La nuit avant Noël a un passé simple!

Un classique de Noël dans le monde entier

poème «A visit from St. Nicholas», de Clement Clarke Moore, La nuit avant Noël
Le poème «A visit from St. Nicholas», de Clement Clarke Moore, est devenu un classique de Noël dans plusieurs pays.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Clement Clarke Moore est né le 15 juillet 1779 à Manhattan dans l’état de New York. Moore était poète et protestant, en plus de travailler comme professeur de théologie et de littératures grecque et orientale à l’Université de New York. Il est l’auteur présumé du poème A visit from St. Nicholas, écrit entre 1821 et 1822 et publié le 23 décembre 1823 dans le Sentinel, un quotidien de Troy (New York).

À l’origine, il paraît que Moore a écrit son fameux poème dans le seul but de distraire ses six enfants pendant un réveillon de Noël. Mais une certaine Miss Harriet, une amie du professeur et résidente de Troy, aurait copié son poème lors d’une visite chez les Moore pendant les fêtes de Noël.

L’année suivante, et à l’insu de son ami, on dit que Miss Harriet a envoyé le poème à Orville L. Holly, éditeur du Sentinel, sans préciser qui en était l’auteur.

Als der Weihnachtsmann kam - LINO BUCH 266 mit Glanzeffekt - Einzeltitel aus BOX 45: Amazon.de: Nach Clement Clarke Moore, Mit Bildern von Ute Thönissen: Bücher
La version allemande du fameux poème de Moore.

En 1837, Charles Fenno Hoffman, rédacteur en chef du The New-York Book of Poetry, a attribué le poème à son ami, Clement Clarke Moore. Sept ans plus tard et sur l’insistance de ses enfants, Moore lui-même a publié son chef-d’oeuvre dans son livre Poems.

Bien qu’américain, ce poème est devenu un classique de Noël dans le monde entier. Il a été traduit dans de nombreuses langues dont voici quelques titres:

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
  • La nuit avant Noël (français)
  • Era la víspera de Navidad (espagňol)
  • Der Weihnachtsmann kommt ou Als der Nikolaus kam (allemand)
  • La magica notte di Natale (italien)
  • A véspera de Natal (portugais brésilien)
  • An Oidhche ro Nollaig (gaélique)

Un petit exercice

Ce que je vous propose ici est la version française du poème de Clément Clarke Moore accompagnée d’un petit exercice. À vous de conjuguer les douze verbes entre parenthèses au passé simple, un temps verbal réservé presque exclusivement à la page écrite et qui, en tant que tel, fait partie intégrante de ce poème épique. Les réponses suivent.

La nuit avant Noël

C’était la nuit de Noël, un peu avant minuit,
À l’heure où tout est calme, même les souris.On avait pendu nos bas devant la cheminée,
Pour que le Père Noël les trouve dès son arrivée.

Blottis bien au chaud dans leurs petits lits,
Les enfants sages s’étaient déjà endormis.

Maman et moi, dans nos chemises de nuit,
Venions à peine de souffler la bougie,

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Quand au dehors, un bruit de clochettes,
Me _____1_______ (faire) sortir d’un coup de sous ma couette.

Filant comme une flèche vers la fenêtre,
Je scrutais tout là-haut le ciel étoilé.

Au-dessus de la neige, la lune étincelante,
Illuminait la nuit comme si c’était le jour.

Je n’en _____2_______ (croire) pas mes yeux quand ______3______ (apparaître) au loin,
Un traîneau et huit rennes pas plus gros que le poing,

Dirigés par un petit personnage enjoué :
C’était le Père Noël je le savais.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ses coursiers volaient comme s’ils avaient des ailes.
Et lui chantait, afin de les encourager :
« Allez Tornade ! Allez Danseur ! Allez, Furie et Fringuant !
En avant Comète et Cupidon ! Allez Éclair et Tonnerre !
Tout droit vers ce porche, tout droit vers ce mur !
Au galop au galop mes amis ! au triple galop ! »

Pareils aux feuilles mortes, emportées par le vent,
Qui montent vers le ciel pour franchir les obstacles,
Les coursiers ______4______ (s’envoler), jusqu’au-dessus de ma tête,
Avec le traîneau, les jouets et même le Père Noël.

Peu après j’______5______ (entendre) résonner sur le toit
Le piétinement fougueux de leurs petits sabots.

Une fois la fenêtre refermée, je me retournais,
Juste quand le Père Noël sortait de la cheminée.

Son habit de fourrure, ses bottes et son bonnet,
Étaient un peu salis par la cendre et la suie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jeté sur son épaule, un sac plein de jouets,
Lui donnait l’air d’un bien curieux marchand.

Il avait des joues roses, des fossettes charmantes,
Un nez comme une cerise et des yeux pétillants,
Une petite bouche qui souriait tout le temps,
Et une très grande barbe d’un blanc vraiment immaculé.

De sa pipe allumée coincée entre ses dents,
Montaient en tourbillons des volutes de fumée.
Il avait le visage épanoui, et son ventre tout rond
Sautait quand il riait, comme un petit ballon.

Il était si dodu, si joufflu, cet espiègle lutin,
Que je _____6_______ (se mettre) malgré moi à rire derrière ma main.

Mais d’un clin d’oeil et d’un signe de la tête,
Il me ______7______ (faire) comprendre que je ne risquais rien.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Puis sans dire un mot, car il était pressé,
______8______ (se hâter) de remplir les bas, jusqu’au dernier,
Et me ______9______ (saluer) d’un doigt posé sur l’aile du nez,
Avant de disparaître dans la cheminée.

Je l’______10______ (entendre) ensuite siffler son bel équipage.

Ensemble ils ______11______ (s’envoler) comme une plume au vent.

Avant de disparaître le Père Noël ______12______ (crier) :
« Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit »

Réponses : 1. fit; 2. crus; 3. apparut; 4. s’envolèrent; 5. entendis; 6. me mis; 7. fit; 8. se hâta; 9. salua; 10. entendis; 11. s’envolèrent; 12. cria

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Si vous avez eu 11 ou 12 points, c’est très bien! Un total de 9 ou 10 points, c’est bien. Un résultat de 8 vaut un «assez bien», un 6 ou 7, un «passable» et 5 ou moins mérite une petite révision et un peu plus de lecture.

IMG_256
L’image du père Noël popularisée par Moore

Quelques rappels

En ce concerne l’usage, le passé simple s’apparente au passé composé, mais se limite, en général, comme nous l’avons déjà mentionné, à la langue écrite. Par conséquent, il s’agit :

  • d’une action ponctuelle et terminée dans le passé et détachée du présent (« Un bruit me fit sortir. »)
  • de plusieurs actions qui se succèdent dans le passé (« Il se hâta et me salua. »)
  • d’une action nouvelle qui introduit un changement par rapport à une situation donnée dans le passé (« Je n’en crus pas mes yeux quand apparurent au loin… »)

La conjugaison

Pour conjuguer un verbe régulier au passé simple, on en prend la racine (l’infinitif sans la terminaison -er, -ir, -re) et on y ajoute les terminaisons comme dans le tableau suivant:

Crier Rougir Entendre
Je criai Je rougis J’entendis
Tu crias Tu rougis Tu entendis
Il cria Il rougit Il entendit
Nous criâmes Nous rougîmes Nous entendîmes
Vous criâtes Vous rougîtes Vous entendîtes
Ils crièrent Ils rougirent Ils entendirent

Suggestions de lecture

Pour en savoir plus long sur le passé simple, vous pouvez visiter les pages suivantes de la Banque de dépannage linguistique:

Généralités sur le passé simple

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Formes du passé simple

Déclin du passé simple

Et pour ceux qui sont curieux de connaître le passé compliqué du passé simple, veuillez consulter l’excellent article de Jonathan Krel: Le Feu Passé simple: un passé dé-composé?

Une belle poésie sur Noël: "La nuit avant Noël"

Bonne lecture pendant les fêtes et très, très joyeux Noël à tous!

 

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur