L’ail comme vous ne l’avez jamais vu

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Je voulais rassembler les agriculteurs et les amateurs d’ail, pour qu’ils puissent échanger», explique Pete Mcluski, le fondateur du Festival de l’ail de Toronto qui avait lieu le 22 septembre au centre Evergreen Brick Works. Plus qu’un simple marché de producteurs bio, cet événement est aussi l’occasion de découvrir toutes les choses folles que l’on peut faire avec cette plante potagère.

De la crème glacée, tout d’abord. Dans le petit livret distribué à l’entrée, les visiteurs peuvent lire cette recette pour le moins surprenante. Et il n’est pas nécessaire de posséder une machine à faire de la crème glacée.

Du chocolat ensuite. Laura Slack conseille les clients sur les meilleures truffes à déguster par cette froide journée de septembre. Quelques voix s’élèvent: «Vous avez du chocolat à l’ail?». Laura prend un air désolé: «Malheureusement, on a tout vendu, ça a un succès fou!».

Devant notre air interrogatif, elle nous explique que l’ail donne au chocolat une intéressante saveur légèrement épicée. Laura utilise de l’ail noir.

Ail noir

Or il se trouve que, dans le kiosque d’en face, Euan et Andrew vendent de la crème de fromage… à l’ail noir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il est confit à l’eau de mer à haute température. «C’est une méthode qui vient de Corée du Sud. Nous avons beaucoup investi dans nos recherches pour produire un ail noir amélioré», explique Euan. «C’est assez nouveau en Amérique du Nord.»

Selon lui, l’ail noir est meilleur pour la santé que les variétés traditionnelles d’ail blanc qu’on trouve au Canada. La crème de fromage à l’ail noir a ce goût relevé particulier qui vous donne envie d’en reprendre.

Omar, de son côté, arrange un panneau où est écrit «Café à l’ail». «Vous voulez goûter? Une idée qu’on a eu hier». C’est à celui qui présentera le plat le plus original. Dans son café, Omar met du poivre noir, de l’ail et du sel. «L’ail s’infuse dans le café, c’est délicieux».

On veut bien le croire. La machine à café est tombée en panne durant le festival.

Tressage

Dans un kiosque aux rideaux rouges. Bryan et Mailey installent des tiges d’ail sur une table. L’atelier de tressage de tiges d’ail va commencer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bryan en a fait sa passion il y a maintenant vingt ans. «J’ai fais des compétitions». Rose et Joanne ont pris place pour la leçon, qui dure 45 minutes. Tige par tige, Bryan leur montre comment confectionner «un amas d’ail», à déguster ou simplement aussi pour décorer.

«J’ai toujours aimé l’ail, mais c’est très dur de trouver des tiges d’ail tressées dans le commerce. Donc pourquoi pas les faire moi-même?», confie Joanne, les mains occupées à tresser des tiges indisciplinées.

Mais qu’est-ce qui rend l’ail aussi populaire? La queue pour entrer dans le hangar où les agriculteurs exposent leur produit ne désemplit pas. La foule est dense et les gousses d’ail s’achètent par kilos.

Libido

David Sugarman, chercheur au Centre des sciences de Toronto, a peut-être la réponse. Dans sa conférence, il explique que l’ail provoque la production d’enzymes qui augmentent la création d’un composent chimique qui dilate les vaisseaux sanguins.

Exactement le même processus que le viagra. En résumé, si votre libido se porte bien, votre dernière sauce à l’ail pourrait y être pour quelque chose.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur