Ici Bangkok, la belle vie d’Asie

Partagez
Tweetez
Envoyez

Partout, des couples d’Occidentaux profitent d’hôtels, de restos et de spas d’exception à des tarifs parfois trois fois moins élevés qu’au Canada. Jeunes et cool, ils extirpent et savourent le jus de Bangkok, la Big Mango, la ville la plus effervescente d’Asie. Ils vivent des expériences dont les standards et l’originalité sont inégalés en Amérique du Nord, et ce, peu importe le prix.

Par exemple, le Sofitel So est un cinq-étoiles ludique dont les étages sont conçus par cinq éminents designers thaïlandais sur les thèmes de l’eau, de la terre, du bois, du métal et du feu. Cet hébergement-destination est bon dé d’oeuvres d’art conçues pour l’hôtel. Imaginez: les costumes «fusion franco-asiatique» des employés sont une création exclusive de Christian Lacroix!

Au rez-de-chaussée du Sofitel So, on trouve le Chocolab, une fabrique de chocolat expérimentale, et au 9e étage, les cocktails moléculaires du bar Mixo donnant sur le parc Lumpini, le poumon de Bangkok.

Le Sofitel So est aussi un paradis pour gastronomes. Son restaurant Park Society, avec vue sur la ville, sert de la fine cuisine française. Un souper de quatre services servi avec quatre coupes de champagnes assortis y coûte environ 150$ – imaginez le prix à Paris!

Autre exemple: le Divana, un des meilleurs spas de la Thaïlande, et donc du monde. Les massages y sont longs (jusqu’à trois heures!), langoureux, parfumés, fleuris et huilés à souhait. Les tarifs sont plus bas que dans les grands hôtels de Bangkok. Il s’agit donc d’une fraction des coûts des spas nord-américains, pour des services qui n’existent tout simplement pas chez nous.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Oui, les couples qui viennent s’éclater ici ont surtout moins de 35 ans. Bangkok n’est pas une ville particulièrement dangereuse et la plupart des voyageurs peuvent facilement y trouver leurs repères.

La récompense: une escapade urbaine hallucinante, inoubliable. Nulle part ailleurs peut-on boire un verre au sommet d’immenses gratte-ciel et manger toutes les nourritures du monde avec les aliments les plus frais et exotiques.

Pyramide d’humanité

À Bangkok, le touriste évolue près du sommet d’une pyramide d’humanité aux strates bien définies. En effet, il vit dans le cocon douillet et protégé des hôtels et restaurants haut de gamme, au coude à coude avec la jeunesse thaïe dorée dont l’élégance est impressionnante.

Au milieu de la pyramide, de gigantesques centres commerciaux climatisés, comme le MBK, et des repas du genre «riz au crabe» pour moins de 5$ dans sa foire alimentaire grande comme un terrain de football.

La nouvelle classe moyenne thaïe y vit à l’occidentale, mais l’exubérance nationale demeure pour nous très épicée. Au bas de la pyramide, le commun des Thaïlandais travaille, mange et magasine dans la chaleur des rues chaotiques, sensuelles, colorées et enivrantes de Bangkok; un spectacle permanent pour les touristes. Ici, une soupe-repas coûte tout au plus 2$.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce trio contrasté luxe-exubérance-authenticité est aussi caractéristique de la Grosse Mangue.

Si on voyage avec des enfants, Bangkok est une ville brillante pour ouvrir leurs horizons. Le choc culturel est immense, mais on peut aussi se «réfugier» dans des centres commerciaux et des parcs d’amusement climatisés de haut niveau.

Le chic occidental

Le chic occidental est exotique pour les Asiatiques. Des hôtels exploitent ce goût de l’Ouest raffiné, comme l’hôtel Muse qui reproduit le charme opulent des grandes résidences des marchands occidentaux du XIXe siècle.

Et son célèbre bar, le Speakeasy, distille une ambiance des années 1920 depuis une terrasse qui donne sur la mégapole illuminée du Sud-Est asiatique.

Si on souhaite profiter le jour d’une vie de resort balnéaire, il faut séjourner au Siam Kempinski. Cet immense hôtel entoure une grande piscine relaxante composée de canaux et l’aire de la baignade est à l’abri de l’agitation urbaine. Pourtant, on est au coeur de la cité et de ses centres commerciaux les plus intéressants.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En outre, le Siam Kempinski propose un des restaurants les plus attractifs de la ville, le Sra Bua. Cette grande table propose des saveurs et des produits thaïlandais servis à l’occidentale, avec du vin en accord avec chaque petit plat. On y découvre avec surprise d’excellents vins thaïlandais…

La santé en cadre ludique

Un autre «luxe» rendu abordable à Bangkok, ce sont les spas médicaux, des lieux qui allient les soins médicaux et les plaisirs. L’institut médical intégré TRIA (c’est vraiment son nom) fera d’abord un diagnostic poussé de votre état de santé (bien plus en profondeur qu’un examen médical habituel) et on vous recommandera ensuite des produits et traitements dans un cadre magnifique.

Sur place, des médecins orientaux et occidentaux, des équipes multidisciplinaires. Outre des médecines douces et des massages de toutes sortes, on propose des soins antiâges et des chirurgies plastiques. La S Medical Clinic offre aussi des soins et traitements similaires. Ces deux medical spas sont classés parmi les meilleurs en Asie.

Vous y aller?

Pour s’envoler vers Bangkok en seulement deux bonds, on peut voyager de Toronto à Paris et ensuite aller directement à Bangkok avec Air France. En prime, on peut ainsi passer du temps en escale à Paris, ce qui permet aussi d’absorber graduellement le décalage horaire.

Sur un aussi long parcours, la classe Premium Economy est appréciable: plus d’espace, plus de bagages, meilleurs repas, enregistrement facilité, pour un supplément abordable.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour apprécier l’art thaïlandais à sa juste valeur (qui n’est pas celle des magasins de pacotille), il faut visiter les collections incroyables du musée méconnu Arts of the Kingdom. On fait aussi des achats exceptionnels à sa boutique.

Pour comprendre les politiques du royaume de la Thaïlande, il faut écouter Radio Thailand à Bangkok, au 88,1FM — on saisit ainsi mieux l’essence des «programmes royaux» d’aide aux déshérités et les grandes orientations économiques de ce pays qui lutte farouchement pour se moderniser et accéder à la prospérité, tout en respectant ses traditions.

fr.tourismthailand.org

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur