La musique d’hiver de Jalbert Beaulieu

Le nouveau duo guitare et piano au Rex et au Gate 403

François Jalbert et Jérôme Beaulieu (Photo: Nicolas Boulay)


23 octobre 2017 à 13h00

Jalbert Beaulieu, un nouveau duo acoustique folk-jazz formé du guitariste François Jalbert et du pianiste Jérôme Beaulieu, sera à Toronto les 1er et 2 novembre.

Les deux amis et collègues viendront présenter en live leur premier album This is a real place, sorti le 22 septembre dernier, et dont les titres Le Dépanneur et This is a real place sont disponibles en ligne gratuitement.

Le versatile et le virtuose

François Jalbert, guitariste de talent originaire du Québec, est capable de passer du jazz au rock à la musique électrique en un clin d’œil.

Il a accompagné la chanteuse et harpiste québécoise Éveline Grégoire-Rousseau, ou encore l’auteure-compositrice-interprète Sienna Dalhen, ainsi que le saxophoniste canadien souvent primé Joel Miller.

Jérôme Beaulieu, est quand à lui un pianiste émérite aux multiples récompenses: prix du concours Jazz en Rafale en 2011, Grand Prix du Festival de Jazz Rimouski en 2011, prix Révélation Radio Canada en 2013 et 2014 et Félix dans la catégorie Jazz de l’ADISQ en 2014.

Les deux musiciens qui ont tous deux travaillé dans plusieurs groupes de musiciens auparavant (Tunnel, Olivier Babaz Trio, Avalon Jazz Band pour François Jalbert, Trio Jérome Beaulieu, Lo Fi Octet, ou encore Hichem Khalfa Quartet pour Jérome Beaulieu), s’unissent pour la première fois dans une aventure de composition et d’enregistrement pour leur nouvel opus.

Des sons qui nous parlent

Avec This is a real place, le duo présente 11 compositions originales et minimalistes (Episode 2, Brouillard, I put too much hot sauce on my sandwich, La Caravane,…), faisant fusionner jazz et folk, et passant du western (Snack Bar) à la syncopée (Clark’s Reel).

Mais plus qu’un voyage d’un style à l’autre, This is a real place est un peu le grand voyage de l’hiver canadien: on ferme les yeux et nous voilà dans un chalet en bois perdu dans une étendue de neige immaculée, dominant une forêt de conifères.

Parfaite bande sonore des vacances de l’arrière-saison, à l’écoute de l’opus, on se laisse bercer par la guitare et le piano jusqu’à lassitude de l’immensité du ciel blanc hivernal et des feux de cheminées.

Intimiste, les morceaux surprennent aussi, par l’inclusion de bruits ambiants, craquements, souffle et même rire.

Jalbert Beaulieu sera en concert au bar The Rex le 1er novembre et au Gate 403 le 2 novembre prochain.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un quatrième album pour l’humoriste Hunter Collins

Hunter Collins
Pas de sujets tabous pour cet homme blanc hétéro...
En lire plus...

23 juin 2018 à 12h00

Les aires protégées qui ne sont pas protégées

Objectif 2020 : 17 % des terres émergées et 10 % des océans
En lire plus...

23 juin 2018 à 10h00

CRISPR : émoi autour du mot « cancer »

Le «ciseau génétique» provoquerait une «contre-attaque»
En lire plus...

23 juin 2018 à 7h00

Charme industriel entre les briques rouges de la Distillerie

La Distillerie
La Distillerie est bien un quartier de Toronto où le paysage industriel rencontre l’art moderne. Les gens y viennent pour venir se restaurer dans...
En lire plus...

22 juin 2018 à 19h00

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur