La peinture ou l’art de s’échapper

Partagez
Tweetez
Envoyez

S’inspirant des corps, des portraits de femmes sur un fond acrylique et de la technique du média mixte en utilisant du sable en guise de texture, la peintre belge Anne Maizia explore le style abstrait, figuratif et flou des individus.

Lancée mercredi dernier à la Galerie Pierre Léon de l’Alliance française de Toronto, sa collection «Regards de femmes» est en montre jusqu’au 29 avril.

De la Belgique, en passant par les États-Unis où elle a développé son sens artistique, elle vit à Toronto depuis deux ans. Si la peinture la fascine, Anne Maizia a également une formation d’institutrice, comme l’illustrent les illustrations qu’elle produit pour des livres d’enfants.

Son art a longtemps été un loisir, mais depuis sept ans elle s’y consacre entièrement.

Animée par le style abstrait du peintre allemand Gerhard Richter, elle ne peint qu’à moitié les portraits. Souvent reflet de sa propre expérience de vie, cette artiste essaye d’en capturer certaines émotions.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Je me dis que chaque personne a une face cachée qu’on garde secrète. J’espère que dans chacune de mes peintures, on essaie de déceler l’émotion à travers les yeux», raconte-t-elle.

Atypique, elle se base sur des photos de magazines et des modèles vivants et se laisse aller. «Pour moi, quand je peins, c’est un peu comme si je suis dans une cuisine. Je rajoute un peu de tout et je m’échappe. C’est mon univers.»

«Ma peinture reflète et traduit mes pensées, mes états d’âme, mes émotions les plus profondes», livre-t-elle.

«Mon pinceau me guide, je transforme une image et l’interprète à ma façon, capturant sa beauté, son histoire tout en révélant une partie de moi-même. Ce processus de création est à chaque fois magique».

C’est elle qui a choisi ce thème des femmes pour l’expo à l’AFT. En parallèle avec Regards de femmes, elle présente également dans la même galerie de l’Alliance française une toute nouvelle série sur les corps en mouvement.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur