Fertilité: bientôt un problème d’hommes aussi

Spermatozoïdes et ovule dans un fluide réagissant à une lumière UV. (Photo: Hugo Baptista / Flickr / CC)

Spermatozoïdes et ovule dans un fluide réagissant à une lumière UV. (Photo: Hugo Baptista / Flickr / CC)


3 décembre 2017 à 16h30

Y a-t-il un problème de fertilité masculine qui pointe à l’horizon? S’il y en a un, ce n’est pas celui auquel on pense traditionnellement — le déclin du sperme —, mais plutôt un problème qui mettrait les hommes à égalité avec les femmes: l’âge.

Plus précisément, l’âge tardif où, dans nos sociétés, les couples choisissent désormais d’avoir leur premier enfant. Jusqu’ici, lorsqu’on abordait cette question, «l’horloge biologique» était un problème pour les femmes seulement. Or, de plus en plus de chercheurs croient que les hommes sont tout autant concernés.

Le taux de sperme en baisse

En juillet dernier, la revue Human Reproduction publiait une revue de 185 études qui arrivait à un chiffre alarmant: le taux de sperme aurait chuté de 60% en 40 ans dans les pays riches.

Ce n’est pas la première fois qu’une étude tire ainsi la sonnette d’alarme, et plusieurs des études précédentes ont été sujettes à controverses (échantillons trop petits, centrées sur un nombre limité de pays, période de temps trop courte…). Mais quelle que soit la taille exacte du déclin, le fait qu’il y ait un déclin n’est pas remis en question.

Or, ce déclin a inévitablement un impact sur l’âge jusqu’où l’homme pourrait faire un bébé: arrive un moment où le nombre de spermatozoïdes est statistiquement insuffisant.

Les chercheurs en ont manifestement pour longtemps encore à spéculer sur les causes: depuis 20 ans, tout y est passé, du tabac jusqu’aux pesticides en passant par les gènes.

Le médecin de la femme

Mais le problème est porteur d’un renversement de situation inédit: les projecteurs pourraient cesser d’être dirigés uniquement sur la femme. Comme le résume le New Scientist, «le déclin rapide du sperme est une opportunité pour dissiper l’idée que la fertilité est d’abord une question de femmes. En effet, les difficultés à concevoir un enfant ont longtemps été traitées comme ‘une affaire de femmes’ par la société et la médecine. En Grande-Bretagne par exemple, même si le problème de fertilité d’un couple réside chez l’homme, c’est encore le médecin de famille de la femme qui s’occupe du dossier. L’homme n’est même pas considéré comme étant le patient.»

Récemment, une étude israélienne portant sur 19 000 fécondations in vitro confirmait que l’âge de l’homme avait un impact mesurable sur les chances du couple d’avoir un enfant. En 2013, une étude américaine avait même fixé un seuil: la quantité et la qualité du sperme commenceraient à se détériorer après 35 ans. Et c’est sans compter le fait qu’il soit possible que l’âge du père puisse, au même titre que l’âge de la mère, avoir un impact sur certains problèmes de santé du futur bébé.

Le mot-clef est «possible», parce qu’il se trouve que la recherche sur la fertilité masculine est maigre, comparativement à celle sur la fertilité féminine. Une réalité soulignée plus tôt cette année par l’Organisation mondiale de la santé elle-même. Là aussi, un renversement de perspective pourrait pointer à l’horizon.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Logo de l'AFOCSC

Commis comptable

AFOCSC - L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) est une organisation sans but lucratif regroupant les conseillères et les conseillers scolaires élus dans les huit conseils scolaires catholiques de langue...
En lire plus...

Six activités pour ceux qui détestent l’hiver

Jouez au Voleyball intérieur beau temps comme mauvais temps
Des idées pour passer plus vite au travers de la saison
En lire plus...

15 janvier 2018 à 13h00

La fin d’un monde au Théâtre français

Marie-Eve Fontaine est Di (Photo: Manuel Verreydt)
Le Dire de Di du 24 au 28 janvier
En lire plus...

15 janvier 2018 à 12h00

Mister Frenchy: ambassadeur des tacos lyonnais à Toronto

Youcef Boudou, gérant de Mister Frenchy et Estelle, cuisinière
Youcef Boudouh mise sur l’authenticité
En lire plus...

15 janvier 2018 à 11h00

Incursion en terre berbère

La vallée de l'Ourika dans les Monts Atlas au Maroc.
Dans la vallée de l’Ourika
En lire plus...

15 janvier 2018 à 10h00

Isabelle Fleury à L’heure de pointe

Isabelle Fleury
De Sudbury à Toronto
En lire plus...

15 janvier 2018 à 9h30

Une nouvelle Clinique de psychothérapie francophone

Monique Ryan, Isabelle Bonsaint, Catherine Desjardins.
Trois Torontoises passionnées
En lire plus...

15 janvier 2018 à 9h00

Une nuit de débats sur le sommeil

Un débat dans le cadre de la Nuit des idées à Berlin l'an dernier.
Une initiative française mondiale à l’Université de Toronto
En lire plus...

15 janvier 2018 à 8h00

Ne pas être Kathleen Wynne: le principal atout de Patrick Brown?

Patrick Brown
Élections en Ontario le 7 juin
En lire plus...

15 janvier 2018 à 7h00

Les Libéraux misent gros sur le salaire minimum

HotBlack Coffee au 245 rue Queen Ouest.
La campagne des élections du 7 juin est commencée
En lire plus...

15 janvier 2018 à 6h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur