Foot IQ : l’immersion francophone par le sport offerte dès janvier

Foot IQ, soccer
Le créateur de Foot IQ, Pépy Malonga, en pleine analyse d’une situation de prise de décision sur un match de soccer.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le programme éducatif d’immersion francophone Foot IQ, qui vise à préparer les jeunes à leurs défis de demain par le biais du sport, sera offert aux élèves torontois dès janvier.

D’abord en mode virtuel, avant de pouvoir revenir en personne sur les terrains de soccer ou dans les gymnases, le programme après-l’école est divisé en modules thématiques mensuels à 175$ chacun, de janvier à juin 2022.

«Le soccer, ce n’est pas seulement taper sur un ballon», nous explique l’initiateur Pépy Malonga, un communicateur établi à Toronto depuis 8 ans qui a joué au soccer jusqu’au niveau national en France.

«C’est un sport qui véhicule des notions telles que la prise de décision, l’esprit d’équipe, la tactique et plein d’autres qui permettent le développement des jeunes.»

Ces notions deviennent les thèmes des modules mensuels offerts par Foot IQ, dont la devise est «Implique ton esprit»…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le sport et ses leçons de vie

Selon lui, tous les sports d’équipe représentent pour les jeunes des occasions d’apprentissage et de croissance personnelle. «Le leadership, par exemple, ce n’est pas de parler plus fort que les autres. C’est surtout de se démarquer par son effort, son talent et ses qualités personnelles exemplaires.»

Autrement dit: les valeurs universelles du sport peuvent aussi être appliquées comme leçons de vie. Lui-même affirme avoir trouvé, grâce au sport, «la motivation de ne jamais abandonner et de toujours essayer d’être meilleur».

Autour du soccer, en français, les jeunes filles et garçons de 11 à 18 ans pourront donc discuter, participer à des jeux-questionnaires, analyser des vidéos et faire des travaux de groupes. «C’est toujours de l’éducation… mais en plus efficace!»

Le modèle de Foot IQ a été testé avec succès en France et à la Réunion, indique Pépy Malonga. Plusieurs participants lui ont d’ailleurs fourni des témoignages éloquents.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«On a beaucoup rigolé et on a appris des choses en même temps», résume un collégien. «Étant coach dans un club amateur, c’est un magnifique support pour faire évoluer mes jeunes», ajoute un éducateur.

«J’étais un peu inquiet lorsque j’ai su que le thème principal est le soccer, car je ne suis pas un grand fan», partage un autre jeune. «Mais durant la session je me suis rendu compte que c’était plus dirigé vers la réflexion que le soccer.»

Bientôt dans une école près de chez vous?

Pépy Malonga démarche présentement les conseils scolaires francophones et anglophones pour qu’ils puissent proposer son programme après-l’école aux élèves, via leurs parents.

Il reconnaît que l’écart des niveaux de français des jeunes de nos écoles torontoises représente un défi, mais ses activités ludiques inclusives ont justement pour objectif de relever ces niveaux.

À plus long terme, il envisage d’étendre ses programmes à d’autres sports d’équipe – basket, hockey, etc. – pour en faire profiter le plus grand nombre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur