Ukraine: le Canada suspend ses activités avec la Russie

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le premier ministre Stephen Harper a ordonné mardi matin la cessation de «toutes les activités bilatérales prévues entre les Forces armées canadiennes et celles de la Fédération russe». Cela comprend des exercices, tel Vigilant Eagle de NORAD, et d’autres rencontres prévues dans les semaines et les mois à venir.

«La situation en Ukraine demeure pour nous une grave préoccupation et nous sommes à revoir nos relations avec le gouvernement du président Poutine en conséquence», a déclaré M. Harper.

Des troupes russes sans insignes visibles ont été mobilisées en Crimée, péninsule appartenant à l’Ukraine depuis 1954 (autrefois à la Russie) mais peuplée majoritairement de Russes et abritant encore la flotte russe de la mer Noire.

Le président Vladimir Poutine a nié qu’il s’agissait de troupes sous son contrôle, affirmant que ces hommes appartiennent à des milices locales d’autodéfense, qui réagissent ainsi au renversement du président russophile Victor Yanukovich par le Parlement ukrainien la semaine dernière. Le maître du Kremlin refuse de reconnaître le nouveau régime ukrainien, davantage tourné vers l’Ouest que vers Moscou.

Des soldats russes et d’autres milices d’Ukrainiens russophones s’agitent également dans d’autres régions de l’Est du pays. Les nationalistes ukrainiens sont majoritaires à Kiev et dans l’ouest du pays.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Lundi, le premier ministre Harper avait indiqué que «la situation en Ukraine demeure extrêmement grave pour la paix et la sécurité internationales. Le Canada et ses partenaires du G7 ont parlé d’une seule voix en condamnant l’intervention militaire du président Poutine en Ukraine».

«Les gestes du président Poutine mènent son pays vers un isolement diplomatique et économique qui pourrait bien donner lieu à l’exclusion complète de la Russie du G8», selon le gouvernement canadien.

Le Canada a suspendu son engagement en préparation au Sommet du G8, qui devait se tenir à Sotchi, site des Jeux olympiques d’hiver le mois dernier.

Le Canada a également rappelé son ambassadeur en Russie et annulé sa représentation gouvernementale aux Jeux paralympiques (nos athlètes y participeront, cependant).

Stephen Harper a également conversé au téléphone avec le nouveau premier ministre de l’Ukraine, Arseni Iatseniouk. «J’ai passé ce message à la population de l’Ukraine: le Canada garantit son amitié et son soutien indéfectibles aux efforts que vous déployez pour défendre votre souveraineté et rétablir la stabilité économique et politique.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Abritant un bon nombre de citoyens issus de l’immigration ukrainienne (nationaliste) de l’époque de la Guerre froide, le Canada est l’un des premiers pays à avoir reconnu la légitimité du nouveau gouvernement de l’Ukraine, mis en place par le Parlement et des chefs des manifestants de la place Maïdan, à Kiev, à la suite de plusieurs semaines d’émeutes violentes.

«La souveraineté territoriale de l’Ukraine doit être respectée, et la population ukrainienne doit être en mesure de déterminer librement son propre avenir», résume le bureau du premier ministre Harper.

Le 28 février, une délégation canadienne (dont ont été exclus les députés néo-démocrates et libéraux, jugés «indécis» face à la situation par les Conservateurs…) dirigée par le ministre John Baird a rencontré des membres du gouvernement de transition ukrainien et des membres de la société civile.

Dès le 11 décembre 2013, le premier ministre Harper condamnait le recours par les autorités ukrainiennes à la police antiémeute contre des manifestants pacifiques sur la place Maïdan, à Kiev. Les 14 et 18 février, le ministre Baird avait annoncé une assistance canadienne destinée à fournir des soins médicaux et du matériel aux activistes ukrainiens.

Le 21 février, le Canada a salué l’entente intervenue entre le gouvernement ukrainien et les dirigeants de l’opposition en vue de mettre fin à des mois de répression et de violence et de tenir rapidement des élections présidentielles. Il a aussi salué la libération de l’ancienne première ministre Ioulia Timochenko, qui était emprisonnée par le régime russophile pour des motifs contestés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Trois jours plus tard, le Canada soulignait la confirmation d’Olexandre Tourtchinov au poste de président intérimaire de l’Ukraine.

«Le Parlement ukrainien a agi en toute légitimité en nommant le chef du Parlement, Olexandre Tourtchinov, président par intérim du pays en attendant la tenue des élections le 25 mai prochain», a dit Stephen Harper.
Conidérant l’escalade du conflit armé, tant à l’intérieur de l’Ukraine qu’entre l’Ukraine et la Russie, il est loin d’être certain que cette date pourra être respectée.

Le drapeau ukrainien à Queen’s Park

Par ailleurs, Radio-Canada rapportait mercredi que le drapeau de l’Ukraine flottera devant le parlement ontarien au cours des prochains jours.

Les députés provinciaux ont voté à l’unanimité mercredi matin pour qu’il soit hissé en guise de solidarité avec le peuple ukrainien.

Le protocole à Queen’s Park permet aux députés de changer le drapeau sur l’un des mâts situés devant la législature, si le geste reçoit l’appui de l’ensemble des élus de la chambre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur