Joe LaFlamme, l’homme qui domptait les loups et les orignaux

Joe LaFlamme

Suzanne F. Charron a présenté son ouvrage, Joe LaFlamme, l'indomptable dompteur de loups, le 26 septembre dernier à l'Alliance française.


12 octobre 2018 à 14h30

Suzanne F. Charron a 21 ans et se rend chez un ami pour jouer aux cartes, dans leur village de Gogama. «Tu ne sais pas qui a vécu dans cette maison?», lui glisse-t-il, «Joe LaFlamme!».

Pendant 35 ans, l’histoire incroyable de ce curieux dompteur d’animaux sauvages de la première moitié du XXe siècle ne l’a pas quittée.

En 2007, elle se lance et entame de vastes recherches sur l’homme dans les archives et auprès de sa famille. Son livre, Joe LaFlamme, l’indomptable dompteur de loups, sort en 2013.

À l’initiative de la Société d’Histoire de Toronto, Suzanne F. Charron est venue présenter son ouvrage et ses projets de recherche sur les loups, le mercredi 26 septembre dernier à l’Alliance française, 24 rue Spadina.

Dompter des loups

Joe LaFlamme
Joe LaFlamme et Calgary, janvier 1939 (Photo: Gogama Chamber of Commerce).

Né en 1889 à Saint-Télesphore au Québec, Joe LaFlamme déménage à Gogama en 1920 avec sa femme Lillie, une Parisienne arrivée au Canada après la guerre.

Il s’essaye alors aux chiens de traîneau. Cependant, ces derniers ne sont pas résistants au froid et finissent par décéder d’une maladie.

Quelque temps après, alors qu’il dépose des pièges à castors dans la forêt, une louve se retrouve bloquée dans l’un d’eux. Il décide de la garder et de disposer d’autres pièges pour attraper davantage de loups. Lorsqu’il en a assez pour tirer un attelage, Joe LaFlamme se met donc à les entraîner.

Très attentif à leur langage corporel, il parvient à les dresser et devient le loup alpha de la meute, le meneur, celui que les autres redoutent.

«Joe aimait énormément ses animaux, il a consacré sa vie pour eux», explique Suzanne F. Charron.

Du loup de traîneau dans Queen’s park

En 1925, le Toronto Daily Star l’invite à Toronto avec ses loups. Le musher est accueilli par des foules immenses qui se massent autour de son traîneau.

Il rencontre même le Premier ministre de l’Ontario de l’époque, Howard Ferguson. Avec sa meute, il parcourt les grandes rues enneigées ainsi que Queen’s park, pour le bonheur des riverains.

Son succès croissant l’emmène jusqu’aux États-Unis où il provoque un embouteillage sur Times Square.

Grands voyages obligent, Joe LaFlamme prend l’avion… avec ses loups! Il achète une place pour chacun d’eux, et même si les voyages sont périlleux, ils arrivent à bon port.

Les orignaux, et pourquoi pas?

Après plus de quinze années à dresser ses loups, Joe LaFlamme, fatigué, arrête sa carrière de musher. Toutefois, cet «indomptable dompteur» ne s’arrête pas là.

En 1940, il décide de dresser des orignaux. Il les entraîne à être propres, à manger à table et à monter les escaliers. De la même façon, il les emmène aux États-Unis, et devient le premier homme du continent américain à avoir fait voyager ces grands cervidés par avion.

Joe LaFlamme
Joe LaFlamme et l’un de ses orignaux sur un balcon vers 1940 (Photo: Gerry Talbot).

Ses contemporains ont pu rencontrer Joe LaFlamme et ses orignaux à de nombreuses reprises lors de l’Exposition nationale canadienne lors de laquelle il leur faisait boire du thé.

En 1948, le célèbre magazine américain Life fait un reportage sur le parcours de cet homme hors du commun. Il décède en 1965.

Onynx: Découvrir le loup

Une fois son livre publié, Suzanne F. Charron s’est mise à étudier les loups. Elle a eu l’opportunité de suivre un cours sur leur comportement dans le centre international des loups à Ely, dans le Minnesota.

«J’ai visité une dizaine de centres dédiés aux loups au Canada et aux États-Unis», nous explique-t-elle.

Depuis, elle a créé son entreprise, Onynx: Découvrir le loup, avec laquelle elle réalise des présentations dans les écoles. La passionnée entend bien démocratiser la connaissance sur ces animaux, et expliquer leur rôle déterminant dans la biodiversité.

«Je fais de la science citoyenne pour tous les âges», explique l’éducatrice en science du loup. En effet, cet été, Suzanne F. Charron a organisé un voyage de deux semaines pour des retraités «sur les traces du loup».

Joe LaFlamme

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les nouvelles technologies ont-elles raison de votre cou ?

cervicalgies
Avec près de 5 milliards de détenteurs de smartphones et un temps de navigation quotidien estimé à 6 heures, vous n’êtes probablement pas épargnés...
En lire plus...

20 octobre 2018 à 11h00

Les vins Fino et Amontillado: deux xérès secs à découvrir

vins
L’image des aïeux buvant le xérès dans de petites coupes s’avère tenace. Comme si les générations plus jeunes se dissociaient de ce modèle. Le...
En lire plus...

20 octobre 2018 à 8h00

Les Archives publiques de l’Ontario, centre historique de la province

Archives publiques de l'Ontario
Fondées en 1903 à Toronto, les Archives publiques de l'Ontario rassemblent des milliers de documents retraçant l'histoire de la province.
En lire plus...

19 octobre 2018 à 16h00

Blaise Ndala, écrivain-éponge de son temps

Blaise Ndala et Gabriel Osson
Le romancier Blaise Ndala, originaire d'Ottawa, a lancé la série Croisée des mots, jeudi soir, à la Bibliothèque publique de Toronto. La rencontre littéraire...
En lire plus...

19 octobre 2018 à 12h30

ApéroChic fête ses sept ans avec Zadig et Voltaire

ApéroChic
Le 23 Octobre, ApéroChic célébrera ses sept années d'existence lors d'une soirée au Bisha Hôtel. L'Express a rencontré les fondatrices de ce concept.
En lire plus...

19 octobre 2018 à 11h00

Non, l’immigration n’est pas en croissance rapide

immigration foule
L’immigration est devenue un enjeu électoral dans plusieurs pays, voire une obsession pour certains gouvernements. Pourtant, une recherche quantitative permet d'entrer en contradiction avec...
En lire plus...

19 octobre 2018 à 7h00

Les Leafs chutent à domicile face aux Penguins de Pittsburgh (3-0)

Leafs
Les Maple Leafs ont été battus ce soir par les Penguins de Pittsburgh sur le score de 3-0. L'Express était présent à l'Arena Scotiabank.
En lire plus...

18 octobre 2018 à 21h37

Quel déguisement choisir pour l’Halloween ?

maquillage de vampires
Alors que l'Halloween approche à grand pas, vous n'avez surement pas encore décidé comment vous déguiser. L'Express est là pour vous aider.
En lire plus...

18 octobre 2018 à 17h00

Le rapprochement entre centres culturels et municipalités à l’étude

Martin Théberge
Un comité chez Patrimoine canadien demande au fédéral de rendre son soutien aux centres culturels plus flexible et durable, d’encourager leurs liens avec les...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 14h30

Keep Cool, la nouvelle salle de sport innovante

Keep Cool
La salle de sport Keep Cool, exportée à Toronto par un entrepreneur Français, est un club moderne et innovant où il y en a...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur