Assurer la reconversion des militaires dans le civil

Au moins 80 métiers dans l’Armée


9 avril 2013 à 10h14

L’an prochain, ils seront 5000 Canadiens à être libérés de leurs fonctions militaires. Certains d’entre eux souhaitent opérer un changement de vie en changeant de métier.

Rallier le monde civil peut cependant être un passage difficile pour ces officiers qui ont, pendant toute leur vie professionnelle, accumulé des compétences en grande partie militaires.

Lorsque vient le moment pour eux de quitter le monde militaire pour diverses raisons, ils se retrouvent face à un marché de l’emploi qui demande des compétences nouvelles.

Le gouvernement fédéral développe depuis un an un large programme d’aide à l’insertion intitulé «Du régiment au bâtiment».

Lancée véritablement depuis mai 2012, cette initiative est le résultat d’une collaboration entre le gouvernement et des entreprises privées. Le but est de donner l’accès aux anciens combattants à un large éventail de carrières notamment dans l’industrie de la construction, que ce soit dans les ressources humaines ou les chantiers.

Par l’intermédiaire d’un site web, Du régiment au bâtiment, les personnes intéressées peuvent s’inscrire et postuler à différentes offres d’emploi.

Aujourd’hui 175 militaires canadiens sont déjà inscrits et environ 25 à 30 personnes rejoignent chaque semaine le projet. Trois d’entre eux ont trouvé un emploi stable.

Changement de vie

Greg Matte, directeur exécutif du programme, explique que tous sont bienvenus: «On est là pour donner sa chance à n’importe qui, avec ou sans expérience.»

Deux types de profils se démarquent. Des jeunes de 20-25 ans qui après avoir passé les trois premières années dans l’armée aspirent à un avenir différent.

Et des plus âgés entre 37 et 45 ans, ils ont déjà 20 ans d’expérience militaire, et ont le droit à une pension minimale, mais insuffisante.

Quant aux professions vers lesquelles ils se tournent, elles ont été sélectionnées parmi 65 disciplines des métiers du bâtiment et de la construction.

Greg Matte nous explique : «On dénombre 80 occupations différentes dans l’armée, 12 sont similaires à des activités du bâtiment.»

Plus que de trouver immédiatement un métier, le dispositif offre une véritable chance de faire le lien entre carrières militaire et civile. Le programme repose sur des accords avec les syndicats. En temps normal, 3 à 5 ans de pratique sont nécessaires, les vétérans sont donc directement mis en condition d’apprentissage. 85% de leur temps est consacré à du travail supervisé et 15% à des cours théoriques.

Valeurs militaires

Du côté des employeurs Greg Matte avoue qu’ils sont intéressés au premier abord en raison des valeurs que véhicule l’armée, sans vraiment connaître les qualifications exactes.

«Ils découvrent une richesse très importante. » nous explique–t-il

La province de l’Ontario contribue au projet à hauteur de 150 000 $. Si cette initiative est là pour donner une assistance aux anciens militaires, elle intervient aussi dans une situation économique bien précise, où le secteur de l’industrie manque cruellement de main-d’œuvre.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Quiz : Jean-Paul 1er

23 septembre
Vrai ou Faux: Jean-Paul 1er demeure, à ce jour, le dernier pape de nationalité italienne? Et d'autres questions sur ce pape assez spécial.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 7h00

Difficile retour à la vie civile après l’Afghanistan

L'Aquilon
Le capitaine Jocelyn Démétré a écrit son histoire pour exorciser ses démons
En lire plus...

22 septembre 2018 à 11h00

Les écoles des Franco-Colombiens coûtent trop cher?

Après un procès lancé en 2013 et un appel qui s’est soldé en juillet par une défaite, l’ultime recours est la Cour suprême du...
En lire plus...

22 septembre 2018 à 9h00

Crêpe Street, le vendeur de crêpes itinérant à Toronto

food truck
Le camion Crêpe Street, crée par un jeune Français et sa compagne torontoise, sillonne les rues de Toronto depuis deux mois.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 13h00

Une croisée des mots pancanadienne à Toronto

Bibliothèque de Yorkville
Blaise Ndala le 18 octobre à la Bibliothèque de référence, puis à Didier Leclair le 15 novembre à Yorkville.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 11h25

Un milliardaire (ou deux) dans la Lune

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa ira-t-il vraiment autour de la Lune en 2023? Rien n’est moins sûr...
En lire plus...

21 septembre 2018 à 7h00

Une autre saison de découvertes et de réflexions à l’AFT

La majorité des artistes qui passeront au théâtre ou à la galerie de l'Alliance sont Canadiens.
En lire plus...

20 septembre 2018 à 11h00

Trouvée dans nos crottes : la solution aux pénuries de sang

transfusion
On pourrait transformer tous les groupes sanguins en O
En lire plus...

20 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur