Hervé St-Louis aime l’action américaine rétro

La BD en ligne Johnny Bullet


6 juillet 2015 à 17h22

Des grosses voitures, des enquêtes, du suspense, de l’action… Le tout dans un style rétro rappelant les BD américaines des années 1970. Vous voilà plongés dans l’univers de Johnny Bullet. Ce pilote de dragster, sorti tout droit de l’imagination d’Hervé St-Louis, saura ravir les amateurs de bandes dessinées du temps passé… ainsi que les fans de Steve McQueen.

Une année s’est écoulée depuis le début de ses aventures que des lecteurs suivent assidûment sur internet. L’intrigue démarre dès les premières pages dans lesquelles nous apprenons le meurtre du mécanicien de Johnny Bullet, suite au sabotage d’une Dodge Challenger, au cours du tournage d’un film d’action. Or, le héros était lui-même la cible première de ce crime, ce qui l’entraîne inévitablement à enquêter sur celui-ci.

Son histoire, Hervé St-Louis l’a imaginée en s’inspirant de Steve McQueen. Le personnage fictif et l’homme réel partagent en effet de nombreux points communs. Les voitures, bien sûr, l’époque, mais aussi le cinéma – Johnny Bullet étant cascadeur.

«Au départ, je voulais consacrer une bande dessinée à Steve McQueen. Mais je n’ai jamais réussi à avoir les droits. Johnny Bullet était mon plan B», confie Hervé St-Louis, en entrevue à L’Express.

Le dessinateur, passionné par les années 1970, en partie pour ses grosses automobiles, avoue découvrir sa propre création au fur et à mesure que l’intrigue évolue.

«Lorsque j’ai commencé, je ne connaissais pas vraiment le personnage. La plupart du temps, il faut savoir dès le début de qui il s’agit. Moi, je préfère laisser les héros raconter leur histoire eux-mêmes. Je comprends progressivement qui est le personnage, qu’est-ce qu’il fait et pourquoi.»

Des techniques issues de l’animation

Johnny Bullet est le principal passe-temps d’Hervé St-Louis qui n’envisage pas, pour l’instant, de s’y consacrer professionnellement de manière exclusive.

À l’origine, le dessinateur se destinait plutôt au dessin animé. Ayant suivi une formation au sein de l’ancienne école d’animation ICARI de Montréal, Hervé St-Louis a d’abord travaillé dans le multimédia et a mis en place son propre studio d’animation, Toondoctor, qui est actuellement son site internet principal.

La passion pour la bande dessinée ne l’a toutefois jamais quitté: il a, par la suite, créé un site, ComicBookBin.com, entièrement dédié à celle-ci, dans lequel il publie des critiques et ses dessins. Après avoir travaillé à Calgary, il s’est établi à Toronto, dans la faculté d’information, où il enseigne les nouvelles technologies tout en préparant un doctorat sur les interactions homme-machine… et en travaillant sur Johnny Bullet en fin de semaine.

Pour faire cette bande dessinée, Hervé St-Louis emploie des techniques de production d’animation. Ainsi, Johnny Bullet est réalisé entièrement de manière digitale. L’auteur dessine directement sur l’écran de sa tablette tactile en utilisant le logiciel Adobe Flash.

La création d’Hervé St-Louis se regarde peut-être plus qu’elle ne se lit. Sur certaines planches, les bulles se font rares. Les dessins sont parfois très détaillés. L’ensemble est dépourvu de couleur, le dessinateur ayant privilégié le noir et le blanc, faute de temps, mais aussi par choix: ce style, selon lui, «permet de suggérer, de donner des silhouettes que le public est amené à compléter.»

Une BD bilingue

À l’heure actuelle, aucune publication papier de Johnny Bullet n’est prévue, la bande dessinée se lisant exclusivement en ligne, gratuitement, sur ComicBookBin.com, Hervé St-Louis publiant une page par semaine. Un format qui, pense-t-il, présente de nombreux avantages.

«La bande dessinée en ligne permet d’aller chercher de l’audience plus rapidement. Les lecteurs ont un rapport direct avec le créateur, ils peuvent commenter, donner leurs impressions… Il n’y a pas la barrière de l’éditeur. Quant à moi, je peux revenir en arrière, faire des modifications, des corrections», fait-il savoir.

Et pour avoir un public encore plus large, Hervé St-Louis mise sur une bande dessinée entièrement bilingue. En effet, Johnny Bullet est disponible à la fois en français et en anglais. «Le bilinguisme est pour moi l’essence de cette bande dessinée», explique-t-il.

Grâce à ces deux versions, mises en ligne chacune au même moment, Johnny Bullet a réussi à attirer quelque 1000 lecteurs, pour la plupart anglophones.

«Si je devais publier Johnny Bullet, j’aimerais faire un album tête-bêche. Et j’aimerais aussi l’imprimer en couleur, ce serait un bonus pour ceux qui l’achètent», nous dit Hervé St-Louis.

L’auteur ne compte pas mettre fin aux aventures de son personnage de sitôt. Pour l’instant, il mise sur la bienveillance de ses fans pour soutenir son projet sur Patreon, un site de financement participatif, sur lequel il publie des planches inédites payantes. Mais ce qui compte le plus pour lui, c’est avant tout de s’amuser en imaginant, chaque samedi, les prochaines péripéties de Johnny Bullet.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Méfiez-vous de l’ADN de vos proches

ADN
Depuis la résolution de nombreuses affaires grâce à l'ADN des membres de la famille des suspects, une troublante question se pose : on approche...
En lire plus...

16 octobre 2018 à 7h00

Nette victoire des Leafs face aux Kings de Los Angeles (1-4)

Leafs
Les Maple Leafs se sont imposés ce soir face aux Kings de Los Angeles (1-4), enregistrant une sixième victoire sur les sept rencontres disputées...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 22h43

Thomas Gallezot souhaite «remettre le système scolaire à l’endroit»

Thomas Gallezot
Thomas Gallezot, candidat au Conseil scolaire du district de Toronto (TDSB) pour les élections du 22 octobre dans la circonscription Eglinton Lawrence, nous a présenté les...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 17h00

Simon Jalbert: une idée à la minute

À 28 ans, Simon Jalbert a déjà cinq entreprises à son actif. Le fondateur de Traction House, spécialisée dans le marketing ciblé, fait le...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 14h30

Élections scolaires: nos candidates et candidats

élections municipales et scolaires
Voici la liste des candidates et candidats aux élections scolaires du 22 octobre 2018 dans chacune des circonscriptions, ou régions, de nos deux conseils...
En lire plus...

15 octobre 2018 à 11h00

Gilles Archambault a tenu un journal intime de citations

En toute reconnaissance
Depuis une cinquantaine d’années, Gilles Archambault a inscrit des phrases (citations) dans un carnet bleu, sur des thèmes qui lui sont chers.
En lire plus...

15 octobre 2018 à 8h00

Wanda Plus TV: promouvoir la culture africaine

Wanda Plus TV
Créée à l'initiative de José Ndzeno, Wanda Plus TV est la nouvelle chaîne torontoise dédiée à la promotion de la culture africaine.
En lire plus...

14 octobre 2018 à 15h30

Luc de Larochellière de retour sur scène avec son groupe original

Luc de Larochellière
En 1988, le chanteur Luc de Larochellière sortait Amère America, qui allait devenir disque d’or. Luc de Larochellière en célèbre le 30e anniversaire en...
En lire plus...

14 octobre 2018 à 13h00

Littérature de la confrontation

Qui a tué mon père
Qui a tué mon père. Édouard Louis ne pose pas une question, il accuse. À 25 ans, l'auteur a publié trois romans autobiographiques traduits...
En lire plus...

14 octobre 2018 à 9h00

Quiz: 1968, année inoubliable

quiz
1968 est une année riche en événements. Vous rappelez vous de tout ?
En lire plus...

14 octobre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur