Faire rire en français, un défi ontarien

Concours LOL

Partagez
Tweetez
Envoyez

«L’humour est une belle façon de jouer avec la langue et d’apprendre à être sur scène», fait remarquer Sophie Bernier, coordonnatrice du volet culturel au Centre francophone de Toronto, qui lançait le 8 décembre la deuxième édition du concours provincial LOL-Mort de rire, à l’école secondaire catholique Saint Frère André.

Le concours invite les adolescents, âgés de 14 à 18 ans, à développer leur capacité à faire rire et écrire des textes humoristiques en français (www.concours-lol.ca). Les participants reçoivent une formation de l’École nationale de l’humour (ÉNH) et de Juste pour rire.

L’objectif: étendre graduellement le concours pour en faire un événement annuel francophone à travers l’Ontario, voire au Canada. L’initiative vient de l’Association canadienne-française de l’Ontario à Stormont, Dundas et Glengarry, la région natale de Katherine Levac, l’humoriste à la chevelure rousse qui a conquis le Québec l’an dernier.

Le porte-parole du concours, Alexandre Bisaillon, a animé le lancement officiel avec facétie, sans jamais omettre d’insister sur l’importance du français. «Je suis un fervent défenseur de la langue française», a déclaré ce diplômé de l’ÉNH.

Eddy King a lui aussi souligné l’opportunité que représentait ce projet: «J’aurais voulu avoir ce concours-là quand j’étais au second degré (…) Un de mes grands regrets est d’avoir appris ce métier à 24 ans.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une soixantaine de jeunes du Centre et du Sud de l’Ontario peaufineront leurs textes avant de monter sur scène le 27 février, toujours à l’école Saint-Frère-André, dans le cadre d’un gala torontois des Rendez-vous de la Francophonie.

La grande finale du concours aura lieu fin avril.

Voyage à travers les cultures

Le même soir, les humoristes Eddy King et Neev se produisaient sur la scène de l’Alliance française.

Le premier, d’origine congolaise, est né en France; le deuxième, qui puise ses origines en France et au Maroc, s’est fait connaître en assurant les premières parties du spectacle de Gad Elmaleh.

À tour de rôle, ces humoristes du groupe Juste pour rire ont fait voyager le public à travers les cultures.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur