Haro sur les déchets alimentaires ou recyclables dans les lieux d’enfouissement

Première Journée provinciale d'action contre les détritus

Le gouvernement de l'Ontario souhaite qu'on devienne des «experts» de la boîte bleue et du bac vert.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Ontario a souligné ce 12 mai sa première «Journée provinciale d’action contre les détritus», qui sera célébrée chaque année le deuxième mardi de mai.

«Tous les Ontariens sont appelés à sensibiliser leur entourage à l’importance de réduire les détritus et les déchets, et à agir en conséquence chez eux et dans leurs collectivités», explique le ministre de l’Environnement et des Parcs, Jeff Yurek.

«Nous vivons une époque extraordinaire durant laquelle nous devons nous concentrer entièrement sur notre sécurité et le ralentissement de la propagation de la CoViD-19», dit-il. «Mais nous ne devons pas oublier l’importance de préserver notre environnement.»

Séances de nettoyage

«Quand les conditions de sécurité le permettront, notre gouvernement organisera, en collaboration avec des collectivités et ses partenaires, des séances de nettoyage de détritus dans toute la province. Nous savons que les gens en Ontario ont hâte de retourner dehors, et ce sera une excellente occasion de renouer avec la nature.»

En attendant, il suggère d’adopter les gestes pour jeter les détritus au bon endroit, même en restant à la maison et en gardant nos distances physiques. Apparemment, chaque Ontarien génère près d’une tonne de déchets par personne et par an.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les particuliers et les familles peuvent réduire, prévenir et réacheminer les déchets:

– en choisissant des produits ayant moins d’emballage et remplaçant les pellicules d’aliments à usage unique par des contenants réutilisables;

– en devenant un «expert» en matière de contenu de bac vert et de boîte bleue;

– en fermant les sacs contenant les déchets devant être jetés à la poubelle.

Boîtes bleues et bacs verts

Près de 50% de nos déchets seraient détournés des lieux d’enfouissement grâce aux boîtes bleues et aux bacs verts, mais on veut faire mieux. On estime que près de 10 000 tonnes de débris plastiques se déversent encore chaque année dans les lacs et les rivières de la province.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

70% de l’ensemble des déchets de source résidentielle, commerciale et industrielle finiraient dans des lieux d’enfouissement. Or la décomposition des déchets alimentaires et organiques dans les lieux d’enfouissement produit des gaz.

Le gouvernement provincial étudie une proposition visant à interdire les déchets alimentaires dans les lieux d’enfouissement. Il entend aussi rendre les producteurs responsables des déchets de la boîte bleue provenant des produits qu’ils fabriquent.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur