La pie qui fait la toilette du wapiti

La «personnalité» joue un rôle important dans l'interaction des animaux. (Photo: Robert Found de l'Université de l’Alberta)


16 décembre 2017 à 8h00

Un partenariat surprenant entre des wapitis timides et des pies fonceuses a été observé par le chercheur de l’Université de l’Alberta Robert Found. Chacun y trouve son compte, les oiseaux obtenant de la nourriture; les cervidés, une protection contre les tiques.

Pourtant, ce ne sont pas tous les représentants de ces espèces qui entrent en collaboration. Certains wapitis (Cervus Canadensis) refusent la présence des pies, qui pourraient facilement attaquer leurs yeux, alors que certaines pies sont trop timides pour approcher les wapitis.

Il faut donc la bonne combinaison de personnalités pour que les oiseaux mangent les parasites qui se cachent dans l’épaisse fourrure des cervidés. Les individus ont été catégorisés sur une échelle timide-intrépide selon plusieurs critères, dont leur volonté à approcher les humains et les objets nouveaux.

Des différences de personnalités avaient déjà été observées chez les wapitis par le même chercheur. Les individus plus audacieux ne migraient pas, habitués à l’humain et protégés des loups grâce à la proximité des villes. D’ailleurs, Parcs Canada a décidé d’abattre quatre wapitis mâles en novembre 2017, car ceux-ci s’approchaient de façon «insistante et constante» de la ville de Banff.

Ce n’est pas la première fois que de tels traits de personnalités mènent à des associations inattendues. En Russie, un tigre a développé une amitié avec un bouc qui aurait plutôt dû lui servir de repas. L’observation de Robert Found renforce l’idée que la personnalité joue un rôle important dans l’interaction entre les espèces.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur