Éthanol: le carburant aux multiples dérivés

IGPC ethanol

27 mars 2017 à 2h22

La production de carburants plus écologiques a un avantage environnemental certain, mais chez IGPC Ethanol, à Aylmer, non loin de London, la durabilité se conjugue aussi avec la diversification commerciale.

L’entreprise, qui fabrique de l’éthanol à partir de maïs de source locale depuis 2008, est en expansion constante grâce à une technologie conçue pour accroître tant l’efficacité que la diversité de sa production.

IGPC Ethanol, qui est finaliste au prix Agribusiness Award de 2017 de la chambre de commerce de London, est un important employeur local et un membre de longue date de l’Ontario Agri-Food Technologies, un organisme de Guelph qui aide le secteur agroalimentaire de l’Ontario à trouver de nouveaux débouchés et à accéder aux nouvelles technologies.

«Nous sommes passés d’environ 35 à 65 employés depuis notre ouverture», affirme M. Jim Grey, directeur général de l’entreprise. «Nous cherchons à créer une grappe en biotechnologie agricole au sein de laquelle nous pouvons mettre au point des moyens nouveaux et plus efficaces de traiter l’éthanol et ses sous-produits.»

Huile comestible

L’utilisation de sous-produits issus de la production d’éthanol n’est pas nécessairement une nouvelle pratique. En effet, les drêches de distillerie – ou ce qui reste une fois que le grain est fermenté – sont déjà couramment vendues comme aliments pour animaux par les producteurs d’éthanol.

Cependant, ce qui est unique ici, c’est l’accent que M. Grey et ses collègues mettent sur des technologies pouvant être directement associées aux installations de leur entreprise.

L’une de ces technologies, par exemple, permet à M. Grey et à ses collègues de produire des huiles comestibles à partir de certaines variétés d’algues – oui, ce truc vert glauque habituellement observé dans l’eau.

Le maïs regorge de sucres qui peuvent être fermentés pour créer de l’éthanol, affirme M. Grey, mais ces mêmes sucres peuvent aussi être absorbés par les cellules des algues. À leur tour, ces cellules excrètent une huile comestible polyvalente utile pour la transformation des aliments et d’autres applications industrielles.

«Cette huile est riche en acides gras oméga-3 également. Elle est donc utile dans bon nombre de produits de santé», ajoute-t-il.

Grâce à un prêt sans intérêt obtenu de Cultivons l’avenir 2, une initiative fédérale-provinciale et territoriale, l’entreprise a acheté l’équipement nécessaire pour accroître considérablement l’efficacité de sa production d’éthanol ou la quantité d’éthanol pouvant être dérivé de la fermentation.

Efficacité énergétique

Par ailleurs, Hydro One a remis à IGPC une subvention pour ses travaux portant sur l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction de la dépendance à l’égard du réseau de distribution électrique.

«Nous menons également des recherches sur des procédés grâce auxquels nos drêches de distillerie pourraient servir à fabriquer des planchers de bois franc. Nous avons déjà amorcé des discussions avec quelques entreprises qui s’intéressent à l’exploration de telles avenues», dit-il.

En mois d’avril, l’entreprise de M. Grey mettra en œuvre un autre projet d’expansion visant à doubler sa capacité de production d’éthanol. Parallèlement à cela, M. Grey et ses collègues ont conclu un partenariat avec Air Liquide, un fournisseur international et fabricant de gaz industriels, en vue de capter et d’utiliser le dioxyde de carbone produit par leurs installations.

«Nous espérons avoir 100 employés une fois que le projet sera terminé. L’éthanol est un carburant renouvelable, mais nous aimons penser que notre durabilité ne s’arrête pas là […]. La diversification et la croissance sont de bonnes choses pour une petite collectivité.»

IGPC ethanol

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Du changement pour Line Boily et Jean-François Poudrier

Jean-François Poudrier animera le Téléjournal Ontario les fins de semaine.
Radio-Canada à Toronto
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h55

Richard Bona: de la visite rare à St. Catharines

Le bassiste et chanteur de jazz Richard Bona.
Du Cameroon aux USA... grâce à la bureaucratie française
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h54

Patricia Cano lance son nouvel album au Lula Lounge

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h53

Des chansons qui resteront à jamais

Beau Dommage: Michel Rivard, Réal Desrosiers, Marie-Michèle Desrosiers, Pierre Huet, Robert Léger, Michel Hinton. Pierre Bertrand était absent. (Photo: Tom Sandler)
Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens intronisait samedi soir quatre auteurs-compositeurs canadiens monumentaux, Beau Dommage, Bruce Cockburn, Neil Young et Stéphane Venne, au...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h52

Rêver entre ciel et mer à Samana

samana
République Dominicaine
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h43

Man Ray, l’un des artistes les plus originaux du 20e siècle

Man Ray, éditions Taschen, 2017, broché, couverture souple, 21x27,5 cm, 252 pages. La première de couverture reproduit la photographie Érotique voilée, 1933, et la quatrième Le Baiser, 1935.
Peintre et photographe de corps et d'objets inhabituels
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h42

Daniel Poliquin recevra le Prix France-Acadie

Daniel Poliquin
Après avoir fait relâche en 2016 pour redéfinir les auteurs et titres admissibles, le Prix France-Acadie revient en force et annonce que lauréat 2017,...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h40

Un polar où la vérité est infréquentable

Franz Bartelt, Hôtel du Grand Cerf, roman, Paris, Éditions du Seuil, coll. Cadre noir, 2017, 352 pages, 39,95 $.
Crapuleries et coucheries dans un village belge
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h34

Quiz : Les champignons

champignons
Les mots eucaryotes, thallophytes et eumycètes vous sont probablement inconnus. Ils réfèrent tous aux… champignons.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h29

Blague franco-ontarienne

DSC_4011.JPG
Une histoire avec Sudbury, Haileybury et Hawkesbury
En lire plus...

25 septembre 2017 à 9h44

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur