La «désignation partielle» pourrait être facilitée

Surtout chez les fournisseurs de services de santé

Princess Margaret Hospital

L'hôpital Princess Margaret pourrait plus facilement être «désignée partiellement» sous la Loi des services en français si il n'avait pas à se conformer à la totalité des critères et exigences.


7 mars 2018 à 11h37

Le gouvernement de l’Ontario devrait moderniser son mécanisme de désignation des organismes sous le régime de la Loi sur les services en français, et un comité spécial d’intervenants et de fournisseurs de services devrait en définir la mise oeuvre rapide.

C’est ce que conclut le commissaire aux services en français François Boileau, qui a publié une étude spéciale sur cet enjeu ce mercredi 7 mars.

De l’identification à la désignation

Il existe actuellement 245 organismes désignés en Ontario, dont 84 pour le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, le plus gros portefeuille du gouvernement provincial. La majorité de ces organismes sont désignés partiellement pour un programme particulier.

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, à travers les Réseaux locaux d’intégration des services de santé, a adopté une procédure administrative qui a permis d’identifier 201 fournisseurs de services de santé (hôpitaux, cliniques, centres communautaires) pour offrir des services en français.

Cette procédure administrative – «l’identification» – avait pour intention de mieux les préparer à faire une demande de «désignation», mais dans les faits, peu d’entre eux ont bougé.

François Boileau

Lacunes

«C’est en optimisant et en améliorant le processus de désignation des organismes que nous serons en mesure de mieux valoriser les services en français et d’assurer une meilleure qualité de ceux-ci de façon à ce que ce processus corresponde aux attentes et aux besoins des francophones», explique M. Boileau.

L’étude a fait ressortir «diverses lacunes évidentes qui fragilisent l’offre de services en français». On mentionne: «l’absence de la valorisation de la désignation; la longueur des délais dans le traitement des demandes; la disparité du soutien offert aux organismes qui veulent se faire désigner; la faiblesse du mécanisme d’imputabilité des organismes désignés».

Le commissaire recommande notamment de mieux définir les délais de demandes de désignation et de traitement des demandes, et de formaliser un «processus d’accompagnement» des organismes dans leurs démarches.

Vraie désignation partielle

Il propose aussi de «faire de la désignation partielle, une véritable désignation partielle», c’est-à-dire qu’on pourrait exempter plusieurs organismes voulant offrir certains services en français de certains des «5 critères et 34 exigences» s’appliquant aux organismes offrant tous leurs services en français.

«Cette incohérence dans l’application des exigences pour une désignation partielle est particulièrement incompatible avec la structure et l’environnement des organismes dans la région du centre et du sud-ouest de l’Ontario», constate M. Boileau. «Dans cette région qui comprend la majorité des fournisseurs de services de la santé et des services sociaux communautaires de la province, une désignation complète de ceux-ci semblerait difficile, voire impossible, à mettre en oeuvre compte tenu de leur complexité organisationnelle.»

Hôpitaux

Il serait très difficile, par exemple, pour l’hôpital Princess Margaret à Toronto, qui a 26 sites et 3000 employés, de désigner, même partiellement, un de ses programmes de traitement du cancer, devant l’obligation de devoir se conformer aux 34 exigences et aux 5 critères.

«En revanche, il serait souhaitable de rechercher une désignation véritablement partielle pour lesquels l’organisme devrait se conformer à des critères revus et améliorés, établis en fonction de l’offre de services pour les citoyens. Elle aurait l’avantage de pérenniser le service ou le programme spécifique pour lequel l’organisme détient une véritable capacité, c’est-à-dire les ressources matérielles et humaines, à offrir des services en français, sans pour autant que l’organisme ait à totalement changer sa structure organisationnelle.»

Pour le Women’s College Hospital aussi, «il serait clairement plus facile de désigner des programmes spécifiques plutôt que l’ensemble de l’hôpital. Cela a le potentiel d’étendre la prestation de services de santé en français.»

Mandat de la ministre

En Ontario, la désignation d’un organisme est un processus à la fois légal et administratif qui se conforme aux règles et aux procédures prescrites par la Loi sur les services en français et le Règlement 398/93 ainsi qu’aux directives du ministère des Affaires francophones.

La refonte du processus de désignation est prévue dans la lettre de mandat que la première ministre Kathleen Wynne a adressée à la ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde.

Womens College Hospital
L’hôpital Women’s College au centre-ville de Toronto.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur