Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...

FrancoFEST Hamilton

La scène principale de la FrancoFEST au parc Gage l'an dernier. (Photo: Nathalie Prézeau)


15 juin 2018 à 15h00

Le FrancoFEST revient les 22 et 23 juin prochains au parc Gage pour faire vibrer la francophonie de Hamilton. Toujours sur le thème du cirque vintage, il y a des nouveautés à souligner: pavillon des saveurs francophones, parc fermé, art urbain célébré… Le festival continue de s’affirmer comme l’un des événements culturels majeurs de la troisième ville de la province.

La démonstration d’art et de culture francophone qui a accueilli 8 000 visiteurs l’année dernière promet deux jours de festivités avec une programmation haute en couleur et brillante de diversité.

Le défi de cette année: pouvoir assumer son rôle d’événement rassembleur. La concurrence sera rude puisque le groupe de rock et fierté hamiltonienne Arkells sera le vendredi soir au Tim Hortons Field à quelques pas du festival. «Il ne faut pas se leurrer, cela va attirer les curieux», nous dit Pier-Bernard Tremblay, le coordonnateur culturel du Centre français de Hamilton.

Programmation colorée

Du beau monde de la scène artistique francophone sera à applaudir. Il y en aura pour tous les goûts.

Sur la scène électronique, l’incontournable groupe québécois Le Couleur devrait enthousiasmer les festivaliers adeptes d’électro-pop. Ils clôtureront la journée du vendredi avec leur concert à 23h.

francofest
Le Couleur (Photo: Antoine La Rochelle)

La voix de Timmins, Céleste Levis, sera à retrouver également le vendredi. Après avoir gagné Ontario Pop en 2013 et depuis sa participation à l’émission La Voix, la chanteuse a bien mûri et vous charmera armée de sa guitare.

franco-fête
Céleste Levis

Toujours chez les interprètes, vous pourrez retrouver l’Acadien Jacobus. De son vrai nom Jacques Alphonse Doucet, le rappeur de Radio Radio interprétera son album solo sorti en 2017, Le retour de Jacobus. Son rap à textes sera à retrouver le vendredi soir à 20h.

francofest
Jacobus (Photo: Hamid Lalani’s Photography)

Le Québécois Claude Bégin clôturera le festival le samedi soir. FrancoFEST est une occasion pour Claude de présenter son dernier album très pop Bleu Nuit sorti le 27 avril 2018 dernier.

francofest
Claude Bégin

Une programmation musicale diverse qui promet d’attirer des festivaliers de tous les bords. «On ne devrait pas s’arrêter à un genre de musique, c’est ça la francophonie», avance Pier Tremblay.

Sous le chapiteau, la tête d’affiche est Jamie Adkins que l’on vous a déjà présenté dans L’Express. Pour quatre représentations exceptionnellement de 30 minutes, le clown vous rendra complice de ses espiègleries.

Jamie Adkins
Jamie Adkins

L’atmosphère féérique du cirque sera au rendez-vous. Comme chaque année, des troubadours et forains déambuleront dans le parc Gage.

La programmation complète du festival est à retrouver ici.

De l’alcool partout

Cette année, la grande nouveauté est que le parc est clôturé. Délimiter l’espace, c’est contrôler l’atmosphère. Le festival va pouvoir planter le décor et faire entrer son public dans un monde à part.

Le festival a également pu se procurer un permis d’alcool. Un «avantage logistique certain», selon Pier Tremblay.

Un «pavillon des saveurs» est promis. «Pour pousser l’expérience, c’est par le bidon que ça passe», nous confie Pier Tremblay.

Les camions de nourriture présents sur le site ont accepté de modifier leur menu pour représenter la francophonie. Au moins un élément des cartes sera d’inspiration franco. Au menu donc: croissants, crêpes, cuisine congolaise, cuisine franco-canadienne…

Arts vivants

Le budget pour les décors a été plus important que les années précédentes. Les festivaliers peuvent ainsi s’attendre à une atmosphère encore plus loufoque que d’habitude.

La Franco-Ontarienne Mique Michelle et son équipe ont eu carte blanche pour transformer les parages du festival en un véritable site d’arts vivants.

Mais cette année, le festival va aussi se transformer sous les mains des festivaliers. Des morceaux de bois seront à disposition sur tout le site et les spectateurs pourront, armés d’une bombonne de peinture, laisser leur trace à la FrancoFEST.

francofest
Le chapiteau de la FrancoFEST de Hamilton au parc Gage l’année dernière.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

CAH et le lobby des aînés: FARFO s’parler

Centres d'Accueil Héritage
Prêts pour le «tsunami gris»?
En lire plus...

17 juillet 2018 à 14h24

Une virée à Wasaga Beach

wasaga beach
Des plages qui respirent les vacances et la famille
En lire plus...

17 juillet 2018 à 12h00

Le seuil de l’hypertension est incertain

hypertension
Entre 120 et 140: le chiffre magique
En lire plus...

17 juillet 2018 à 7h00

Succès de la fête torontoise de la Bastille

Wychwood Barns
Un événement annuel redynamisé
En lire plus...

16 juillet 2018 à 12h00

Un capteur contre le dopage technologique

cyclisme
Un capteur détecterait le champ magnétique d’un moteur caché dans un vélo
En lire plus...

Raymond Brousseau nous fait découvrir l’art inuit

Raymond Brousseau
Important don du collectionneur et peintre au MNBAQ
En lire plus...

15 juillet 2018 à 11h00

Quand un écrivain n’est plus cru, il est cuit !

Le premier roman de Claude La Charité s’intitule Le meilleur dernier roman. Ça ne s’applique pas au livre qu’on lit mais plutôt à un...
En lire plus...

15 juillet 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur