Réduire les déchets en français dans nos écoles

Partagez
Tweetez
Envoyez

De nos jours, la production des déchets augmente de façon considérable malgré les efforts de prévention. Actuellement, selon l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) (2004), la production annuelle de déchets par habitant au Canada s’élève à une tonne, contre 200 kg environ pour un Slovaque.

La majorité de ces déchets est encore déposée dans les décharges au détriment de la valorisation et bien loin des méthodes de traitement plus écologiques. C’est à ce niveau que l’on prend conscience de tout le mérite et la pertinence d’une action nationale pour aider à trouver une solution à cette question.

La semaine canadienne de réduction des déchets (SCRD) est la seule campagne éducative nationale sur la réduction des déchets. En Ontario, la SCRD est coordonnée par le Conseil Ontarien de Recyclage (RCO), qui est un petit organisme environnemental sans but lucratif: http://www.rco.on.ca/

Cette année, la SCRD sera célébrée au Canada du 15 au 21 octobre. Son but est de promouvoir l’importance de la réduction des déchets et par ce biais, d’inciter et d’encourager les bonnes pratiques et attitudes pour créer un environnement propre et une communauté en bonne santé.

Pour la première fois, RCO a approché tout spécialement les conseils scolaires de langue française. Désormais, le matériel relatif est disponible en français pour les écoles francophones.

En effet, la SCRD se concentre sur les 3Es: l’Éducation, l’Engagement et la Capacitation (Empowerment). Cette approche s’inscrit dans le processus d’application et de renforcement des 3Rs (Réduction, Réemploi, Recyclage). Pour participer à cet événement, les écoles et autres organismes ou compagnies peuvent télécharger gratuitement des documents, y compris la trousse sur le site Internet de RCO: http://www.wrwcanada.com/francais/schools_Fr.htm.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La trousse contient une affiche colorée ainsi que des idées  et de l’aide précieuse pour l’enseignement.

De plus, cet événement est une opportunité annuelle unique pour impliquer élèves, enseignants, parents et personnel scolaire dans l’éducation pratique sur les effets défavorables de la production des déchets superflus.

Certes, cette initiative est une réponse efficace et nécessaire que tout citoyen devrait soutenir et encourager en s’impliquant. Par ailleurs, l’absence des questions environnementales lors des récentes élections provinciales est à déplorer. Cependant, une solution viable passerait inévitablement par l’écologie industrielle, la sensibilisation et la formation.

Il s’agirait donc pour les industriels, dès la conception des produits de travailler à anticiper et minimiser la génération des résidus tout au long de leur cycle de vie. De telles actions sont sources d’opportunités.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur