Didier Leclair et Aurélie Resch parmi les finalistes au prix littéraire Trillium

17 romanciers, essayistes et poètes de l'Ontario

Prix Trillium 2018

Les huit romans, essais, recueils de nouvelles ou recueils de poésie de langue française en finale du prix littéraire Trillium 2018 de l'Ontario.


24 mai 2018 à 9h00

Réflexions politiques, syndrome de la page blanche, filiations insolites, guerres en Afrique, quête identitaire: ce sont là des thèmes des cinq romans, recueils de nouvelles ou essais en français retenus en sélection finale de l’édition 2018 du prix littéraire Trillium de l’Ontario, qui seront remis le 21 juin à Toronto. Trois ouvrages sont également en lice pour le prix de poésie Trillium (alternant chaque année avec le prix pour la littérature jeunesse).

Les romanciers ou essayistes francos sont Maurice Henrie, Didier Leclair, Alain Bernard Marchand, Blaise Ndala et Aurélie Resch. Les poètes: Sylvie Bérard, Chloé LaDuchesse et Christian Milat.

Maurice Henrie vient de l’Est ontarien et a travaillé à l’ombre des parlementaires fédéraux. Dans Le poids du temps (publié aux Presses de l’Université d’Ottawa), il aborde une foule de sujets politiques (l’affinité entre le député et ses électeurs) ou culturels (le mystère des succès littéraires). Il est récipiendaire de nombreux prix et distinctions, dont le Prix Trillium en 1996 pour Un balcon dans le ciel.

Le poids du temps
Maurice Henrie

Dans son huitième livre, Le bonheur est un parfum sans nom (Éditions David), Didier Leclair raconte l’histoire d’un romancier et musicien noir qui n’a pas écrit une ligne depuis quatre ans. Né à Montréal de parents d’origine rwandaise, l’auteur de Toronto, je t’aime a été finaliste du Prix du Gouverneur général en 2004 pour Ce pays qui est le mien.

Le bonheur est un parfum sans nom
Didier Leclair

Alain Bernard Marchand, lui, explore différentes formes de filiation – par le sang, le goût, le tempérament – qui lient des personnages sans défense au moment où la mort les frôle de trop près. Son titre impitoyable: Sept vies, dix-sept morts (Les Herbes rouges).

Sept vies, dix-sept morts
Alain Bernard Marchand

Dans Sans capote ni kalachnikov (Mémoire d’encrier), le blogueur Blaise Ndala nous transporte dans l’Afrique des Grands Lacs, théâtre du conflit le plus meurtrier depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Né en République démocratique du Congo, pays qu’il quitte en 2003 pour la Belgique où’il poursuit des études de droit, Ndala s’installe au Canada en 2007, dans la région de la capitale nationale. Son premier roman, J’irai danser sur la tombe de Senghor, a reçu de nombreuses distinctions et a été finaliste du Prix Trillium.

Sans capote ni kalachnikov
Blaise Ndala

Chroniqueuse de voyages dans L’Express, collaboratrice de plusieurs revues culturelles et animatrice d’ateliers d’écriture, la Torontoise d’origine française Aurélie Resch écrit aussi des nouvelles. Dans Sous le soleil de midi (Prise de parole), son regard se porte sur l’exil, la quête identitaire et les choses qui devraient se passer autrement. Aurélie a reçu des nominations pour le Prix de poésie Trillium, le Prix des lecteurs Radio-Canada et le Prix Christine Dumitriu Van Saanen.

Sous le soleil de midi
Aurélie Resch (Photo: Valérie Louis Gaubert)

Oubliez (Prise de parole), de Sylvie Bérard, compare l’éloignement amoureux à la maladie d’Alzheimer. Furies (Mémoire d’encrier), de Chloé LaDuchesse, est une plongée dans un univers peuplé de créatures mythologiques féminines. Si je connaissais (Éditions David) de Christian Milat, aborde la connaissance de soi, de ceux qui nous entourent, de notre cadre de vie ainsi que de l’humanité.

Les six romanciers ou essayistes finalistes du Prix Trillium en langue anglaise sont: Cherie Dimaline (The Marrow Thieves, DCB/Cormorant Books), Catherine Hernandez (Scarborough, Arsenal Pulp Press), Kyo Maclear (Birds Art Life, Doubleday Canada), James Maskalyk (Life on the Ground Floor, Doubleday Canada), Rebecca Rosenblum (So Much Love, McClelland & Stewart), Leanne Betasamosake Simpson (This Accident of Being Lost, House of Anansi Press). Les poètes anglophones sont: Pino Coluccio (Class Clown, Biblioasis), Puneet Dutt (The Better Monsters, Mansfield Press), Phoebe Wang (Admission Requirements, McClelland & Stewart).

«L’Ontario possède le plus important secteur de l’édition de livres au Canada», fait valoir Mark Sakamoto, président du conseil d’administration de la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario (SODIMO), qui supervise le prix Trillium. Selon sa PDG Karen Thorne-Stone, l’échantillon 2018 de finalistes «est représentatif d’auteurs et de sujets, et reflète parfaitement la population et l’histoire de l’Ontario».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le rapprochement entre centres culturels et municipalités à l’étude

Martin Théberge
Un comité chez Patrimoine canadien demande au fédéral de rendre son soutien aux centres culturels plus flexible et durable, d’encourager leurs liens avec les...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 14h30

Keep Cool, la nouvelle salle de sport innovante

Keep Cool
La salle de sport Keep Cool, exportée à Toronto par un entrepreneur Français, est un club moderne et innovant où il y en a...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 11h00

Josée Forest-Niesing, une nouvelle Franco-Ontarienne au Sénat

Sénat du Canada
Le 11 octobre dernier, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la nomination de Josée Forest-Niesing au Sénat du Canada. Portrait de cette nouvelle...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 8h00

De nouveaux défis pour la ministre Mélanie Joly

Mélanie Joly et Denis Simard
La ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie Mélanie Joly a présenté ses nouveaux défis pour les semaines à venir.
En lire plus...

17 octobre 2018 à 17h00

Nouveau gouvernement québécois, nouveau regard sur le Québec

Infographies Québec
François Legault présentera le premier gouvernement de la Coalition Avenir Québec le jeudi 18 octobre. Pour l’historien Gilles Laporte, c’est un moment on ne...
En lire plus...

17 octobre 2018 à 14h30

Marc Cormier souhaite préserver le patrimoine historique de Toronto

Marc Cormier
Marc Cormier, résident torontois depuis 28 ans, se présente aux élections municipales du 22 octobre dans la circonscription 11 de University-Rosedale. Il évoque pour...
En lire plus...

17 octobre 2018 à 11h00

La «tolérance au lactose» se démocratise universellement

Verre de lait
L’évolution biologique est toujours en marche, même chez les humains : de génération en génération, des Chiliens sont en train de développer la capacité...
En lire plus...

17 octobre 2018 à 7h00

Saveurs, histoire, sport et nature d’octobre à Hamilton

Depuis quelques années, Hamilton sort de l’ombre de Toronto. La ville reine devient tellement grande qu’on aime parfois redécouvrir l’esprit communautaire de la ville...
En lire plus...

16 octobre 2018 à 17h00

Beaucoup d’entreprises se préparent au choc de la légalisation

Lucie Laboisonnière
Beaucoup s’inquiètent des répercussions de la légalisation de la marijuana récréative dans les entreprises. Une chose est certaine, les employeurs doivent s'adapter depuis le...
En lire plus...

16 octobre 2018 à 14h30

La Péninsule-Bruce, des paysages à couper le souffle

Bruce Peninsula
Située à 300 kilomètres au nord de Toronto, la Péninsule-Bruce est l'un des lieux incontournables du patrimoine de l'Ontario.
En lire plus...

16 octobre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur