Grève des enseignants: les écoles françaises fermées jeudi

L'AEFO publie sur ses médias sociaux des photos d'enseignants appuyant son action.
Partagez
Tweetez
Envoyez

En plus de la grève du zèle, qui affecte notamment les sorties et les activités parascolaires, ainsi que les communications avec les parents et avec les directions d’écoles, l’Association des enseignant.e.s franco-ontarien.e.s (AEFO) passe aux journées de débrayage pour faire pression sur les conseils scolaires et le ministère de l’Éducation.

Les 12 000 membres de l’AEFO dresseront leurs piquets de grève et fermeront les écoles françaises ce jeudi 13 février, pour appuyer leurs revendications sur leurs conditions de travail. Trois autres syndicats anglophones mènent des actions similaires depuis quelques semaines.

L’AEFO publie sur ses médias sociaux des photos d’enseignants appuyant son action.

Fronts

«L’AEFO doit se battre sur plusieurs fronts», a justifié le président de l’AEFO, Rémi Sabourin.

Rémi Sabourin

«D’une part, les conseils scolaires continuent à rejeter du revers de la main les préoccupations des enseignant.e.s.»

Denis Chartrand, le président de l’AFOCSC, regroupant les huit conseils scolaires catholiques franco-ontariens, a répondu que la réalité était plus nuancée, se disant pris «entre l’arbre et l’écorce».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«D’autre part, le ministre de l’Éducation Stephen Lecce et le premier ministre Doug Ford refusent de maintenir, entre autres, l’investissement pour les élèves à besoins particuliers.»

Rémi Sabourin compare cette situation au «saccage» du programme de services destinés aux enfants autistes et à leur famille.

Négos

Cette intensification des moyens de pression fait suite aux récentes rencontres des parties à la table centrale, lors desquelles, selon l’AEFO, «les discussions ont piétiné».

Stephen Lecce

Ce serait la première fois depuis la création des conseils scolaires francophones, en 1997, que l’AEFO déclencherait un mouvement de grève d’une telle envergure.

Le quotidien des parents d’élèves franco-ontariens en est perturbé, de même que la programmation jeunesse d’organismes comme le Théâtre français de Toronto et Cinéfranco.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur