Haro sur les salons de bronzage

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement de l’Ontario souhaite proposer un projet de loi pour interdire les lits de bronzage aux jeunes de moins de 18 ans, une forme de prévention du cancer de la peau chez les jeunes.

S’il est adopté, le projet de loi interdira la vente de services de bronzage aux jeunes de moins de 18 ans; exigera que les personnes qui semblent être âgées de moins de 25 ans montrent une pièce d’identité; interdira toute forme de publicité et de marketing faisant la promotion de services de bronzage ciblant les jeunes de moins de 18 ans; établira des amendes pour les exploitants de lits de bronzage qui ne se conforment pas à la loi; autorisera les inspecteurs à procéder à des inspections et à faire respecter ces exigences.

Le Centre International de Recherche sur le Cancer de l’Organisation mondiale de la Santé rapporte que le risque de survenue du cancer cutané, en particulier le mélanome, augmente de 75% chez les personnes qui utilisent des lits de bronzage avant l’âge de 35 ans.

«À l’âge de 21 ans j’ai reçu un diagnostic de cancer de la peau. J’ai maintenant 22 ans et je dois vivre avec la réalité que j’ai nui à ma santé en utilisant des lits de bronzage intérieur pendant mon adolescence. La maladie a meurtri mon corps et continue à me causer des problèmes de santé», témoigne Kate Neale, bénévole à la Société canadienne du cancer.

L’Organisation mondiale de la Santé a classé les lits de bronzage dans sa catégorie de risque cancérigène la plus élevée, au même titre que l’amiante et le tabac.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’incidence du mélanome en Ontario est en hausse chez les jeunes et les jeunes adultes (âgés de 15 à 34 ans) – en particulier chez les jeunes femmes de 25 à 34 ans.

«Nous savons que l’exposition à un jeune âge aux lits de bronzage augmente le risque de mélanome, la forme de cancer de la peau la plus mortelle qui soit», a déclaré Deb Matthews, la ministre de la Santé. «En agissant de concert pour interdire aux jeunes d’utiliser les lits de bronzage, nous protégeons la santé des jeunes et contribuons à réduire les taux de cancer de la peau.»

Six provinces canadiennes ont présenté des projets de loi ou promulgué des lois restreignant l’utilisation des lits de bronzage par les jeunes, allant d’une interdiction totale (Québec, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve) à la nécessité d’obtenir le consentement des parents (Manitoba).

Plusieurs pays ont aussi des lois restreignant ou interdisant l’utilisation des lits de bronzage par les jeunes (Grande-Bretagne, Islande, Finlande, Portugal, Norvège, Écosse, Espagne, Suède et France).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur