017 à 14h00

Raymond Théberge clarifie sa position et obtiendra la nomination

Raymond Théberge. (Photo: L'Acadie Nouvelle)
Le prochain commissaire aux langues officielles a clarifié sa position sur le bilinguisme à la Cour suprême, mais son ambivalence initiale a fait tiquer...
En lire plus...

8 décembre 2017 à 12h44

Engouement pour Montessori à London

La pédagogie Montessori mise beaucoup sur l'expérience sensorielle, le travail manuel et l'esthétique.
L'enseignement alternatif se porte bien en Ontario
En lire plus...

8 décembre 2017 à 12h30

Des algues pour nettoyer l’eau des fermes à crevettes

Micro-algae-growing-in-the-lab-web-2583d4f397199d3d844bf90e8eb8caa72cf74eaf
Et traiter d'autres eaux industrielles?
En lire plus...

8 décembre 2017 à 11h00

150 ans, 150 nouvelles, 150 mots

Collectif sous la direction de Charles Leblanc, Bref, nouvelles, Saint-Boniface, Éditions du Blé, 2017, 122 pages, 19,95 $.
Lancement à la Librairie Mosaïque de Toronto
En lire plus...

8 décembre 2017 à 10h00

Le tiers des radios communautaires en péril

Un jeune bénévole de la radio CKRP, fondée en 1996 par l’ACFA régionale de Rivière-la-Paix. (Photo: CKRP)
Les médias francos n’ont reçu aucune indication leur permettant de compter sur le prochain Plan d’action fédéral.
En lire plus...

8 décembre 2017 à 9h00

La concentration continue de se développer jusqu’à 25 ans

La capacité à se concentrer ne serait pas encore pleinement développée chez les ados. (Photo: Mike Poresky - Flickr)
Cela expliquerait le déficit d'attention chez bien des ados
En lire plus...

8 décembre 2017 à 7h30

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur