Jacques Flamand, poète et bâtisseur, n’est plus

Jacques Flamand


20 octobre 2017 à 15h14

La communauté littéraire de l’Ontario français et de l’Outaouais québécois vient de perdre un de ses plus grands bâtisseurs et poètes. Jacques Flamand s’est éteint le 18 octobre à l’Hôpital Saint-Vincent d’Ottawa, après une longue maladie et un coma d’environ un an.

Son épouse Monique Bertoli, directrice générale des Éditions du Vermillon, que Jacques Flamand avait fondées en 1982, venait le voir tous les jours à l’hôpital. «Homme de conviction», a-t-elle déclaré ce vendredi, «il a toujours défendu les causes de la francophonie».

Yves Turbide, directeur général de l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français, que Jacques Flamand a cofondée en 1988, exprime son «immense tristesse» suite au décès de cet «auteur prolifique et infatigable travailleur en faveur de la littérature de langue française».

«Humaniste, connaisseur, profond, méticuleux et styliste, il cisèle ses textes avec art, puissance et conviction», poursuit M. Turbide. «Tout lecteur ne peut qu’admirer son écriture si marquée de cet élan qui distingue tant sa belle plume énergique.»

Né le 12 juillet 1935 à Le Puy-en-Velay (France), Jacques Flamand arrive au Canada en 1966. Professeur à l’Université d’Ottawa, puis chef traducteur au Conseil des Arts du Canada (1975-1987), il a consacré tout son temps et toutes ses énergies à la vie littéraire, tant en Ontario qu’en Outaouais.

Poète, essayiste, conteur et nouvelliste, Jacques Flamand est un philosophe et amant de la nature qui publie plus d’une trentaine d’ouvrages de fiction et de non-fiction, en plus de diriger des collectifs et de traduire des ouvrages poétiques.

Ses propres recueils de poésie incluent, entre autres, Été d’aube (1980), Nasse et feu (1983), Boire ta soif (1993), L’étreinte de la pierre (1997), Lithochronos ou le premier vol de la pierre, avec Andrée Christensen (Prix Trillium, 1999) et Du vide au silence (2001). Parmi ses contes pour enfants, on retrouve Donatien et Noblika (1987) et Les Métiers du ciel (1988).

Jacques Flamand est aussi coéditeur, avec Hédi Bouraoui, d’Écriture franco-ontarienne d’aujourd’hui (1989) et d’Écriture franco-ontarienne 2003 (2004). Pendant plusieurs années, il a animé de nombreux ateliers d’écriture, tant auprès des jeunes que des adultes.

En 2002, il a reçu le Prix du Consulat général de France pour l’ensemble de son œuvre. L’Ordre de l’Ontario lui a été décerné en 2010, de même que le Prix Hommage lors du premier Gala de reconnaissance des auteurs de l’Outaouais en 2013.

Jacques Flamand
Jacques Flamand

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un voyage en images à travers les chefs-d’œuvre de la peinture

Éditions Flammarion
Un nouveau livre parcourt l'histoire de la peinture en repérant dans le temps et dans l'espace quelques-uns de ses plus célèbres chefs-d'œuvre.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 11h00

Une écriture comme ça et pas autrement

Robert Lalonde
Écrivain et comédien, Robert Lalonde est connu pour ses romans et nouvelles qui explorent presque toujours une facette subtile, étrange ou troublante de son...
En lire plus...

9 décembre 2018 à 9h00

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur