Coronavirus: la Semaine de la francophonie de Glendon est annulée

Les cours en personne remplacés par des cours en ligne

Le Centre d'excellence de Glendon: son pavillon moderne à l'entrée du campus au 2275 avenue Bayview, à l'angle de Lawrence Est.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Après la Semaine de la francophonie de Toronto au centre-ville, c’est au tour de la Semaine de la francophonie du campus Glendon de l’Université York de passer à la trappe pour freiner la propagation du coronavirus Covid-19.

La présidente de l’Université, Rhonda Lenton, a annoncé vendredi matin que tous les cours en personne sont suspendus et remplacés par des cours en ligne, et que tous les rassemblements sont annulés.

Les collèges postsecondaires d’arts appliqués La Cité et Boréal, qui ont des campus à Toronto, ont annoncé des mesures similaires.

Une dizaine d’activités

Organisée par un petit comité d’étudiants avec la professeure Usha Viswanathan, du Centre de formation linguistique pour les études en français, la Semaine de la francophonie de Glendon prévoyait, du 18 au 30 mars, une dizaine d’activités: match de soccer entre profs et étudiants, projection de film, foire d’organismes, conférence et débat, spectacle et atelier de musique et de slam. Tout est annulé.

Les campus Keele et Glendon demeurent ouverts et les activités de recherche se poursuivent, mais le centre Tait Mackenzie et le club athlétique de Glendon sont fermés jusqu’au 30 avril.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Dans les jours à venir», indique Mme Lenton, «nous introduirons aussi de nouvelles politiques sur le travail à la maison et les notes des médecins pour minimiser les risques et optimiser la flexibilité pour notre communauté.»

Minimiser les risques

«Nous encourageons tout le monde à prendre des mesures de prévention comme un lavage de mains soigneux et l’éloignement social. Si vous ne vous sentez pas bien, veuillez rester à la maison.»

La compassion et l’assistance font partie des valeurs les plus importantes de York, ajoute la présidente. «Des membres de notre communauté auront peut-être besoin d’aménagements spéciaux pour assurer leur santé mentale et physique durant la situation de COVID-19; malheureusement, certains tomberont sans doute malades. York fera partie du réseau de familles, amis et institutions qui les aideront à se remettre.»

On promet des accommodements et un soutien académique pour faire face à ce bouleversement de la session.

Glendon a son Salon francophone

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur