Joe LaFlamme, l’homme qui domptait les loups et les orignaux

Joe LaFlamme

Suzanne F. Charron a présenté son ouvrage, Joe LaFlamme, l'indomptable dompteur de loups, le 26 septembre dernier à l'Alliance française.


12 octobre 2018 à 14h30

Suzanne F. Charron a 21 ans et se rend chez un ami pour jouer aux cartes, dans leur village de Gogama. «Tu ne sais pas qui a vécu dans cette maison?», lui glisse-t-il, «Joe LaFlamme!».

Pendant 35 ans, l’histoire incroyable de ce curieux dompteur d’animaux sauvages de la première moitié du XXe siècle ne l’a pas quittée.

En 2007, elle se lance et entame de vastes recherches sur l’homme dans les archives et auprès de sa famille. Son livre, Joe LaFlamme, l’indomptable dompteur de loups, sort en 2013.

À l’initiative de la Société d’Histoire de Toronto, Suzanne F. Charron est venue présenter son ouvrage et ses projets de recherche sur les loups, le mercredi 26 septembre dernier à l’Alliance française, 24 rue Spadina.

Dompter des loups

Joe LaFlamme
Joe LaFlamme et Calgary, janvier 1939 (Photo: Gogama Chamber of Commerce).

Né en 1889 à Saint-Télesphore au Québec, Joe LaFlamme déménage à Gogama en 1920 avec sa femme Lillie, une Parisienne arrivée au Canada après la guerre.

Il s’essaye alors aux chiens de traîneau. Cependant, ces derniers ne sont pas résistants au froid et finissent par décéder d’une maladie.

Quelque temps après, alors qu’il dépose des pièges à castors dans la forêt, une louve se retrouve bloquée dans l’un d’eux. Il décide de la garder et de disposer d’autres pièges pour attraper davantage de loups. Lorsqu’il en a assez pour tirer un attelage, Joe LaFlamme se met donc à les entraîner.

Très attentif à leur langage corporel, il parvient à les dresser et devient le loup alpha de la meute, le meneur, celui que les autres redoutent.

«Joe aimait énormément ses animaux, il a consacré sa vie pour eux», explique Suzanne F. Charron.

Du loup de traîneau dans Queen’s park

En 1925, le Toronto Daily Star l’invite à Toronto avec ses loups. Le musher est accueilli par des foules immenses qui se massent autour de son traîneau.

Il rencontre même le Premier ministre de l’Ontario de l’époque, Howard Ferguson. Avec sa meute, il parcourt les grandes rues enneigées ainsi que Queen’s park, pour le bonheur des riverains.

Son succès croissant l’emmène jusqu’aux États-Unis où il provoque un embouteillage sur Times Square.

Grands voyages obligent, Joe LaFlamme prend l’avion… avec ses loups! Il achète une place pour chacun d’eux, et même si les voyages sont périlleux, ils arrivent à bon port.

Les orignaux, et pourquoi pas?

Après plus de quinze années à dresser ses loups, Joe LaFlamme, fatigué, arrête sa carrière de musher. Toutefois, cet «indomptable dompteur» ne s’arrête pas là.

En 1940, il décide de dresser des orignaux. Il les entraîne à être propres, à manger à table et à monter les escaliers. De la même façon, il les emmène aux États-Unis, et devient le premier homme du continent américain à avoir fait voyager ces grands cervidés par avion.

Joe LaFlamme
Joe LaFlamme et l’un de ses orignaux sur un balcon vers 1940 (Photo: Gerry Talbot).

Ses contemporains ont pu rencontrer Joe LaFlamme et ses orignaux à de nombreuses reprises lors de l’Exposition nationale canadienne lors de laquelle il leur faisait boire du thé.

En 1948, le célèbre magazine américain Life fait un reportage sur le parcours de cet homme hors du commun. Il décède en 1965.

Onynx: Découvrir le loup

Une fois son livre publié, Suzanne F. Charron s’est mise à étudier les loups. Elle a eu l’opportunité de suivre un cours sur leur comportement dans le centre international des loups à Ely, dans le Minnesota.

«J’ai visité une dizaine de centres dédiés aux loups au Canada et aux États-Unis», nous explique-t-elle.

Depuis, elle a créé son entreprise, Onynx: Découvrir le loup, avec laquelle elle réalise des présentations dans les écoles. La passionnée entend bien démocratiser la connaissance sur ces animaux, et expliquer leur rôle déterminant dans la biodiversité.

«Je fais de la science citoyenne pour tous les âges», explique l’éducatrice en science du loup. En effet, cet été, Suzanne F. Charron a organisé un voyage de quatre jours pour des retraités «sur les traces du loup».

Joe LaFlamme

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur