La substantifique moelle du passage à la cinquantaine

Mes singeries vocales au TfT

Partagez
Tweetez
Envoyez

Bruno Coppens a fêté ses 50 ans toute la semaine au Théâtre français de Toronto. Il présentait sa pièce Mes singeries vocales, de l’humour à la belge pour remplir nos estomacs de spectateurs affamés.

Comment se rendre compte qu’on a passé «un cap»? Pour Bruno Coppens c’est le coup de massue quand une jeune fille d’une vingtaine d’années lui demande un autographe en ajoutant: «ma mère aime beaucoup ce que vous faites!»

Heureusement Riton est là! Son compagnon à la scène, Barman, coiffeur et surtout pianiste. Il accompagne l’artiste dans les déboires de son passage à la cinquantaine.

Quinqua-vénère

50 ans. Le demi-siècle. Bientôt la retraite. La coloscopie… Bref toutes les belles choses de la vie commencent à cet âge!

Et on fête ça joyeusement, en musique et avec une bonne grosse dose d’humour.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Guy Mignault, directeur du TfT ne mentait pas : Bruno Coppens est un véritable «virtuose des mots». Il accumule les contrepets, calembours et autres figures de style pour nous faire rire aux éclats.

Formule gagnante: le public est conquis. Et tout particulièrement quand les imprévus se mêlent au spectacle, notamment quand le bar s’écroule sous les trémolos ubuesques de ce pitre belge, on ne peut que s’incliner et se délecter du comique de situation.

Un moment de fou rire partagé dans la chaleur et l’intimité de la salle du TfT.

Bientôt sexa

Bruno Coppens est un habitué des terres canadiennes, il a souvent joué au Québec, notamment au Festival Juste pour rire, mais Toronto était une grande première pour lui. Conquérir un public mi-franco mi-anglo. Pari réussi !

On espère donc revoir très vite sur la scène torontoise ce Belge en folie, pourquoi pas en sexagénaire cette fois.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur