La revue Liaison cesse ses activités

Après 40 ans d'existence


15 mars 2018 à 13h58

La revue culturelle franco-canadienne Liaison, créée en 1978 par Théâtre Action et reprise en 1981 par les Éditions L’Interligne, cessera de paraître. Le dernier numéro, le 179, sera celui du 21 mars.

La maison d’édition basée à Ottawa a annoncé la nouvelle «avec une immense tristesse» ce jeudi 15 mars. «Liaison couvrait un vaste territoire, de l’Acadie jusqu’à l’Ouest en passant par l’Ontario, et était devenue la référence en actualité artistique franco-canadienne.»

Rédacteur en chef de la revue Liaison de septembre 1987 à août 1997, le chroniqueur de L’Express Paul-François Sylvestre n’hésite pas à dire qu’il a passé ses plus belles années de travail à la barre de cette revue. «Je suis arrivé au moment où les artistes et écrivains franco-ontariens s’affirmaient avec force et j’ai pu facilement transformer Liaison en une revue entièrement au service des créateurs professionnels, alors qu’elle était surtout socioculturelle avant mon arrivée.»

Mireille Groleau
La présidente des Éditions L’Interligne, Mireille Groleau.

Moins de lecteurs, moins d’annonceurs

Depuis huit ans, «la revue luttait pour sa survie», indique-t-on chez L’Interligne. «Une baisse des revenus publicitaires conjuguée à des coupes budgétaires, à un déclin persistant du nombre d’abonnés et à une faible présence en librairie, ont finalement eu raison des efforts en vue de maintenir Liaison à flot.» De 700 abonnés, la revue est passée en cinq ans à 240, dont 160 payants.

«Le financement est très lourd», explique la présidente Mireille Groleau. «On publie quatre numéros par année et ça représente le même travail que notre production littéraire de 15 à 18 livres.»

En 2014, Liaison lançait une version numérique, grâce à une contribution de 25 000 $ du Fonds du Canada pour les périodiques de Patrimoine canadien, qui avait également permis d’ajouter une aide à la promotion.

«Le revue numérique», avait précisé à l’époque la directrice Suzanne Richard Muir, «c’est un plus pour augmenter les abonnements. On a un lectorat d’un certain âge et on veut attirer la clientèle qui utilise le mobile.»

Suzanne Richard Muir
La directrice de Liaison, Suzanne Richard Muir.

Qualité reconnue

La version papier était alors produite à 2500 copies au rythme des quatre saisons et au coût de 20 000 $ le numéro. La revue a connu du succès pour sa qualité: par exemple en 2010, Liaison est passée de la 20e à la 4e position dans l’échelle de pointage du Conseil des arts du Canada, devançant des revues telles que Lettres québécoises.

Les Éditions souhaitent désormais axer leurs ressources sur les activités d’édition littéraire. «Nous gardons de très beaux souvenirs de la revue et regardons vers l’avenir avec confiance et espoir. Les Éditions L’Interligne continueront d’appuyer et de nourrir l’art franco-canadien en poursuivant leur mission: publier la quintessence de la littérature franco-ontarienne.»

«Il faudra quand même examiner comment on va faire pour diffuser et augmenter la visibilité de nos produits», avertit Mme Groleau. «Il y a aussi des problèmes dans la chaîne du livre, des librairies indépendantes qui tour à tour ferment»

Avec la disparition de Liaison, suivant celle de la revue de création littéraire Virages en 2016, il ne reste plus qu’un seul magazine francophone en Ontario: Le Chaînon du Réseau du patrimoine franco-ontarien.


Avec des informations recueillies par Jean-Pierre Dubé, Francopresse

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Trouvée dans nos crottes : la solution aux pénuries de sang

transfusion
On pourrait transformer tous les groupes sanguins en O
En lire plus...

20 septembre 2018 à 7h00

Chrystine Brouillet, gourmande et fin gourmet

livre
L’amitié se bonifie comme les grands crus pour la romancière la plus prolifique du Québec
En lire plus...

19 septembre 2018 à 17h00

Ambiance parisienne au Coq of the Walk

Liverpool- PSG
Après ceux de l’Équipe de France, qui avaient fêté la victoire, les supporters parisiens ont assisté à une défaite de leur équipe 3-2 contre...
En lire plus...

19 septembre 2018 à 13h50

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Non, les étirements après l’entraînement ne réduisent pas les courbatures

exercices, sports
L’une des méthodes dont les effets bénéfiques ont été observés est l’immersion dans un bain d’eau glacée.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 7h00

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur