La surveillance du passage du Nord-Ouest unit plusieurs corps militaires

L’armée n’est pas là que pour voir, mais aussi pour être vue

Forces armées canadiennes

L'objectif des militaires canadiens dans le Passage du Nord-Ouest est autant d'observer que d'être vus. (Photo: Forces armées canadiennes)


11 septembre 2018 à 9h00

Commencée en juillet, l’opération Nanook, servant à affirmer la présence fédérale dans le Grand Nord canadien, s’est poursuivie jusqu’au 7 septembre, et s’est manifestée cette année par une présence militaire canadienne à différents emplacements le long du passage du Nord-Ouest.

«Le but est de créer une présence maritime militaire dans le Nord, de surveiller les mouvements de vaisseaux dans le passage du Nord-Ouest durant son ouverture», détaille le lieutenant de vaisseau Alex Fast, membre de l’équipe de planification de la Force opérationnelle interarmées Nord (FOIN).

C’est lui qui a planifié la présence militaire successive dans huit sites du passage du Nord-Ouest, dont Kugluktuk.

Les membres du 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadien y sont appuyés par la Gendarmerie royale du Canada, Environnement Canada, la Garde côtière canadienne et le ministère des Pêches et des Océans.

Forces armées canadienne
Fermé par les glaces pendant la plus grande partie de l’année, le passage du Nord-Ouest est ouvert pendant l’été.

Portrait de la situation

Les militaires sur place ne font aucune intervention. Au besoin, ils transmettent l’information au Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage. Leur tâche consiste davantage à dresser un portrait global de la situation qu’on désigne par l’acronyme anglais RMP pour Recognized Maritime Picture.

La RMP fournit, par exemple, de l’information sur le type de bateau, la nationalité, la trajectoire, le temps du parcours, et tutti quanti.

«Ensuite, ajoute le lieutenant Fast, les Rangers rapportent l’information à leur chaîne de commandement aux quartiers généraux des Rangers, qui la transmette ensuite au Centre FOIN.»

Le militaire souligne que l’armée n’est pas là que pour voir, mais aussi pour être vue, une manière d’évoquer le rôle jouer par les Rangers d’assurer une présence dans l’Arctique pour y affirmer la souveraineté nationale.

Forces armées canadiennes
Un membre d’équipage du NCSM Moncton ramène des membres du Royal 22e Régiment à Rankin Inlet, au Nunavut, au cours de l’opération Nanook. (Photo: Maître de 2e classe Class Belinda Groves, technicienne en imagerie de la Force opérationnelle)

Trafic maritime

Quelque 22 différents navires ont emprunté le passage du Nord-Ouest depuis le début de l’opération en juillet. FOIN n’a pu nous fournir aucun détail sur la nationalité et le type des navires.

Le mode opératoire de l’armée ayant changé, le Lieutenant Fast n’est pas non plus en mesure de quantifier l’augmentation de la circulation, même s’il affirme qu’elle est très réelle.

Le ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne possèdent leurs propres statistiques sur le passage du Nord-Ouest. Le nombre de navires y ayant effectué un transit complet est passé de 18 à 33 entre 2010 et 2017. Il faut noter que les navires ayant effectué un aller-retour sont calculés deux fois.

On ne compte que deux navires d’un gouvernement étranger. C’est la catégorie «aventuriers» qui est la mieux fournie.

Le nombre de navires ayant effectué une traversée partielle oscille, pour la même période, entre 17 et 19.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur