Le Dark Web dans un polar irlandais

Irrespirable, d’Olivia Kiernan

Éditions Hugo & Cie

Olivia Kiernan, Irrespirable, roman traduit de l’anglais (Irlande) par François Thomazeau, Paris, Éditions Hugo & Cie, 2018, 368 pages, 29,95 $.


3 mars 2019 à 9h00

«Savoir qu’un assassin est en liberté, voilà la seule chose qui rend la vie irrespirable.» Voilà aussi les dernières lignes du roman Irrespirable d’Olivia Kiernan. Cet assassin est un tueur en série dans les environs de Dublin en 2011. La commissaire Frankie Sheehan se voit confier l’enquête, elle est aussi la narratrice de ce polar.

Les mots «crime, meurtre, homicide, pendaison» reviennent sans cesse. La première victime est une scientifique respectée, puis son mari, ensuite sa maîtresse. Le fil conducteur tourne autour du BDSM, du Dark Web, de la torture et de l’horreur des images. «C’est assez dingue pour être vrai.»

Parallèlement à cette enquête, ou en parenthèse, on suit une autre affaire où la commissaire Sheehan a été attaquée au couteau.

Manipulation affective

Évidemment, les lignes parallèles finiront par se croiser… Entretemps, on voit comment «la manipulation affective peut être une arme redoutable» et comment on peut être coincé au fond d’un trou noir «sans la moindre lueur fugace» pour indiquer une possible sortie.

La résidence du couple assassiné à quelques mois d’intervalle est évidemment scrutée à la loupe. La commissaire ressent une impression trouble, comme si personne n’y a vécu. Tout semble avoir été éviscéré, énucléé, purgé. «Rien de notable ne transpire des briques et du mortier, sinon un sentiment diffus de tristesse.»

L’enquête se déroule dans les années 2010. Les pistes à explorer incluent les courriels envoyés ou reçus et la géolocalisation d’un portable, bien entendu, mais aussi «la manipulation faite femme».

Dépaysement irlandais

Le style d’Olivia Kiernan est direct et souvent coloré. Elle écrit, par exemple, «que nous sommes si près du but que je peux sentir la raie du cul de cet enfoiré».

Elle truffe son récit de petits commentaires tels que «On ne reste pas mariée plus de trente ans en disant la vérité…»

Et lorsqu’un collègue dit que seul le pape ment mieux que lui, la commissaire lui répond: «Le pape ment mieux que tout le monde. Tu as vu Dieu récemment?»

Écrit en anglais d’Irlande, Irrespirable prend pour acquis que le lecteur connaît la géographie de Dublin, que Whitehall est une banlieue nord de la ville et que la fleuve Liffey traverse Dublin d’ouest en est. Quelques touches de dépaysement ajoutent du charme à ce premier polar irlandais qu’il m’a été donné de recenser.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La future fusée de la NASA a-t-elle encore une utilité?

science
La NASA prépare depuis 2011 une nouvelle fusée géante, appelée SLS, censée ramener les Américains en orbite, sur la Lune et même les envoyer...
En lire plus...

Le budget d’un gouvernement aux abois

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau profite d’une augmentation de ses revenus légèrement plus forte que prévu, ces deux dernières années, pour les réinjecter...
En lire plus...

21 mars 2019 à 16h30

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur