Lancement de la saison 2022-23: des Raptors patients mais ambitieux

Camp d'entraînement

Masai Ujiri a ouvert les conférences de presse lors de la journée des médias des Raptors.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Raptors de Toronto sont de retour. Ce lundi 26 septembre marquait la reprise officielle de la saison 2022-2023 avec la traditionnelle journée des médias. Après avoir déjoué tous les pronostics lors du précédent exercice, en obtenant une qualification directe en séries éliminatoires grâce à une inattendue cinquième place à l’est (48-34), les Raps misent sur la continuité.

Suite à l’abandon de la piste Kevin Durant, qui est resté à Brooklyn, le plan semble clair du côté de la franchise canadienne: reprendre là où l’équipe s’était arrêtée la saison dernière et espérer voir ce jeune effectif continuer à progresser à vitesse grand V pour se rapprocher des meilleures équipes de la ligue et devenir un vrai candidat au championnat dans les années à venir.

Après avoir chuté au premier tour des séries contre les Sixers la saison dernière, les Raptors veulent revenir plus forts. Photo: Chris Young

Passer un nouveau cap

Ce processus d’évolution va nécessiter du temps et de la patience comme l’a précisé le président Masai Ujiri, qui a ouvert la session média lundi. Malgré tout, la franchise canadienne et ses dirigeants ne manquent pas d’ambition à l’image de cette réponse d’Ujiri à une question de notre confrère de Radio-Canada Raphael Guillemette.

« Nous nous attendons à gagner et ce n’est pas important de savoir à quelle phase nous nous trouvons [sur notre courbe de progression] en tant qu’équipe. Sommes-nous suffisamment bons pour gagner un titre? Je ne pense pas qu’on en soit encore là. Mais sommes-nous suffisamment bons pour progresser et pour passer un autre cap? Je crois que si », a-t-il confié.

« Nous serons patients avec cette équipe, mais nous voulons qu’elle progresse. Nous savons que nous avons de jeunes joueurs. Ça prend du temps, rassembler toutes les pièces. Faire un grand pas en avant sera un défi, mais gagner, c’est la raison pour laquelle on joue, et gagner, c’est ce que nous voulons faire ici », a-t-il ajouté.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les mots win et winning en version originale sont toujours omniprésents dans les discours du dirigeant, mais aussi de l’entraîneur-chef Nick Nurse et des joueurs-cadres de l’équipe. C’est cette culture de la gagne instaurée par la direction qui a permis la victoire finale en 2019. Mais aussi, un retour rapide au premier plan après la saison cauchemardesque à Tampa en 2020-21. A Toronto, on n’attend rien d’autre que la victoire. Le slogan officiel exposé au centre d’entraînement « expect to win » va dans ce sens.

L’ajout de Rico Hines

Pour accélérer le processus de progression, les Raptors ont recruté une pointure dans le domaine: le légendaire Rico Hines. Cet entraîneur très réputé accompagne les joueurs de la NBA lors de l’intersaison depuis plus de 30 ans, lors de ses fameuses sessions d’été. Il a donc rejoint la franchise canadienne et a accueilli la quasi-totalité de l’effectif torontois à son camp estival.

Nick Nurse, deuxième à passer sur le podium devant les journalistes n’a pas manqué de souligner cet apport.

« Je pense que les gars étaient (beaucoup) ensemble, il me semble. Il y a eu des connexions qui se sont faites. Je pense que c’est un bon signe. J’ai l’impression… – et je l’ai déjà dit plutôt cet été – j’ai senti de l’urgence [de progresser], de l’unité, j’ai senti une vraie intensité cet été. Je pense que ce sont trois bons mots pour débuter le camp d’entraînement. C’est bien. Je pense que l’équipe reprend l’identité qui s’est dessinée sur la fin de la saison dernière. Les joueurs savent quelle est cette identité et veulent aller plus loin et grandir avec celle-ci. C’était un très bon été avec du bon travail effectué. Nous devrions en voir très prochainement les résultats. »

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

« Il est ce qui se fait de mieux dans le domaine du développement des joueurs », a-t-il ajouté au sujet du recrutement de Rico Hines. « Ça en dit long sur qui il est. Les gars lui font confiance, il est capable de diriger un gymnase entier, pas seulement un seul joueur, mais 60 en même temps, parfois. Il a une passion très très profonde pour le jeu et est présent au gymnase toute la journée. Rico adore entraîner et rendre les joueurs meilleurs. Ça fait beaucoup de choses positives là. »

Siakam dans les meilleures conditions

Autre point positif, Rico Hines et Earl Watson (recruté la saison précédente par les Raps) sont les entraîneurs personnels de Pascal Siakam chaque été. Ils ne sont pas étrangers aux progrès faramineux montrés par le Camerounais au fil des années. Après deux étés consécutifs où il a été privé de ses précieux entraînements estivaux, Siakam a pu travailler comme il le souhaitait cette fois. De quoi nourrir de nouvelles ambitions personnelles – il veut faire partie des cinq meilleurs joueurs de la ligue – et collectives.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Tous les regards sur Barnes

La question récurrente autour de cet effectif des Raptors et sa capacité à devenir un concurrent sérieux au titre est l’absence d’un joueur estampillé « superstar » dans l’équipe. Si Pascal Siakam semble s’être donné les moyens de franchir ce cap, les espoirs reposent aussi (et surtout?) sur la meilleure recrue de la saison dernière Scottie Barnes. Après son titre de ROY (Rookie Of the Year) et un été parfait aussi bien dans sa communication que dans ce qu’il a laissé entrevoir des ses progrès estivaux, la saison 2 de Barnes est très attendue.

 « On est heureux des progrès qu’il a faits » a confié Ujiri. « Il est un jeune joueur incroyable et excitant dans cette ligue, mais les jeunes joueurs ont besoin de temps [pour se développer]. Je sais que Scottie va atteindre un autre palier cette saison.

« Mes objectifs cette saison? D’abord c’est de continuer à chercher le succès, continuer à gagner », a déclaré le principal intéressé. « Je veux essayer de gagner le titre. Mais, je me suis aussi fixé des buts individuels. Je veux atteindre un autre niveau. J’aimerais faire partie des meilleurs 5 défensifs, être un joueur étoilé et ainsi de suite… »

Fred VanVleet a profité de l’été pour retrouver ses moyens physiques. Photo: Chris Youn

La saison des Raptors passera par l’évolution de Siakam, Barnes, mais d’autres facteurs seront à surveiller. La santé du meneur étoilé Fred VanVleet, diminué par les blessures sur la deuxième moitié de la saison dernière, en fait partie. Nick Nurse a indiqué qu’il allait réduire le temps de jeu de son meneur. Ce dernier a expliqué avoir retenu des leçons de la saison dernière. Il a confié aborder ce nouvel exercice en pleine forme et revenir plus fort.

Des progrès attendus pour GTJ, Precious et O.G.

Les progressions des jeunes comme Trent fils, Precious Achiuwa et O.G. Anunoby seront sans aucun doute des facteurs qui détermineront jusqu’où peut aller cette équipe cette année.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Anunoby fait partie des progressions attendues pour la saison à venir. Photo: Chris Youn

Concernant Anunoby, au centre des rumeurs d’envie de voir ailleurs en raison d’un supposé mécontentement au sujet de son rôle, le jeune ailier a mis les choses au clair.

 « Même quand la rumeur a fait surface, j’ai été surpris. Je me suis réveillé un jour et j’ai vu ça. J’ai été surpris », a-t-il expliqué.« Je n’ai pas vraiment parlé avec Nick de mon rôle. J’essaie simplement de m’améliorer chaque été et tout se met en place par la suite. Je ne m’inquiète pas de ça. »

Les progrès de Trent fils et Precous Achiuwa pourraient permettre aux Raptors de viser les sommets. Crédit photo: CHRIS YOUNG.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à Toronto au départ de cette nouvelle saison. L’équipe s’est renforcée avec la signature d’Otto Porter fils qui va apporter son adresse au tir et son expérience de champion NBA avec les Warriors de Golden State.

Dans la foulée de la journée média, l’équipe s’est envolée pour Victoria en Colombie-Britannique où elle a débuté, ce mardi, son camp d’entraînement. Objectif: être prêt pour l’ouverture de la saison à l’aréna de la Banque Scotia, le 19 octobre face aux Cavaliers de Cleveland.

Le programme des matchs de pré-saison:

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bonus: le bilan de l’été des Raptors

Retrouvez des vidéos de l’aréna Banque Scotia, les réactions d’après-match, les balados d’avant-match et bien plus encore sur Twitter. Bien évidemment, les comptes-rendus des matchs à domicile et de nombreux articles sont toujours disponibles sur l-express.ca.

Pour soutenir l’auteur de l’article et son travail, merci d’avance:
https://fr.tipeee.com/mike-laviolle-raptors

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur