Forçage génétique: un moratoire?

Une prouesse inquiétante

Qu’arrive-t-il si, à un gène modifié, se greffe à un moment donné une mutation néfaste? (Photo: PublicDomainPictures.net — http://bit.ly/2DuCCGm)


23 novembre 2018 à 7h00

Comment éradiquer une maladie infectieuse transmise par un moustique? En théorie, tuer tous les moustiques. Mais c’est une stratégie qui peut être longue et tortueuse.

À moins d’être capable de jouer au cœur même de leurs génomes: une solution qui comporte tant d’incertitudes que 168 pays avaient à l’ordre du jour cette semaine la possibilité d’imposer un moratoire.

«Forçage génétique»

L’idée n’est pas seulement d’insérer un gène qui empêcherait le moustique de transmettre la malaria ou la dengue, puis d’espérer que ce moustique transmettra ce gène à ses descendants.

L’idée est de «forcer» la nature, en faisant en sorte que ce gène se transmettra inévitablement aux descendants — d’où l’expression «forçage génétique» en français (gene drive en anglais).

Convention des Nations Unies sur la diversité biologique

Sauf que cette «prouesse», rendue possible par la nouvelle technologie CRISPR, en inquiète plus d’un.

Qu’arrive-t-il si, à ce gène, se greffe à un moment donné une mutation néfaste? Se répandra-t-elle aussi chez tous les descendants? Le gène pourrait-il se loger chez une autre espèce?

Sans oublier la question qui se posait déjà avant CRISPR: si on éradique un moustique, quelles conséquences cela aura-t-il sur le reste de l’écosystème?

Ces questions sont au cœur d’une des décisions que devaient prendre les représentants des 168 pays signataires de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, réunis toute la semaine en Égypte, pour leur rencontre annuelle.

C’est en vertu de cette Convention qu’il existe déjà des limites internationales sur les organismes génétiquement modifiés, ou OGM, établies dans le cadre du Protocole de Carthagène sur la biosécurité, signé en 2000.

Demande de moratoire

Cette fois par contre, les chances d’un moratoire sont jugées minces, parce que ce genre de décision doit être prise à l’unanimité. Et parce qu’une demande similaire avait été rejetée il y a deux ans.

Tout au plus les opposants, parmi lesquels une centaine de scientifiques qui ont publié la semaine dernière une lettre en ce sens, espèrent-ils arracher aux pays réunis des prises de position enjoignant la prudence — quitte à ce que seulement certains pays s’engagent à interdire la technologie sur leur territoire.

La Société royale de Londres a également demandé un moratoire ce mois-ci.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Jazz manouche de Noël à Oshawa dimanche

Oshawa
Pour vous mettre dans l’ambiance de Noël, le Conseil des organismes francophones de la région de Durham a concocté un après-midi en chanson avec...
En lire plus...

15 décembre 2018 à 15h00

L’Halloween à Noël: une génération de Mummers à Terre-Neuve

Terre-Neuve
Une tradition terre-neuvienne revit depuis 30 ans à St. John’s: des groupes de joyeux lurons costumés s’invitent chez des voisins!
En lire plus...

15 décembre 2018 à 13h00

Aspirine et 7 Up, meilleurs amis du sapin de Noël?

sapin
Mieux vaut se contenter d’arroser généreusement le sapin d’eau du robinet… et rien d’autre !
En lire plus...

Manque de compréhension envers les immigrants handicapés

Fauteuil roulant
Les immigrants ayant un handicap affrontent des défis auxquels les travailleurs sociaux ne font pas assez attention.
En lire plus...

15 décembre 2018 à 9h00

Le Soleil vu d’en haut, c’est désormais possible

Une sonde spatiale européenne vient d’envoyer suffisamment de données pour qu’on puisse extrapoler une image approximative du «pôle nord» de notre étoile.
En lire plus...

15 décembre 2018 à 7h00

Université de Hearst: pas d’inquiétude… pour l’instant

Alors qu’elle a fait l’objet d’une étude par le gouvernement, en août, il semble que l’Université de Hearst ne soit pas visée directement par...
En lire plus...

14 décembre 2018 à 19h00

Commissariat et Université: Ronald Caza et Mark Power examineront les avenues juridiques

Résistance franco-ontarienne
Après les manifestations, l’AFO a retenu les services des avocats Ronald Caza et Mark Power afin d’analyser la possibilité de demander une révision judiciaire...
En lire plus...

14 décembre 2018 à 17h00

Un plaisir visuel et gustatif au sommet de la Tour CN

Restaurant 360
Située à 351 mètres d'altitude en haut de la Tour CN, le Restaurant 360 est sans doute l'un des meilleurs restaurants de Toronto.
En lire plus...

14 décembre 2018 à 11h00

Une épidémie de peste il y a 4900 ans?

paléontologie
Une épidémie de peste pourrait-elle avoir éradiqué la première population d’agriculteurs européens, il y a 4900 ans? C’est l’intrigante question qui se pose après...
En lire plus...

14 décembre 2018 à 7h00

D’hôtesse de l’air manquée à directrice de compagnie aérienne

12 décembre 2018
Julie Mailhot est directrice générale d’Air Georgian, qui opère 62 000 vols régionaux par année, de Toronto et de Calgary, vers une trentaine de...
En lire plus...

13 décembre 2018 à 19h59

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur