La photographie naturaliste s’invite au ROM

Partagez
Tweetez
Envoyez

«C’est la plus prestigieuse compétition de photos.» Mark Engstrom, directeur intérimaire du Musée royal de l’Ontario (ROM), ne manque pas d’éloges concernant Le photographe naturaliste de l’année, la nouvelle exposition.

Ce concours est initié par le musée d’histoire naturelle de Londres. Des milliers de clichés sont envoyés chaque année par des photographes du monde entier.

Lors de sa création, seules 361 personnes y avaient participé. Pour cette 51e édition, 100 images ont été retenues sur 42 445 inscriptions. Parmi cette sélection, trois gagnants sont canadiens. «C’est un fantastique accomplissement», a déclaré Mark Engstrom.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Connor Stefanison est l’un d’eux. Né en 1991, ce jeune photographe est spécialisé dans la nature et la faune. Originaire de Burnaby, il réside en Colombie-Britannique et a déjà remporté plusieurs compétitions. Quelques-unes de ses photos clôturent une exposition réussie qui incite au voyage et à l’évasion.

Ode à la faune et la flore

Un  combat de Komodos, un envol de tortues, un lapin dans la neige… Les clichés sélectionnés célèbrent la nature, la faune et la flore. Les photos sont toutes imprimées sur du vinyle rétro-illuminé.

L’exposition comporte plusieurs sections parmi lesquelles la biodiversité, l’environnement ou encore les documentaires. La catégorie Premiers clichés s’avère particulièrement intéressante. Elle rend hommage aux photographes de 17 ans et moins et démontre que le talent n’a pas d’âge.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur