Iris Gardet-Hadengue : son coeur balance entre la France et le Canada

How I Became Canadian à Toronto le 30 juin, avant le Fringe de Hamilton

Iris Gardet-Hadengue

Française et Canadienne de coeur (photo: Daniel Potoyszky)


27 juin 2018 à 14h00

À mi-chemin entre la France et le Canada, le coeur d’Iris Gardet-Hadengue balance entre ses irréductibles tics français et son amour pour les coutumes canadiennes.

Après Pardon My French, the Tales of a Parisian Mom in Canada en 2017, la comédienne franco-canadienne revient au Fringe de Hamilton du 19 au 29 juillet avec un tout nouveau spectacle.

How I Became Canadian explore la vie d’une Parisienne maintenant bien établie au Canada. «Après le premier spectacle, je n’ai pas pu tout dire et j’avais envie de lui donner une suite», nous explique Iris.

Une comédie attachante sur le fait de devenir un peu quelqu’un d’autre tout en restant attaché à des fondamentaux culturels très profondément ancrés.

Iris Gardet sera au Social Capital Theatre au 154 Avenue Danforth le 30 juin à 20h30 pour le rodage de son spectacle avant le Fringe Festival de Hamilton.

How I Became Canadian
Iris sera à Toronto le 30 juin et au Fringe de Hamilton du 19 au 29 juillet (photo: Daniel Potoyszky)

Goût de France

Le fromage et le vin de sa France natale manquent à la comédienne. La comédienne n’a pas trouvé d’équivalent à la mode à la française en Amérique du Nord. «Pour des pièces originales, j’achète mes vêtements en France. Les habits canadiens sont plus confortables», nous explique-t-elle.

Les Canadiens sont assez ponctuels, mais Iris souligne avec humour que cette pratique n’est pas taillée pour elle. «Je me soigne le plus possible, mais être en retard doit faire partie de ma génétique», nous confie Iris.

Mère de deux enfants, certains comportements parentaux ont attiré l’attention d’Iris. Le mode éducatif en France est plus strict selon elle. «Dans les parcs canadiens, je passais mon temps à faire la police avec les autres enfants qui empêchaient les miens de jouer», raconte la mère-comédienne.

Vie canadienne

Certes, Iris n’a pas pris le pli de certaines habitudes. Cependant, d’autres pratiques ont réussi à se faire une place chez la Parisienne et sont désormais bien ancrées dans sa vie quotidienne.

«J’adore pelleter la neige, j’ai chaud dès qu’il fait 5°C et je fais des barbecues au moindre rayons de soleil», s’amuse Iris, qui arbore fièrement son manteau d’hiver canadien.

Parisienne du 17e arrondissement, Iris avait pris l’habitude de laisser sa voiture au garage. Dans la capitale française, on se démoralise vite à prendre le volant. Depuis qu’elle réside ici, Iris nous avoue qu’elle a retrouvé le goût de la conduite. «Je suis devenue une adepte de la voiture même pour les courtes distances.»

Iris est également devenue plus patiente. La nervosité parisienne a laissé place au calme olympien canadien.

Une artiste qui évolue

Iris avait à coeur de pouvoir chanter sur scène. Ce sera chose faite. «Ça faisait longtemps mais je n’osais pas. Avec les cours de chant, je chante un peu mieux.» Dans son spectacle, nous pourrons retrouver six petites chansons originales de styles différents.

Le spectacle d’Iris n’est pas qu’un spectacle comique, il y a un versant émouvant. Iris ironise sur ses habitudes françaises qui ne la quitte pas, mais cela montre aussi qu’elle n’est pas prête à rompre les ponts avec sa patrie. «Changer de culture c’est une chose, mais arrêter de voir les gens qu’on aime en est une autre», précise-t-elle.

Par manque de temps et tenue par sa volonté de toucher un public le plus large que possible, Iris Gardet interprète sa comédie en anglais. Mais pourtant elle nous le’assure: «j’adorerais jouer mon spectacle en français». Une comédie dans sa langue maternelle, peut-être le prochain projet de la franco-canadienne?

Iris Gardet-Hadengue

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Regagner l’université et le commissariat

Que faire pour persuader le gouvernement de Doug Ford de revenir sur ses décisions d’annuler le projet d’université franco-ontarienne à Toronto et de transférer...
En lire plus...

20 novembre 2018 à 15h55

Bienvenue au polar islandais

roman
Rare sont les romans islandais traduits en français. C’est le cas de Sótt, écrit par Ragnar Jónasson dont la famille est originaire d'un des...
En lire plus...

20 novembre 2018 à 13h00

La loi du plus fort n’est pas toujours la meilleure

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
C’est l’indignation de tous les Franco-Ontariens suite à l’annonce du gouvernement Ford d’abolir le Commissariat des services en français et d’abandonner le projet d’une...
En lire plus...

20 novembre 2018 à 11h58

CHOQ FM se professionnalise avec l’appui de ses bénévoles

Nouvelles installations CHOQ FM
Les dirigeants et les bénévoles de CHOQ FM 105.1 dévoilaient ses nouveaux équipements ce vendredi 16 novembre.
En lire plus...

20 novembre 2018 à 9h00

Une mission privée vers Saturne?

Le milliardaire russe Iouri Milner veut s’allier avec la NASA pour financer une mission vers… Saturne.
En lire plus...

20 novembre 2018 à 7h00

Une autre victoire pour les Maple Leafs

Après avoir remporté leurs 3 derniers matchs sur la côte ouest Américaine, les joueurs des Maple Leafs étaient de retour à domicile lundi soir...
En lire plus...

20 novembre 2018 à 0h15

Legault a demandé à Ford de «reconsidérer» ses décisions sur l’université et le commissaire

19 novembre 2018
François Legault a assuré, au sortir de leur première rencontre, avoir demandé à Doug Ford de «reconsidérer» l'élimination de l'université franco-ontarienne et du commissaire...
En lire plus...

19 novembre 2018 à 15h55

La communauté marocaine célèbre son indépendance

63e anniversaire de l'indépendance du Maroc
Les Marocains de Toronto célébraient dimanche leur indépendance de 1956 et la Marche Verte de 1975 au Centre civique de North York.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 13h17

Hommage aux anciens combattants à l’Alliance française

Alliance française
«Quand la guerre est finie» à l'Alliance française de Toronto: exposition de photos de commémorations du service des anciens combattants, réalisée par l'artiste britannique...
En lire plus...

19 novembre 2018 à 11h58

L’intelligence artificielle au service des ressources humaines

L'intelligence artificielle est en train de devenir un assistant intelligent qui aidera les ressources humaines à travailler plus intelligemment.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur