J’ai vu les étoiles chanter

Partagez
Tweetez
Envoyez

La musique, c’est du son, une vibration de l’air transmise à notre système auditif et interprétée par notre cerveau. Sans ce support qu’est l’air, le son ne se propage pas dans l’espace intersidéral essentiellement vide. Pourtant, les astronomes « voient » les étoiles chanter!

L’éventuel son des étoiles ne nous parvient pas. Ainsi, quand on regarde une vidéo diffusant le son d’une planète comme Jupiter enregistré par la sonde Voyager (en 1979), ce qu’on entend est en fait une traduction sonore des ondes électromagnétiques émises par la planète (et leurs interactions avec le vent solaire) et reçues par la sonde qui passe à côté.

Pour les étoiles, c’est la même chose. Mais c’est un peu plus complexe car l’Homme n’a pas encore les moyens d’envoyer une sonde « écouter » d’autres étoiles que notre Soleil. Les astronomes ne peuvent observer que la lumière qu’ils reçoivent de ces lointains objets dans leurs télescopes.

Une étoile vibre, elle tourne, elle se pare de tâches ou lance dans son environnement des panaches de matière lors d’impressionnantes éruptions. Les vibrations de sa surface se traduisent par d’infimes variations de la lumière qu’elle émet et que nous recevons. Les ondes créées par la convection dans l’étoile ont une particularité intéressante: ce sont des ondes sonores. Ces ondes font vibrer l’étoile entière à leur fréquence. Cette fréquence se voit dans les variations de lumière émise par l’étoile. Les astronomes peuvent ainsi la mesurer.

Or chaque fréquence correspond à une note. Donc chaque étoile chante sur une série de notes bien précises qui traduisent sa structure interne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur