Jayme Stone fait son tour du monde en banjo

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le banjoïste torontois Jayme Stone et ses musiciens ont fait voyager le public de l’Alliance française de Toronto, samedi soir, avec de la musique folk inspirée d’airs traditionnels du monde entier.

Accompagné d’un quintette composé de Joe Phillips à la contrebasse, Rob Mosher à la clarinette, Kevin Turcotte à la trompette, Andrew Downing au violoncelle et Nick Fraser à la batterie, Jayme Stone a interprété quelques morceaux de son riche répertoire.

Musiques du monde

Du bluegrass au classique en passant par des musiques africaines, ce virtuose adapte au banjo des styles d’une grande diversité.

«Tous les styles de musique ont quelque chose d’intéressant», explique-t-il. «J’adapte au banjo la musique que j’aime écouter».

La musique folk traditionnelle dont le banjoïste s’inspire trouve sa source aux quatre coins du monde. Norvège, Amérique du Nord, Italie, Bulgarie, Mali, son exploration des traditions musicales reflète la diversité culturelle des pays qu’il traverse.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Béla Fleck

Ses débuts remontent à ses seize ans, lorsqu’il entend pour la première fois du banjo. «J’ai assisté à un concert de Béla Fleck, je n’avais aucun a priori sur cet instrument et je suis tombé amoureux du son. Le style de jeu du banjo m’attire», raconte-t-il.

Il deviendra ensuite l’élève de Béla Fleck, connu internationalement pour son exploration des possibilités techniques du banjo, et du professeur de Fleck, le banjoïste Tony Trischka.

Le Mali

Quelques années plus tard, Jayme Stone part au Mali à la découverte des racines de son instrument. Né au cœur de l’Afrique de l’Ouest, le banjo a traversé l’océan vers l’Amérique du Nord avec les esclaves maliens et sénégalais au dix-septième siècle.

Au Mali, le banjo a un rôle social. «Là-bas, la musique est liée à la vie de la communauté, aux gens, à l’histoire», explique Jayme Stone.

«Même si c’est un pays très pauvre, les gens sont très généreux. Ils ont une tradition très riche et j’ai beaucoup appris».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De ce voyage naît son deuxième album, Africa to Appalachia, en collaboration avec le joueur de kora Mansa Sissoko. Inspirée des traditions musicales rencontrées dans les villages maliens, cette œuvre aux influences africaines lui vaudra son deuxième Juno Award.

En tournée

Avec deux Juno Awards en poche et trois albums à son actif, Jayme Stone présente en ce moment en tournée le dernier d’entre eux, Room of Wonders, au Canada et aux États-Unis.

Il prépare également son prochain album, The Other Side of the Air, qui sortira en juillet.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur