Franco-Fierté: c’est commencé!

Magali Labé, Jibril Sow et Arnaud Baudry.
Partagez
Tweetez
Envoyez

FrancoQueer lançait la 7e édition de son festival Franco-Fierté par un apéro au Boutique Bar, dans le quartier gai de la ville, le 7 juin. Le festival offre une demi-douzaine d’événements qui prendront fin avec la grande parade du 25 juin… à laquelle, toutefois, l’organisme francophone ne participera pas officiellement avec une bannière, faute de bénévoles.

Comme les années passées, FrancoQueer aura un stand rue Alexander au cours de cette fin de semaine qui accueille des centaines de milliers de curieux.

L’accès aux îles de Toronto étant fermé, car inondé, le Pique-nique pot-luck des francophones, francophiles LGBTQ et alliés du 17 juin se déroulera près du terminal Jack Layton des traversiers, dans le parc Harbour Square.

FrancoQueer a 11 ans cette année, et son festival 8 ans. «Ça doit continuer: nous avons beau être en 2017 c’est toujours aussi important de se montrer», explique Magali Labé, ancienne coordinatrice du festival l’année passée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

FrancoQueer travaille avec de nombreux organismes, notamment Action Positive et Rainbow Health Ontario, le Centre francophone de Toronto et Oasis Centre des femmes. Mais aussi Reflet Salvéo et le Collège Boréal, avec lesquels il organise des discussions et des improvisations théâtrales en rapport aux problèmes que rencontrent les personnes LGBT.

Selon un autre membre rencontré à l’apéro, Djibril Sow, «il y a toujours des lacunes dans les services de santé, de nombreux transsexuels ne vont pas à l’hôpital de peur de la transphobie qui y règne. Bien sûr, il y beaucoup de lieux où cette transphobie existe, mais pour commencer… elle ne devrait pas exister dans les services de santé!» Il faudrait viser les jeunes et intervenir dans les écoles de médecine pour mieux les informer, croit-il.

Le comédien François Macdonald a profité du rassemblement pour inviter la communauté à la mise en lecture de la pièce de théâtre Au grand jour, le 21 juin au studio du Théâtre français de Toronto. Il s’agit d’une adaptation franco-ontarienne par Pierre Simpson de Outside, de Paul Dunn, mettant en scène un adolescent qui fait face à l’homophobie, l’intimidation, la dépression et le suicide.

L’organisateur du Festival, Arnaud Baudry, rappelle que «nous fêtons aussi le 150e du Canada, c’est pourquoi il y a une portée historique dans cette programmation». C’est donc le moment de parler de l’évolution des droits LGBT avec l’avocate Julie Lassonde, qui a notamment travaillé sur l’immigration francophone et les enjeux des minorités sexuelles.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur