L’art du futur dans le quartier des spectacles de Montréal


27 mars 2012 à 9h37

Le dôme de la Satosphère de Montréal propose des projections immersives à l’avant-garde mondiale de l’art informatique, au cœur du nouveau quartier des spectacles de Montréal. Pour découvrir ce nouveau quartier, l’excellente visite à pied de Local Montréal (localmontreal.ca) sera une incontournable.

La Satosphère est un dôme de 15 m de haut et de 18 m de diamètre, qui a ouvert ses portes le 6 octobre 2011 pour offrir l’équivalent d’un planétarium du XXIe siècle, aux confins de la recherche et du divertissement.

Équipé de huit projecteurs d’images et la bagatelle de 157 enceintes acoustiques, le dôme distille des projections immersives: à 360 degrés sur la circonférence de la voute intérieure et en hauteur jusqu’à 230 degrés, soit plus de la moitié du volume sphérique (ou une orange dont la base serait coupée en gardant 65% du fruit rond.)

La structure physique est posée sur l’ancien toit de l’édifice de la Société des arts technologiques (SAT, sat.qc.ca), coiffé à présent du dôme blanc de la Statosphère, après des travaux de 5 millions $, ajoutant un troisième étage (Le Sensorium).

Cette vitrine technologique propose diverses formes de projections, pour des applications tant divertissantes que commerciales: modélisations en 3D pour se promener entre de futurs édifices (urbanisme) ou pénétrer dans un immeuble à venir (architecture) et même ouvrir des portes (interactivité).

Pour le commun des mortels, le volet divertissant du dôme sera sans doute l’attrait principal, au vu de l’époustouflante soirée de musique électronique lors de la récente Nuit Blanche de Montréal (25 février).

Ce feu d’artifice numérique visuel et sonore plongeait les quelque 350 danseurs dans des projections tour à tour géométriques, colorées psychédéliques ou d’images filmées, pour une expérience immersive impliquant de tourner la tête sans cesse pour embrasser tout le spectacle.

Un festival de courts-métrages immersifs est à l’affiche de la Satosphère, SAT Fest, jusqu’au 28 avril (mer-sam, 20h au 1201, Boul. Saint-Laurent), moins débridé certes que la soirée dansante, pour un buffet allant «du vidéo d’animation à la modélisation architecturale 3D, en passant par le film 360° et la création audio-vidéo stroboscopique.» Un concert immersif se tiendra le 7 Avril (22h – 3h).

Quartier des spectacles

Cet agrandissement de la SAT s’inscrit dans le projet de revitalisation du voisinage autour de l’épicentre Saint-Laurent et Sainte-Catherine : le Quartier des spectacles (QDS, quartierdesspectacles.com), un quadrilatère d’un kilomètre carré organisé autour de trois pôles, la Place des Arts, la rue Sainte-Catherine et le Quartier Latin.

L’identité visuelle du QDS, des ronds rouges projetés sur les trottoirs, symbolise la réincarnation de l’ancien quartier rouge, bouillonnant dans les années 20 à la faveur de la prohibition ailleurs.

L’initiative du QDS, lancée en 2003, est un partenariat de 59 membre et compte 80 % des salles de spectacles à Montréal, soit 30 salles et 80 lieux de diffusion. Le bureau du partenariat, doté de 20 employés et de 1,46 millions $ (ville-province et partenaires), coordonne aménagements et programmation.

Le partenariat du QDS a permis à ce jour: l’aménagement de quatre places publiques et de la Maison du Festival; la réfection de la rue Sainte-Catherine en artère semi-piétonne (sans trottoirs, fermée à la circulation ponctuellement, dont cet été de fin mai à septembre) ; la construction de trois édifices, dont le 2-22 inauguré le 6 février 2012 et son guichet culturel et billetterie de dernière minute, le point de départ pour les touristes dans le quartier ((222 rue Sainte-Catherine E, le2-22.com), une salle de concert symphonique et la Maison du développement durable.

Parcours Lumière

Le QDS comprend aussi un parcours lumière, qui offre la nuit tombée, en plus des ronds rouges devant 19 lieux culturels: la mise en lumière de 13 sites, dont le Monument-National, la grande bibliothèque ou la place de la Paix (derrière la SAT); des projections vidéos plus avant-gardistes, qui animent la façade d’édifices à quatre endroits. L’ensemble du parcours lumière est coordonné à partir d’une régie centrale dans la Maison du festival, à l’image d’une salle de spectacles dont la scène serait ici l’espace public.

À noter le 17 mai, trois nouvelles installations lumineuses seront dévoilées à l’occasion de la seconde édition de la Fête de Montréal, date anniversaire de la fondation de Montréal et lancement de la saison estivale du Quartier des spectacles. Les Balançoires, une installation sur la nouvelle Promenade des Artistes, sera réimplantée du 19 avril au 3 juin 2012.

À faire

Visites culturelles et gastronomiques à pied de Local Montréal (LocalMontreal.ca): Quartier des spectacles ; micro-brasseries de Montréal avec dégustations; gastronomie sur le Plateau; Vieux-Montréal, par cette une jeune entreprise touristique née d’un projet d’incubation au HEC pour faire découvrir la créativité montréalaise, hors des sentiers battus.

Bota Bota (botabota.ca), spa flottant aménagé dans un ancien traversier amarré à l’entrée du canal Lachine, avec deux saunas, un hammam et plusieurs jacuzzis extérieurs; détente assurée (malgré étrangement de la musique «easy listening» diffusée partout même dans les saunas…)

À voir

Centre DHT/ART (dhc-art.org) dans le Vieux-Montréal, propose gratuitement des expositions d’art visuel contemporain, comprenant des films; Centre PHI (ouverture mai 2012, phi-montreal.com), un espace multidisciplinaire pour la création, la production et la diffusion des arts, dont une salle de projection de 120 sièges, une salle de spectacle de 180 à 350 places, un espace dédié aux arts numériques.

La nouvelle projection multimédia du Musée de la Pointe-à-Callière (pacmusee.qc.ca) sur l’histoire de Montréal (quoique cette 3e version s’avère décevante, plus superficielle que les deux précédentes).

Centre d’histoire de Montréal (ville.montreal.qc.ca/chm).

Amaluna, du Cirque du Soleil (cirquedusoleil.com), en première mondiale à Montréal à partir du 19 avril (à Toronto dès le 6 sept.).

Où manger

FoodLab: les 5 à 10 du Laboratoire culinaire au 3e étage de la SAT (mer à sam 17-22h, sat.qc.ca/foodlab); ven-sam Les Dix à trois, soirées avec Djs.

Brasserie T (brasserie-t.com), sur la nouvelle place des Festivals, une annexe du grand restaurant Toqué (4 étoiles); service impeccable et menu simple mais raffiné, dont un saumon à l’aneth (mariné façon Lox et cuisson lente, fondant dans la bouche) avec salade de fenouil.

Bouillon Bilq (bouillonbilk.com), nouveau venu derrière la Place des Arts.

Où dormir

Hôtel boutique Chez Swan (hotelchezswann.com), pour sa déco très excentrique, mais dans un confort un peu trop épuré, loin derrière la référence en la matière, Le Germain, mais plus abordable (env. 175 $/nuit).

Charles-Antoine Rouyer était l’invité de Tourisme Québec (bonjourquebec.com), de Tourisme Montréal (tourisme-montreal.org) avec la participation de Via Rail (viarail.ca).

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Trafic humain: l’impunité est encore la norme

esclavage prostitution
Fin 2018, le prix Nobel de la paix reconnaissait les milliers de Yézidies victimes d’esclavage sexuel en Iraq. Début 2019, l’ONU publie un rapport...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 14h16

Invitation dans la tête d’Anique Granger

Ruban de la cassette
L’auteure-compositrice-interprète fransaskoise Anique Granger cherchait un cadre pour écrire autrement. Ça a donné un balado, «Le ruban de la cassette», une invitation à suivre...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 8h00

Un nouveau point de service du Centre francophone à Mississauga

CFT
Le Centre francophone de Toronto ouvrait officiellement son point de service à Mississauga ce jeudi 17 janvier.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 17h00

Entre culture et aventure au Honduras

Honduras
le Honduras se niche entre mer et forêt, déroulant des palettes de bleu dans la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique et d’émeraude...
En lire plus...

17 janvier 2019 à 9h00

Un effet Trump dans la cour d’école?

Trump
Deux chercheurs viennent de publier des résultats inquiétants sur le harcèlement et les insultes à l’école, avant et après la dernière élection américaine.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 7h00

Daniel Mayer, nouveau président de Franco-Fête

Franco-Fête de Toronto
Le président de la Franco-Fête de Toronto, Richard Kempler, a passé le flambeau mercredi soir. C'est Daniel Mayer, secrétaire du CA depuis deux ans,...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 16h59

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur