Incertitude environnementale et arrogance humaine

Christiane Vadnais propose une fiction climatique

roman

Christiane Vadnais, Faunes, roman, Éditions Alto, Novembre 2018, 144 pages, 19,95$.


21 février 2019 à 9h00

Alors que les intempéries ragent et que les catastrophes climatiques empirent, les humains s’entêtent avec leur arrogance tenace.

Ils rient devant une nature déchaînée et imprévisible. Ils se baignent dans des eaux infestées de requins luminescents. En quête de sensations fortes, ils défient les règles et entrent dans une fosse aux lions. Ils se prélassent dans un spa-nature en pleine pluie torrentielle.

Voilà le monde de Faunes.

Récit dystopique

Le premier roman de Christiane Vadnais est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique. Le roman, prenant parfois des airs de recueil de nouvelles, est une série de tableaux narratifs interreliés par les aventures de quelques personnages.

Comme pour créer une ambiance qui donne la chair de poule, l’action se situe dans le lieu fictif de Shivering Heights. D’une anecdote à l’autre, le roman permet des observations sur le comportement humain dans un monde animal.

«On raconte que dans les bois de Shivering Heights, les espèces se raréfient, que certaines meurent alors que d’autres s’adaptent à une vitesse accélérée. On n’est plus tout à fait sûr de comprendre les ruses des renards et le regard suspicieux des corbeaux, il semble que des connivences singulières se tissent entre différents groupes d’insectes. On ne connaît plus ce que l’on a nommé, classé, ordonné en différentes branches et sous-branches.»

Changements inquiétants

Laura est une scientifique qui étudie les espèces en tous genres. Elle collectionne les spécimens, passe de longues heures en laboratoire, et reste pleinement consciente de changements inquiétants qui s’opèrent.

Elle soupçonne que la nature se transforme, qu’elle force l’humain à douter de toutes les connaissances acquises jusqu’à maintenant. Elle est fébrile et anxieuse des changements dont elle témoigne autour d’elle et en elle. Elle tente de vivre sa vie dans un monde où rien n’est tenu pour acquis.

C’est elle qui tisse un lien entre les nombreux tableaux de ce roman. Elle s’intéresse aux mutations des espèces, à l’impact des changements actuels sur la relation entre les êtres humains et les animaux.

C’est à partir de sa perspective que le lecteur entrevoit la possibilité d’un avenir plutôt rapproché du chaos climatique.

Enceinte dans la tempête

Un jour, dans son laboratoire, elle sera prise au piège durant une tempête de neige sans pareille. Elle appelle les secours qui lui répondent que même l’ambulance ne peut braver la tempête en raison des chemins fermés et inaccessibles.

Elle doit donc faire face à ses contractions, seule avec la possibilité de donner naissance en ce lieu isolé et sans recours.

Plus tard, dans un prochain tableau, elle court d’un pas effréné à travers les bois. Elle sait que l’ours déchaîné qui la poursuit a une force inégalée.

La peur et l’angoisse

Christiane Vadnais détient de toute évidence une passion pour les sciences et les espèces vivantes. À la lecture de ce court roman, on sent l’odeur du sous-bois inondé et grouillant, on se croit sur le bord d’un lac aux vagues hautes comme des immeubles, et on comprend la peur et l’angoisse face aux intempéries incontrôlables.

Vadnais propose ici un langage précis, imagé, et inquiétant. Elle a une écriture de grande qualité qui rend à ce texte un caractère cru et brutal.

Les évènements qui composent la trame narrative de Faunes sont parfois flous et imprécis. Cela laisse place à l’imaginaire et au mystère, et donne au livre un ton affolant. Entre les ours polaires de plus en plus féroces, les êtres marins aux membres transformés, et les parasites inconnus qui s’en prennent aux humains, il y a de quoi créer de la tourmente pour la toute petite et insignifiante espèce humaine.

Faunes est un livre qui parle de l’arrogance humaine, de la force de la nature, des changements climatiques et du règne animal.

C’est un livre qui nous force à contempler notre propre faiblesse comme espèce. Un court roman parfaitement dans l’air du temps, Faunes se lit facilement et laisse une empreinte comme une marque de dents.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La future fusée de la NASA a-t-elle encore une utilité?

science
La NASA prépare depuis 2011 une nouvelle fusée géante, appelée SLS, censée ramener les Américains en orbite, sur la Lune et même les envoyer...
En lire plus...

Le budget d’un gouvernement aux abois

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau profite d’une augmentation de ses revenus légèrement plus forte que prévu, ces deux dernières années, pour les réinjecter...
En lire plus...

21 mars 2019 à 16h30

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur